François BACO Hommage Villeneuve de Marsan

Francois-BacoCépage vigoureux et fructifère, résistant à de nombreuses maladies et au phylloxéra, ce cépage blanc est aujourd’hui destiné à la production d’eau de vie d’Armagnac et notamment de Bas-Armagnac. L’oeuvre de François BACO perdure à travers le temps, en Armagnac, comme aux 4 coins du monde.

François Baco, né à Peyrehorade (Landes) le 11 mai 1865 et mort le 17 mars 1947 à Labatut (Landes)

François BACOFrancois-Baco-03

Instituteur, peintre, dessinateur, musicien, secrétaire de mairie, il fût passionné de viticulture et d’agriculture. Indissociable de l’histoire de Bélus, François Baco est un enfant du Pays d'Orthe. Après de nombreuses années de recherches et d’expérimentations, il créa dès 1898 plusieurs hybrides franco-américains dont un seul aujourd’hui est reconnu en viticulture française.

François Baco passera à la postérité pour avoir créé surtout le Baco 22a, hybride de cépages franco-américains. Le vignoble terroir de l’Armagnac sera sauvé par le remplacement de dizaines de milliers de pieds de vigne issus de l’hybridation de François Baco. Et encore aujourd’hui, le nom de Baco est largement répandu et figure en bonne place sur nombre d’étiquettes de cette appellation.

François  BacoSes travaux sont publiés en 1904. Il est fait chevalier du Mérite agricole en 1910 et reçoit la Légion d'honneur en 1946, peu de temps avant sa mort.

En savoir plus sur François BACO

Hommage à Villeneuve de Marsan

Le samedi 29 mai 2010, Villeneuve de Marsan, sous l’égide de l’Office de Tourisme  rendra hommage à un instituteur exceptionnel, François BACO, créateur du cépage BACO 22A, unique hybride reconnu en viticulture française et destiné à la production d’Armagnac.

Ampélographe, peintre, photographe, musicien, secrétaire de mairie, François BACO passa la majeure partie de sa vie à créer des hybrides qu’il conçut, planta, développa et qu’il défendit en écrivant de nombreux articles, correspondances et livres.

Sur 7000 hybrides créés, il en sélectionna scrupuleusement huit qu’il commercialisa aussi bien en France qu’à l’étranger, grâce à sa collaboration avec Jules Darrigan, son ami.De nos jours encore, certains de ces cépages font partie des vignobles de domaines étrangers.

C’est à travers différentes animations dans les rues du village que producteurs, associations, organismes et collectivités diverses lui rendront hommage.


Articles similaires

Domaine de Malagar - Centre François Mauriac Tous les ans, de Pâques aux vendanges, François Mauriac prenait le chemin de Malagar. Dans cette magnifique maison bourgeoise, qui surplombe la vallée de la Garonne, il passait beaucoup de temps en fa...
Contes populaires de la Gascogne Le monde que nous ouvrent les Contes populaires de la Gascogne est un monde de féerie. Ce sont ces contes que disaient les paysans, d’Agen à Bayonne, du Gers aux confins des Landes, les soirs d’automn...
Nuit de la Lecture Centre François Mauriac de Malagar Après un temps fort consacré à la Musique, le Centre François Mauriac de Malagar crée l'évènement avec la Nuit de la Lecture. Devant le pigeonnier, sur la terrasse, sous le grand tilleul dans la cour,...
Une famille de l'estuaire, des deux rives à l'océan C'est à partir des magnifiques planches en couleur rassemblées, montées et présentées sous forme d'un carnet de voyage par François Jouison que les Dossiers d’Aquitaine Editions ont décidé d'éditer ce...
François Denhaut inventeur de l'hydravion à coques Chaque année, Le Musée de l'Hydraviation de Biscarrosse présente une exposition temporaire. En 2012, année d'organisation rassemblement biennal international d'hydravions de Biscarrosse", l'exposition...