Hommage aux Républicains Espagnols à Bordeaux

Hommage aux Républicains Espagnols à BordeauxDu 17 mai au 10 juillet 2011 Bordeaux et sa Base sous-marine rendent hommage aux Républicains Espagnols. Dans le cadre du 80ème anniversaire de la proclamation de la Seconde République espagnole et du 75ème anniversaire du début de la Guerre d’Espagne, la ville de Bordeaux et la Base ....

... sous-marine souhaitent rendre un hommage aux républicains espagnols, notamment ceux qui ont participés à la construction de la Base sous-marine de Bordeaux.

La Base sous-marine, impressionnant vestige de la Seconde Guerre mondiale (42 000 m2), fut construite de 1941 à 1943 par la marine de guerre allemande dans l’objectif de protéger les sous-marins de la 12ème flottille allemande. Pour préserver l’emploi, le gouvernement de Vichy institue une loi « sur les étrangers en surnombre dans l’économie française » et crée à cet effet des Groupements de Travailleurs Étrangers (GTE). Après la victoire des troupes franquistes dans la guerre civile espagnole, plus de 500 000 espagnols, la plupart républicains, se sont exilés en France.

Cimetiere_de_Lleida_3_novembre_1937-21
Cimetière de Lleida, 3 novembre 1937
© Agustí Centelles - España. Ministerio de Cultura. Centro Documental de la Memoria Histórica/Centelles

En 1941, près de 10 000 de ces républicains « les rouges » vont être réquisitionnés et transférés à l’organisation Todt pour travailler sur les bases sous-marines. Sur les 6000 ouvriers qui participèrent à la construction de la Base sous-marine de Bordeaux, 3000 sont espagnols. Nombreux sont ces « guérilleros » qui s’engagèrent aux cotés des troupes de la France Libre et des réseaux clandestins. Beaucoup d’entre eux furent envoyés dans le camp de Mauthausen.

C’est dans le cadre du 80ème anniversaire de la proclamation de la Seconde République espagnole et du 75ème anniversaire du début de la guerre civile que la Ville de Bordeaux et la Base sous-marine ont voulu célébrer leurs mémoires.

? Une exposition consacrée à Agustí Centelles
Photojournaliste (1931-1940), Regard engagé dans la guerre d’Espagne

Photographe catalan engagé dès 1936 aux côtés des Républicains espagnols, Centelles va produire plus de 4000 clichés. Ils feront connaître au monde entier l’horreur des combats fratricides qui ravagent son pays. L'Espagne se déchire et pour la première fois dans un conflit, la photographie va jouer un rôle de première importance. Grâce au Leica qu’Agustí Centelles fut le premier reporter espagnol à posséder, il va produire un trésor photographique exceptionnel, parce que son propre engagement l’était aussi : combattant, prisonnier, résistant, il fit honneur à la photographie et à son histoire.

Travaillant pour différents journaux (La Publicitat, L'Opinió, La Rambla, La Humanitat et la Vanguardia…) il fut le premier à couvrir les combats de Barcelone et prit d’énormes risques pour photographier les premières images de la déroute des militaires fascistes. Présent sur le front d’Aragon, il sera témoin du bombardement de Lérida et de la chute de Teruel.

Après la défaite de 1939, il prit le chemin de l’exil et fut interné en France dans le camp de réfugiés de Bram. Obligé de quitter la France en 1944, poursuivi par la Gestapo, il confie ses archives à un habitant de Carcassonne. Après la mort de Franco en 1977, il récupère ses négatifs.

Réalisées pendant la guerre civile et pendant les neuf mois passés à Bram, ces photos constituent des documents exceptionnels. Elles témoignent de l'un des conflits majeurs du XXème siècle : la Guerre civile d'Espagne. Ce sont plus de 200 photographies présentées dans le cadre de l’exposition à la Base sous-marine, seront vues pour la première fois en France.

?Une salle sera consacrée à la mémoire de Gernika
Gernika, un peuple sous les bombes

Lundi 26 avril 1937 entre 16h15 et 19h30, Gernika, ville symbole de l’identité basque est écrasée sous un orage de bombes larguées par la légion Condor, à la demande du Général Franco. C’est la première fois dans l’Histoire moderne qu’une population urbaine est sciemment massacrée. L’horreur de cette attaque a inspiré le tableau de Picasso, Guernica. Cette oeuvre a contribué à transfigurer le destin tragique de cette ville en une dénonciation universelle et un message de paix.
Dans cette salle, véritable témoignage, un parcours chronologique retrace le contexte et les faits à travers images et documents de cet épisode tragique de la guerre civile espagnole. Projection en continue du court métrage d’Alain Resnais : Guernica (1949). La guerre y est traitée sur un mode métaphorique à travers les toiles, les dessins et les sculptures de Pablo Picasso. Elle est mise en mots par les textes de Paul Eluard dits par Maria Casarès. Une dénonciation de l’atrocité de cette guerre et du fascisme.

