Histoire de la Presqu’île du Feret

  • Catégorie : Histoire - Traditions

Une histoire de la Presqu’île du FeretIl y a deux millénaires, il n’y avait pas de Bassin d’Arcachon. Siècle après siècle, les vents dominants et les courants vont pousser d’énormes masses de sables. La langue de sable ainsi obtenue va se trouver renforcée par l’édification de massifs dunaires et former au fil des siècles, la presqu’île du Cap Ferret.

Le seigneur de Lège et le seigneur de la Teste, captal de Buch se disputaient la presqu’île et en 1807, la limite entre les communes de Lège et de La Teste fut définitivement tracé par une ligne droite au nord de la Pointe aux Chevaux (10e kilomètre de notre marathon) et au nord du Truc Vert. Il faudra attendre le 21 juin 1976 pour que les deux parties de la presqu’île ainsi séparées soient réunifiées, pour se fondre dans la même commune de Lège-Cap Ferret, mettant ainsi un terme à des siècles de querelles.

Histoire des villages

La presqu’île était fréquentée par des pêcheurs venus principalement des petits ports de La Teste, Gujan Mestras et Arès. Ces ports aujourd’hui nous semblent trCap-Ferret-Autrefois-02ès voisins mais paraissaient très éloignés à cette époque. Pour éviter fatigue et perte de temps, les pêcheurs avaient construit en bordure d’estran, des abris rudimentaires, de petites cabanes. L’emplacement choisi ne devait rien au hasard, situées au fond des « escourres » creusées dans le rivage (Le Canon, Piraillan,...) ou le long des anses (Piquey, L’Herbe,...).

La forêt des résiniers

Les résiniers sont à la forêt ce que les pêcheurs et les parqueurs sont à la mer. Originaires des Landes voisines, les résiniers ont choisi la forêt suivant en cela les traditions landaises familiales. Le travail du résinier, c’est avant tout le gemmage, qui est l’action d’inciser les pins pour en recueillir le gemme, c’est-à-dire la résine.

La Pointe aux Chevaux

Cette pointe, faisant saillie, empiétant sur le Bassin, rapprochait la côte de l’Ile aux Oiseaux, située juste en face. Sur l’île, poussait une herbe salée réputée tonique, recommandée pour les animaux, mais sur laquelle il fallait les conduire. On rassemblait les bêtes, généralement des chevaux, sur la plage, et de là, à l’étale de basse mer, accompagnés par des marins les encadrant à bord de pinasses, on leur faisait traverser le chenal à la nage et gagner l’île où ils restaient, quelque temps, au pacage. La tempête du 27 octobre 1882, qui submergea entièrement l’île, mit fin au pacage des animaux et donc aux traversées maritimes des troupeaux.

Cap-Ferret-Autrefois-03

Village de Grand Piquey

De la maison forestière à la villa « Les Hirondelles » et l’hôtel Chantecler accueillant régulièrement M. Jean Cocteau.

Village de l’Herbe

Ce village, sans doute le plus pittoresque, a gardé un attrait particulier, mélange d’exotisme, de dépaysement, de curiosité, de liberté et peut-être aussi le plus mystérieux de par son isolement à l’écart de la route.

Village du Canon

Le village doit son nom à un canon datant du premier empire. En effet, il y a quelques années encore, sur la culasse, on pouvait distinguer, gravés dans l’acier une date, an 8, et un bonnet phrygien. La situation géographique du Canon, dominé par une magnifique dune boisée, se prêtait à l’édification de villas. L’arrivée de la route en 1932, accéléra l’occupation de toute la dune.

Cap-Ferret-Autrefois-05

Village de Piraillan

C’est l’ancienne « escourre » mentionnée sur les cartes du XIXe siècle, l’une des rares à n’avoir pas été comblée ; les ostréiculteurs préférant édifier, en son centre, deux terre-pleins en forme d’îlots et conserver telle quelle la conche afin de pouvoir d’une part, accéder en bateau aux concessions originellement établies en bordure, et d’autre part, disposer d’un port afin d’abriter leurs embarcations.

Le phare du Cap Ferret

C’est en juillet 1833, que l’emplacement du phare fut choisi. 47 mètres de hauteur et de couleur blanche, il fut détruit pendant le seconde guerre mondiale et reconstruit 1947. Avec ses 53 mètres de haut et sa tour blanche au sommet rouge, il est, dès l’origine, le monument le plus visité du Cap Ferret.

Les 44 hectares

En 1908, une « parcelle de fonds en nature de sable » d’une superficie de 44 hectares a été vendue aux enchères pour 270 300 francs. Aujourd’hui, les 44 hectares sont restés un endroit magique, intacte et un véritable « Parc naturel habité » où règne sérénité et havre de paix

Cap-Ferret-Autrefois-04

AquitaineOnLine vous recommande : Arcachon de la belle époque à aujourd'hui.
Arcachon au temps des crinolines et des cartes postales anciennes, des jestskis et des sardinades. Arcachon alors l'une des stations balnéaires les plus courues d'Europe, aujourd'hui malgré tout encore un coin paradisiaque.
En savoir plus http://www.leonc.fr/

Pour cet article, AquitaineOnLine bénéficie d'un droit de reproduction des photos du site http://www.leonc.fr/

Articles similaires

Bassins à Flot : un quartier en pleine mutation Cela fait désormais quelques années que Bordeaux est sur toutes les lèvres. Sa transformation progressive n’y est pas étrangère et balaie chacun de ses quartiers. Les Bassins à Flot est sans conteste ...
CYCL'EAU : activateur régional de synergies CYCLʼEAU Bordeaux est le rendez-vous territorial de la filière eau pour le bassin hydrographique Adour-Garonne. Le salon se veut un véritable outil de décision. Il a pour ambition d’apporter, en colla...
La Halle Boca : renaissance d’un lieu historique et symboliq... Boca, nom d’origine brésilien qui veut dire bouche, est le nouveau pôle gastronomique de Bordeaux. Au cœur du futur quartier d’affaires Bordeaux-Euratlantique, la Halle Boca crée un site destination, ...
Inauguration de la Halle Boca : un "food court" Bordeaux Renaissance d’un lieu historique et symbolique à Bordeaux avec 6700 M2 de commerces, restauration, alimentation, et des services pratiques. Panorama de la restauration indépendante, la force de La Hal...
Arcachon : festival de danse Cadences La Danse et Arcachon, c’est l’histoire d’une passion que le Festival Cadences contribue à faire vivre. Pour que cette discipline artistique conserve son ancrage sur le Bassin et dans la région, pour q...