François Denhaut inventeur de l'hydravion à coques

Exposition Francois Denhaut HydravionChaque année, Le Musée de l'Hydraviation de Biscarrosse présente une exposition temporaire. En 2012, année d'organisation rassemblement biennal international d'hydravions de Biscarrosse", l'exposition "François Denhaut, inventeur de l'hydravion à coques" commémore le centenaire de l'invention de l'hydravion à coque.

Du 19 mai au 31 octobre 2012, venez découvrir la vie méconnue d’un inventeur de génie : François Denhaut. Inaugurée à l’occasion de la Nuit européenne des musées (le 19 mai de 19h30 à 00h00)

Centenaire de l’invention de l’hydravion à coque

Bien qu’une réplique fidèle de l’appareil présentée au Musée s’appelle "Donnet-Lévêque", c’est bien François Denhaut qui a conçu cette machine en 1912. Lorsque lui parvient l’écho des expériences de Gabriel Voisin et d’Henri Fabre, il est touché par la grâce aéronautique. Exposition Francois Denhaut HydravionCet ingénieur sans fortune, ne pouvant entreprendre personnellement la construction de ses hydravions doit se résoudre à s’associer avec différents commanditaires afin de poursuivre son rêve. Dès 1907, il construit empiriquement des planeurs qu’il essaie de motoriser.

A partir de cette époque, Denhaut poursuivra ses travaux dans différentes Sociétés aéronautiques (Levasseur, Morane-Saulnier, Borel, Goupy, etc…) en tant que Directeur Technique ou Ingénieur en Chef et ce jusqu’en 1933 date à laquelle il renonce à construire des hydravions, faute de commanditaires. Jusqu’à sa mort en 1952, Denhaut se contentera d’études théoriques sur les hydravions.

Cette exposition scénographiée évoque :

  • les premières passions de François Denhaut et ses débuts en aviation,
  • ses associations financières et techniques,
  • l’invention du 1er hydravion à coque,
  • la réussite de cette machine,
  • sa passion inébranlable pour l’hydraviation.

…une exposition rare, pour découvrir la vie méconnue d’un inventeur de génie qui resta toujours dans l’ombre, humble et discret : [ … je me demandais comment cela allait se passer à l’amerrissage ; aussi pris-je contact avec l’eau avec de grandes précautions, et je fus étonné de la dureté de la surface de l’eau : on aurait cru que la Seine était gelée. Sans attendre de perdre de la vitesse, je fis plusieurs décollages et amerrissages dans la même direction ; toute crainte avait disparu, c’était très amusant…] L’Auto –09/01/1938

Exposition du 19 mai au 31 octobre 2012
Horaires d’ouverture du Musée durant le Rassemblement International d’Hydravions : de 10h à 12h30 et de 14h à 19h
Nuit des Musée le 19 mai de 19h30 à 00h00

Programmation, informations et tarifs disponibles sur .hydravions-biscarrosse.com

François Denhaut

Né le 4 octobre 1877 à Champagnat, près d'Aubusson et décédé à Bellegarde-en-Marche le 12 avril 1952, cet ingénieur autodidacte qui participa au début de l'aviation dans la Creuse est considéré comme l'inventeur des hydravions à coque.

François Denhaut, inventeur de l’hydravion à coquesDès l'âge de 17 ans il participe à diverses courses cyclistes dans sa région, et s’initie ainsi à la mécanique indispensable pour assurer l'entretien de ses cycles. Ce maçon de la Creuse devint entrepreneur de travaux publics. Il exécute des travaux en ciment armé encore peu répandu dans la région. Il construisit un barrage sur la Tardes près de Chambon-sur-Voueize. Il réalise une maison en béton armé à Aubusson et divers autres travaux.

De 1895 à 1905, François Denhaut construit et fait voler des planeurs. En 1909, il construit un biplan avec le soutien financier de Frédéric Danton (1874-1929), fabricant de tapis et de faïence à Aubusson. Le Danton est terminé en 1910 et vole pour la première fois sur l'aérodrome de Juvisy. En 1911, il construit son premier hydro-aéroplane. Mais le premier vol d'un hydravion est réalisé par Henri Fabre qui décolle le 28 mars 1910 de l'étang de Berre, à Martigues avec son « Canard ».