Bdx-Hommage-Republicain-Espagnol-2011-10 Bdx-Hommage-Republicain-Espagnol-2011-11
Garde d'Assaut dans le rue de la Diputacio, 19 Juillet 1936
Famille de miliciens républicains, Barcelone, 25 juillet 1936
© Agustí Centelles - España. Ministerio de Cultura. Centro Documental de la Memoria Histórica/Centelles

Programme de l'exposition du 17 mai au 10 juillet

  • Du mardi au dimanche de 13h30 à 19h00 - Entrée libre et gratuite
  • Samedi 14 mai de 18H à 00H - Ouverture exceptionnelle de l’exposition pour « la nuit des musées »
  • Un hommage sera rendu au poète Federico García Lorca avec les polyphonies d’Eysines Cantos de Andalucia à 21H. Choeur et orchestre sous la direction de Rodolfo Lahoz.

Des conférences

  • Mercredi 18 mai - 18 h - Table ronde autour de l’itinéraire du photographe Agustí Centelles
    Avec Sergi et Octavi Centelles (fils d’Agustí Centelles), Marie Jose Turrion (directrice du Centre documentaire de la Mémoire historique, Salamanque), Rocio Alacala (historienne), Miquel Berga (commissaire de l’exposition « Les Vies d’Agustí Centelles »).
    Modérateur : Olivier Mony
    Institut Cervantes - 57 cours de l’Intendance - Bordeaux
  • Jeudi 19 Mai - 18 h - Conférence Guerre d’Espagne et photojournalisme
    Par Michel Lefèbvre (journaliste au Monde et auteur de Les brigades internationales, Seuil, 2003)
    Bibliothèque Mériadeck, Grand auditorium - 85 cours du Maréchal-Juin, Terrasse Rhin et Danube - Bordeaux
    Mercredi 25 mai - 18 h - Conférence Gernika, dans la mémoire
    Par Jean-Claude Larronde (historien, auteur de Le Bataillon Gernika - Gernika batallun euskalduna).
    Base sous-marine - Boulevard Alfred-Daney – Bordeaux
  • Jeudi 9 juin - 18 h – Conférence La république dans l'exil entre mémoire et espérance
    Par Geneviève Dreyfus-Armand (historienne, Conservateur général honoraire des bibliothèques, ancienne directrice de la BDIC).
    Modérateur : Marina Carrasco-Tierra
    Bibliothèque Mériadeck, Grand auditorium - 85 cours du Maréchal-Juin, Terrasse Rhin et Danube - Bordeaux

Deux concerts à la Base sous-marine

  • Samedi 28 mai à 21h - « Les cançons dels brigadistes »
    Brossa Quartet de Corda présente les cançons dels brigadistes, chansons des brigadistes,
    Pour défendre la République espagnole, de nombreux volontaires étrangers provenant de 53 nations différentes s'engagent dans les Brigades internationales. Ce concert invite à écouter les chants qu’ils entonnaient pour se donner du courage pour leur lutte.
    ? Tarif 13€ et 15€ (Réservations : idem Paco Ibañez ci-dessous)
  • Vendredi 17 juin à 21h30 - « Paco Ibañez, Poésie et liberté »
  • Un concert hommage dédié aux républicains espagnols Paco Ibañez est né d'une famille de Républicains espagnols qui fut obligée de fuir vers la France à la fin de la Guerre d'Espagne en 1939. Depuis près de 50 ans, il chante la lumière des poètes de la République : Blas de Otero, Raphael Alberti, Miquel Hernandez, Luis Cernuda, Antonio Machado, Gabriel Celaya...
    ? 17€ et 20€ - Réservations : Réseau Ticketnet : Auchan, Cultura, E.Leclerc, Virgin Megastore - www.ticketnet.fr - Tél. : 08 92 39 01 00 (0,34 €/min) - Location Fnac : www.fnac.com - Tél. : 08 92 68 36 22 (0,34 € /min)

Bdx-Hommage-Republicain-Espagnol-2011-02

Articles similaires

Histoire de la Bataille de Castillon fin de la Guerre de Cen... Aux portes de Castillon, le 17 juillet 1453, la bataille de Castillon marque la fin de la guerre de Cent Ans, de trois siècles d'appartenance de l'Aquitaine à la couronne anglaise et permet au royaume...
La Grande Guerre, Bayonne et le Pays Basque Le rôle de Bayonne et du Pays Basque dans la Grande Guerre est méconnu. L’exposition organisée au Musée Basque de Bayonne apporte pour la première fois un éclairage sur les liens tissés entre ces terr...
Abstractions d'après-guerre au Musée des Beaux-Arts Bordeaux L’exposition Montparnasse-Saint-Germain-des-Prés de la Galerie du musée des Beaux-Arts se propose d’illustrer la période de l’après-guerre au cours de laquelle se développent différentes tendances de ...
Jazz à la Base à Bordeaux Avec Jazz à la Base, la Base sous-marine se pare des tonalités colorées du jazz et s’affirme une nouvelle fois comme un évènement musical majeur de la vie culturelle bordelaise. Durant deux jours, deu...
La Résistance dans le Sud-Ouest L'historien et écrivain Dominique LORMIER spécialisé dans la seconde Guerre Mondiale vient de publier aux Editions Sud-Ouest "Le livre d'or de la Résistance dans le Sud-Ouest". Cet ouvrage, reposant ...