Ô sorbet d’amour les glaces d'ici !

  • Catégorie : Gastronomie
Ô Sorbet d'AmourLe glacier sur le Bassin depuis 1935, Ô sorbet d’amour propose un été riche de créativité glacée ! On découvre ainsi des parfums totalement inédits comme "Pin des Landes", une crème glacée aromatisée d’essence de pin des Landes, fraîche et aromatique, et très « régionaliste » !
 
Née au Moulleau, sur le bassin d’Arcachon en 1935, l’histoire d’Ô Sorbet d’amour a débuté en 1985 avec Olivier De Labarre, maître-glacier, héritier d’une longue tradition de fabrication artisanale de crèmes glacées et de sorbets. Elaborées dans un laboratoire situé à La Teste, dans une constante exigence de qualité et de naturel, ses créations gourmandes à base de fruits de saison, d’épices, de plantes ou de fleurs se renouvellent chaque année pour le plus grand plaisir des gourmands et des gourmets de tous âges.
 Ô Sorbet d'Amour
Cet été, la collection s’enrichit ainsi de nouveaux parfums insolites et raffinés qui viennent compléter un éventail déjà très vaste puisque ce ne sont pas moins de 100 parfums qui sont proposés par les six boutiques « Ô Sorbet d’amour » situées respectivement à Arcachon (prés du Casino et avenue Gambetta), au Moulleau, à Andernos, au Cap Ferret et à Bordeaux.

Une gamme de parfums exceptionnelle avec cet été de nouvelles créations glacées
Si les parfums classiques au goût d’enfance, tels que la vanille, la fraise ou le chocolat, ont toujours leurs adeptes, les consommateurs d’aujourd’hui adorent expérimenter de nouvelles saveurs. La dégustation d’une glace devient alors source de surprises et de bonne humeur.

Or la maison « Ô Sorbet d’amour » doit en partie sa réputation à sa très grande variété de saveurs, plus gourmandes et originales les unes que les autres. Ainsi, la centaine de parfums proposés se ballade-t-elle au gré de l’alphabet en commençant par la lettre « A » comme Abricot, Amarena pour finir à la lettre « Y » comme Yaourt aux fruits rouges. Si l’on s’arrête, pour exemple, à la lettre « C », on n'y découvre pas moins de 23 références : cacahuète, crème brûlée, canelé, citron-basilic, chocorange… ou encore coquelicot !

Cet été, Ô Sorbet d’amour continue de nous étonner avec des nouveautés à nous faire fondre de plaisir. On découvre ainsi des parfums totalement inédits comme « Pin des Landes », une crème glacée aromatisée d’essence de pin des Landes, fraîche et aromatique, et très « régionaliste » ! Autre nouveauté-phare de la collection 2009, « Sésame », une crème glacée parsemée d’éclats de nougatine au sésame enrobés de chocolat. L’on pourra aussi succomber à la suave « fleur d’oranger » et découvrir, en série limitée, la très contemporaine « figue/mascarpone ».

Ô Sorbet AmourMais Ô Sorbet d’amour, c’est aussi toute une mise en scène de délicieux desserts glacés telles que ses marmites,  pinasses et autres vacherins qui viennent magnifier les parfums raffinés et les couleurs appétissantes des crèmes glacées et sorbets.

Inspiration et produits « fait maison »

Dans le secret du laboratoire d’Ô Sorbet d’amour, à La Teste, l’inspiration et la curiosité guident les Maîtres-Glaciers et Artisans glaciers dans l’élaboration de leurs créations. Des créations qui sont également inspirées par l’amour des produits et le respect de la fabrication artisanale. Ainsi les crèmes glacées, les sorbets, les cornets gaufrettes, la nougatine, la chantilly, le chocolat chaud sont-ils tous fabriqués maison !
 
Pour leurs sorbets, les Maître et Artisan glaciers, Olivier de Labarre et Philippe Viricel, ne travaillent par exemple qu’à partir de fruits choisis à maturité, dans leur région d’origine et par des producteurs respectueux de la nature. Ils n’utilisent en outre que des sucres vrais, sans édulcorants. C’est ainsi que certains sorbets, comme le melon, contiennent jusqu’à 70% de fruits, alors que la norme habituelle fixe à 45% la proportion de fruits pour l’appellation « plein fruit ». Aucun arôme artificiel n’est par ailleurs utilisé. Ô Sorbet d’amour, c’est le fruit à l’état pur ! Particulièrement onctueuses et veloutées, leurs glaces gardent toujours le véritable goût des matières premières.
 
Crèmes glacées et sorbets sont enfin fabriqués in situ dans un laboratoire bénéficiant de la norme HACCP, garante d’une chaîne de froid parfaitement maîtrisée. Goût et fraîcheur sont alors préservés, de la fabrication à l’intense plaisir de la dégustation.

Le logo change, la tradition reste

De l’orange pour la gourmandise et l’optimisme. Du gris, symbole de modernité. Un logo tout en courbes évocateur de plaisir.  Cet été, Ô Sorbet d’amour revêt une nouvelle identité visuelle.
Elle s’inscrit dans la volonté d’évolution de cette célèbre maison, à la fois fière de son patrimoine et ancrée dans son époque.
La tradition reste en revanche inchangée ! Aujourd’hui comme hier, le même souci de proposer des crèmes glacées et des sorbets de qualité, sous le signe de la créativité, anime cette maison familiale.

Les points de vente
 
 
 
  • Arcachon, 3 bis avenue Gambetta. Tel 05 56 83 73 59
  • Arcachon, promenade du Casino. Tel 05 56 83 00 69
  • Arcachon, Le Moulleau, rue piétonne. Tel 05 56 54 52 16
  • Andernos, promenade de la jetée. Tel 05 57 70 27 48
  • Le Cap Ferret, boulevard de la plage. Tel. 05 56 03 79 98
  • Bordeaux, 264 rue Sainte-Catherine. Tel. 05 56 94 78 39

 
Ô Sorbet d'Amour

Crédit Rédactionnel : Marine Gil - La mini Agence

Articles similaires

Roxy Pro France 2019 : une vague de soutien et d’euphorie Le ROXY Pro s'est terminé vendredi 11 octobre sur les plages ensoleillées de Hossegor sous un coucher de soleil et une houle parfaite qui a ravi les milliers de fans venus soutenir leurs surfeurs favo...
Le dessin d'actualité de Marc Large Le dessinateur landais Marc Large croque sur son blog l'actualité nationale et internationale revue au sens Large. Un nouveau dessin par jour et de nombreux thèmes. Le dessin de presse permet d'ab...
Bordeaux : Salon des Futurs Mariés Le temps d’un week-end le Hangar 14 sur les quais de Bordeaux se pare des couleurs de l’amour pour offrir aux futurs mariés de Bordeaux et sa région, un rendez-vous mariage à la hauteur de leurs exige...
Palombe : la vague bleue de la Saint-Luc Pourquoi un oiseau venu du Nord et dédaigneusement appelé pigeon, devient-il noble palombe en passant la Loire et déchaîne-t-il autant les passions dans le Sud-Ouest ? Entre acquis culturels et des tr...
Eric Quilleré, Directeur de la danse de l'Opéra de Bordeaux A l’issue de ses études à l’Ecole de Danse de l’Opéra de Paris, Eric Quilleré est engagé en 1984 dans le corps de ballet de l’Opéra de Paris par Rudolf Noureev. Repéré par Maurice Béjart, ce dernier l...