François Denhaut passe son brevet de pilote le 9 décembre 1911. Un jeune ingénieur et financier suisse Jérôme Donnet en collaboration avec l’ingénieur français Henri Lévêque (constructeur de moteur d’automobile) construisent l'appareil de François Denhaut, surnommé le "Poisson-volant".

L'appareil est plus stable sur l’eau car les ailes, le moteur Gnome de 80 ch et l'hélice de l’avion sont placés bien au-dessus de la coque, hors d’atteinte de l’eau. Jérôme Donnet avec Henri Lévêque déposent ensemble un brevet pour leur hydravion mais Denhaut sera exclu de ce brevet. En septembre 1912, il travaille chez Borel, puis en 1914 chez Ambroise Goupy.

En 1915, il fonde avec Jérôme Donnet la Société Donnet-Denhaut qui fournira des hydravions à la Marine française durant la Première Guerre mondiale. En 1920, il est engagé par la Société anonyme des automobiles Bellanger Frères et réalise un bimoteur à coque, le Bellanger-Denhaut BD-22. Après quelques tentatives dans le domaine des planeurs il entre en 1925 chez France Aviation, puis en 1928, il est engagé par François Villiers. Ce dernier ferme ses ateliers en 1931.

En 1932, il étudie un nouveau projet mais n'ayant pas de fortune personnelle et sans soutien financier, il abandonne la construction aéronautique. François Denhaut est décédé à Bellegarde dans sa Creuse natale. En 1921, il est décoré de la Légion d'honneur.

Exposition-Francois-Denhaut-Hydravion-04Le premier hydravion à coque : le Donnet-Lévêque type A (1911)©DR

Biscarrosse capitale de l'Hydravion

biscarosse-hydravionBiscarosse organise toutes les années paires le Rassemblement International d’Hydravions. Baptêmes de l’air et shows aériens. Venez vivre cette aventure aéronautique dans les Landes entre lac et océan. Plus de 20000 visiteurs attendus pour voir des appareils d'exceptions. L’histoire des hydravions et de Biscarrosse n’est ....

Lire la suite

Biscarrosse et l’hydraviation tout une histoire

Biscarrosse-Hourtiquets-photo-Emile-VignesBiscarrosse et l’hydraviation : un destin commun avec deux bases : Latécoère (base de montage et d’essais) et Les Hourtiquets (base commerciale Air France). En 1930, Biscarrosse, village de résiniers que rien ne destinait à un destin aéronautique, fut choisi par Pierre-Georges Latécoère pour ...

Lire la suite

Musée de l'hydraviation - Biscarrosse

Musee-Hydravion-Biscarrosse-2010-01Le Musée Historique de l’Hydraviation de Biscarrosse est un lieu unique en Europe situé sur le lieu mythique de l’ancienne base. Il raconte cette histoire et celle de l’hydraviation mondiale en vous conviant à un voyage entre le ciel et l’eau. En 1979, à l'initiative de Marie-Paule Vié-klaze, a été créée ...

Lire la suite


Articles similaires

Grand Port Maritime de Bordeaux : un nouveau Président du Di... M. Jean-Frédéric Laurent, économiste de formation, spécialiste du transport maritime international a pris ses fonctions de Président du Directoire du Grand Port Maritime de Bordeaux depuis le 13 mars ...
Marche du Siècle : une vague verte à Bordeaux "Et un, et deux, et trois degrés",  samedi 16 mars après-midi, 11 200 personnes (7 200 cortège climat - 4 000 cortège Gilets Jaunes) ont marché pacifiquement dans Bordeaux pour dire : il faut cha...
La mobilisation climat se renforce en Pays Basque Après un vendredi 15 mars marqué par une grève de la jeunesse pour le climat, qui a vu manifester 1400 lycéens à Bayonne, la marche climat organisée par Bizi (*) a rassemblé 1200 personnes dans le cen...
Bordeaux : semaines d’Information sur la Santé Mentale Créée en 1990, les Semaines d’Information sur la santé mentale est un événement annuel qui s’adresse au grand public, afin d’ouvrir le débat sur les questions de santé mentale. Chaque année pendant 2 ...
Aurélie Depraz : "Indomptable Aquitaine", roman historique Aurélie Depraz, romancière historique, habitant Bordeaux, Mériadeck plus exactement, viens de publier son troisième roman historique. "Indomptable Aquitaine", une belle histoire d’amour au temps des d...