Bordeaux Exposition Maritime 1907

Exposition maritime et universelle Bordeaux en 1907D’avril à novembre 1907, Bordeaux a eu le privilège d’accueillir la première Exposition Maritime Internationale complète organisée au monde, avec en plus, se référant au calendrier, une célébration par la même occasion du centenaire de la navigation à vapeur qui avait vu le jour le 17 août 1807 aux Etats-Unis.  C'est en décembre 1905 ....

.... que la Ligue Maritime Française désireuse de faire connaître au grand public le but patriotique qu'elle poursuivait, décide d'organiser dans le pays une manifestation éclatante et conçoit l'idée d'organiser une Exposition Maritime ouverte a toutes les nations du monde. Cette exposition devait en outre révéler à ses visiteurs l'effort considérable que chaque pays réalise pour développer sa marine commerciale et sa marine de guerre.

C'est en février 1906 que Bordeaux est choisi comme siège de cette manifestation, et c'est le 27 Avril 1907 que l'Exposition Maritime Internationale de Bordeaux ouvre ses portes.Exposition maritime et universelle Bordeaux en 1907

L’inauguration officielle ayant lieu le jeudi 2 mai 1907. Le plan général de l'Exposition et l'exécution presque totale des différents palais qui l’abrite, sont dus à l'architecte parisien, auteur du Petit Palais de l'Exposition Universelle de Paris en 1900, M. Tournaire. Chargé précédemment d'édifier une grande partie de l'Exposition de Bordeaux en 1895, le célèbre architecte était déjà connu et son grand talent était fort apprécié.

Dans la place relativement exiguë dont il disposait, et ce, malgré l’envergure de la place des Quinconces et des allées qui la bordent, il a édifié une ville entière, luxueuse, variée, d'ensemble fort homogène et artistique Au centre de la place des Quinconces, se dresse un Grand Palais.

La façade principale, en face du monument des Girondins, se compose d'un immense pignon de 35 mètres de largeur sur 20 mètres de hauteur, percé de trois grandes arcatures recevant, à la hauteur du premier étage, les balustrades d'appui d'une vaste loggia. Ce pignon central est flanqué de deux tours dont la décoration exclusivement marine, leur donne une ressemblance avec les tourelles armées d'un grand vaisseau de guerre.

Au bas de ces deux tours, on admire deux beaux groupes symboliques du sculpteur Convers: l'un représente la captation de la Vapeur, l'autre, l'Électricité. La façade opposée est au bord du fleuve et domine de toute sa majestueuse blancheur et de son amplitude le déroulement des quais et l'étendue du port. Cette façade est d'architecture vénitienne; elle rappelle un peu le palais des Doges à Venise. La sobriété de sa silhouette s'oppose très heureusement à la diversité et à la finesse de ses détails décoratifs. Elle est flanquée de deux immenses tours de 45 mètres de hauteur, du sommet desquelles le public peut admirer le splendide panorama de notre rade et le déroulement prestigieux et vert de toute la plaine du Bordelais. L'intérieur du grand palais n'est pas moins remarquable que l'extérieur.

D'abord, en entrant par la porte de la façade principale (côté des Girondins), on a accès dans la grande nef centrale qui mesure 150 mètres de longueur sur 35 mètres de largeur et 19 de hauteur. Partout on remarque, au rez-de-chaussée de cette nef centrale, les sections de marines étrangères, les expositions de produits se rapportant à la marine, ou bien la représentation fidèle des navires les plus célèbres, construits par les grandes compagnies soit françaises, soit anglaises, soit allemandes ou autres. Au premier étage, on trouve de nombreux stands consacrés à divers sujets tels que l’océanographie, l’expédition Charcot de 1903, les chambres de commerce portuaires, les ports de pêche, l’enseignement, un salon du tourisme, les sports nautiques, une galerie des Beaux-arts, le Muséo Naval (Espagne), etc.

 Exposition maritime et universelle Bordeaux en 1907

En face de ce Grand Palais se dresse, de l’autre côté de la colonne des Girondins, le Palais des Colonies où sont groupés les industries et les produits de nos colonies, notamment d’Afrique Occidentale et de Tunisie, ainsi que le commerce d’importation et d’exportation. Par ailleurs, de nombreux palais, pavillons et stands divers se dressent un peu partout autour des deux palais principaux. La manifestation de Bordeaux, officiellement Exposition Maritime, dépasse très largement le cadre que laissait prévoir son titre. Il s'agit également d'une exposition universelle qui rappelle celles du siècle précédent, et préfigure les foires modernes.

Exposition maritime et universelle Bordeaux en 1907Du côté des allées de Chartres, on rencontre le Palais des Vins de Bordeaux et de la Gironde, le pavillon des Eaux-de-vie des Charentes et de Cognac; quatre galeries qui constituent le palais de l'Alimentation; le pavillon des Vins mousseux et enfin le palais des Arts graphiques et celui de l'outillage agricole et viticole. Du côté des allées d'Orléans, on remarque quelques autres grands palais, tels que celui de l'Automobile où les grandes marques françaises de l’époque avaient tenu à figurer. Non loin de ce palais est celui de l'Horticulture, puis celui des Industries diverses et le Salon parisien. Enfin, sur le bord de la Garonne, de l'autre côté des quais, dans une autre enceinte, à laquelle on accède par une passerelle jetée par dessus la voie publique, se dressent des pavillons étrangers.

C'est d'abord pour la Belgique, la reproduction d'une scrupuleuse exactitude, du merveilleux palais du Steen à Anvers. A son côté, le gouvernement américain a bâti une reproduction réduite d’une partie de l'habitation du président des États-Unis, la Maison-Blanche, qui tranche nettement par sa clarté sur le grisâtre palais de la Belgique. Plus loin, les pavillons de la Russie et de la Grèce élèvent leurs élégantes constructions.

Ces nombreux pavillons étrangers qui parsèment l'Exposition Maritime Internationale témoignent bien que le monde entier prend part à la vie de cette œuvre que la Ligue Maritime Française, sous la présidence de M. l'amiral Gervais et avec le concours actif de M. Emile Bertin, a érigée à Bordeaux avec l’aide de la Société Philomathique locale.

En outre, la Direction de l'Exposition a pensé que cette grande manifestation devait aussi comporter des « attractions» établies à demeure et dont tout visiteur pouvait jouir à toute heure. Citons d’abord le village africain qui est visité constamment car certains jours, c'est par centaines que l'on compte les entrées. C'est qu'il y a vraiment de l'intérêt à cette visite.

On y voit là un personnel de quatre-vingts à quatre-vingt-dix personnes, hommes, femmes et enfants, appartenant à quatre ethnies de l'Afrique du Nord, de Soudanais, des Sud-Oranais, des Chambâas et des Ouled-Naïl, formant ensemble un village typique.

On remarque également le Royal Palace Cinématographe où chaque jour, le programme comprend de merveilleux ta¬bleaux vivants et les plus belles nouveautés cinématographiques en couleurs. Non loin, l'Aéro¬plane, fait courir tout Bordeaux car par un merveilleux système, cet appareil fait parcourir plus de 50 kilomètres à l'heure dans les airs

Enfin, ce qui vient ajouter un lustre complémentaire à l'Exposition et surtout à notre port de constructions navales, c'est le lancement du cuirassé d’escadre Vérité, entièrement construit dans les chantiers de la Gironde à Bordeaux. M. Thomson, ministre de la Marine, a présidé le 28 mai 1907 cette solennité, à laquelle cent mille personnes assistaient, et les Bordelais peuvent être fiers que leur ville ait doté notre marine de guerre d'une de ses plus belles unités. Pendant le printemps, l’été et l’automne 1907, vont se succéder à Bordeaux, visites royales, princières, ministérielles, personnalités diverses, avec en plus, la venue d’escadre étrangères et de nombreux navires de guerre (France, Japon, Etats-Unis, Angleterre, Russie, Suède, Hollande, Espagne, Argentine, etc.)

 Exposition maritime et universelle Bordeaux en 1907

Durant toute la durée de l’Exposition Maritime, Bordeaux, parmi les grandes villes d’Europe, a été choisie pour être durant six mois le lieu de réunion de nombreux Congrès internationaux et nationaux. Plus de cinquante ont en effet, tenu leurs assises dans notre ville. Tous les syndicats, toutes les sociétés, toutes les branches des connaissances avaient tenu à rendre hommage à cette belle manifestation d'art et d'effort industriel que fut l'Exposition Maritime Internationale. A Bordeaux, en effet, durant ces six mois, au sein des innombrables assemblées de congressistes, on a discuté les questions essentielles à l'humanité, on a agité les grandes idées qui la dirigent. On peut dire, sans exagération, que Bordeaux, par la tenue de ces Congrès, a été un des facteurs du progrès durant cette année 1907 qui entrera dans l'histoire.

Aussi sans doute est-il donc important, de rappeler aux bordelaises et aux bordelais que déjà en ce début du 20ème siècle, leur ville et leur port qui à cette période connaissait encore d’intenses activités, pouvait rivaliser avec les grandes métropoles nationales et internationales.

Exposition maritime et universelle Bordeaux en 1907

Pour conserver le souvenir de cette attachante page d’histoire de la ville, un cédérom a été réalisé par l’auteur de cet article. Cet ouvrage numérique, équivalent de plusieurs volumes papier, comporte des centaines de documents iconographiques et constitue une véritable visite virtuelle de ce que fut l’Exposition Maritime Internationale. Le consultant peut à son gré et durant plusieurs heures, se rendre dans les divers palais, pavillons et stands afin de visualiser et approfondir les divers sujets offerts à la curiosité du public en 1907.

Source documentaire et photos de Hervé guichoux


En savoir plus


Articles similaires

Bordeaux : exposition-spectacle "Nés quelque part" "Nés Quelque Part" est une exposition-spectacle atypique. Plongez au cœur des enjeux de la planète dans la peau de Manolo, Mehiata, Nana, Waito ou l’un des 21 personnages proposés. Après son succès à ...
Stratégie atlantique et croissance bleue Grande première ! La Région Nouvelle-Aquitaine et l'Eurorégion organisent un événement transfrontalier initié par l'Unité France du plan d'action atlantique. Ce temps fort est consacré à la crois...
Bordeaux : démolition du Hall 2 du Parc des Expositions Les travaux de démolition vont durer jusqu’à début mai. Après une période intense de l’activité événementielle sur le site avec notamment La Foire Internationale de Bordeaux et Vinexpo, la c...
Biarritz : Exposition Chappert-Gaujal à la crypte Sainte Eug... Peintre, sculpteur et plasticien, cet ancien étudiant de l’Ecole des Beaux-Arts de Perpignan vit et travaille dans l’Aude. Aventurier dans l’âme, il puise son inspiration dans la nature qui l’entoure,...
Nouvelle-Aquitaine : les journées du patrimoine 2016 dans le... Chaque année, les Journées européennes du patrimoine offrent un moment privilégié en Nouvelle-Aquitaine pour redécouvrir et visiter l'ensemble de leur patrimoine de la nouvelle grande région du Sud-Ou...