Fermiers landais, volailles fermières

INDEX DE L'ARTICLE

fermiers-landaisC’est dans la plus grande forêt d’Europe, la forêt des Landes que les poulets fermiers St Sever sont élevés en toute liberté, sans aucune barrière ni clôture. Précurseurs de la qualité, les Fermiers Landais ont obtenu le 1er Label Rouge de l’histoire en 1965 ...avec leur fameux poulet fermier jaune St Sever.

L’année suivante vient la deuxième consécration avec l’obtention du 1er Label Rouge en pintade fermière. Le Synalaf voit quant à lui le jour en 1967 à St Sever . Il est aujourd’hui devenu l’organisme de défense des productions avicoles fermières.fermiers-landais

Ils évoluent ainsi librement autour des poulaillers traditionnels Landais : les Marensines. Cette installation permet aux poussins d’être au coeur de la forêt afin de s’y développer en totale liberté, à l’ombre des pins et des fougères. Les volailles « cou nu » de souche rustique à croissance lente regagnent d’instinct la Marensine quand vient la nuit.
Cette tradition d’élevage se perpétue au sein de St Sever depuis plus de 40 ans grâce à la passion des 420 éleveurs Landais.

Grâce à l’aliment fermier produit sur son exploitation, l’éleveur nourrit ses volailles à 80% avec du maïs. Cette alimentation est ensuite complétée par de la luzerne, du soja, des minéraux, des vitamines ainsi que par toutes les gourmandises dont les sous-bois de la forêt des Landes regorgent.

Des saveurs reconnues et appréciées par tous les connaisseurs
Les saveurs incomparables des volailles fermières St Sever sont reconnues de tous les amateurs de bonne chère. Plébiscitées chaque année par les consommateurs, les volailles St Sever comptent 7 récompenses « Saveur de l’année » depuis 2000 et 7 médailles d’or au Concours Général Agricole.
Cette année encore, St Sever fait l’unanimité des consommateurs et se voit décerner le Trophée « Saveur de l’année 2008 ».
Avec une progression de + 4% en 2007, les Fermiers Landais représentent aujourd’hui 72 % des volumes de l’appellation Landes. Sur le marché national des volailles fermières, St Sever est le leader du poulet fermier jaune en pièce entière (12% de part de marché), en découpe (27% de part de marché) et sur la poularde fermière (23% de part de marché).

Les Fermiers Landais en quelques chiffres  
• 1er Label Rouge de l’histoire attribué au poulet fermier St Sever (1965) • 1er Label Rouge de l’histoire attribué à la pintade fermière St Sever (1966) • 1er abattoir de volailles à obtenir les certifications ISO 9001, ISO 14001 et OHSAS 18001 (en 1999, 2002 et 2005) • Obtention de la certification IFS (International Food Standard) sécurité alimentaire Europe (2006) • 84 millions d’€ de CA • 368 salariés • 420 éleveurs de volailles • 9,2 millions de volailles Label Rouge commercialisées chaque année • 16 % de leur production exportée (majoritairement en Suisse et en
Belgique

Point sur le marché de la volaille Label  
 
Le marché des pièces entières
Entre 1999 et 2007, le marché de la volaille Label en pièce entière enregistre une hausse de 4 %. Cette croissance est largement portée par celle du poulet jaune (+ 32,3 %) au détriment du blanc (- 15,6 %) et de la pintade (- 18,8 %).
Pour le poulet, les premiers résultats 2008 montrent un fort recul du marché des pièces entières label. En effet, les chiffres font état d’une baisse de 7,7 % alors que le marché de la découpe observe une hausse de 1%. Cette diminution s’explique par la réduction des promotions en volailles label rouge.
Les mises en place de poulets enregistrées à fin juin permettent de constater un rattrapage de la situation avec un recul cumulé de seulement 4,2 % à la mi septembre. Le deuxième semestre devrait donc être positif pour le poulet label.

fermiers-landais
Le marché de la découpe
Le marché de la découpe Label est globalement en forte hausse depuis 8 ans, avec des évolutions remarquables pour la découpe de poulet (+ 47,4 %), dont + 42,3 % pour le poulet jaune et + 43 % pour le poulet blanc.
Au début de l’année 2008, la découpe de poulet progresse de 1,5 % et la pintade de 5,5 %. On notera que la découpe de poulet jaune tire la croissance des découpes Labels vers le haut avec + 13,4 %, alors que celle du blanc régresse de 5,7 %.

Le marché des festifs

Concernant le marché de la volaille festive, les labellisations de la dinde et du chapon affichent de légères baisses alors que la poularde et le chapon de pintade connaissent de belles évolutions depuis 2004 (+ 15,6 % pour la poularde et + 346,9 % pour le chapon de pintade). Ces évolutions en volume sont cependant à relativiser puisque l’augmentation en valeur absolue reste faible. En volume de labellisations, le chapon, la dinde et la poularde tiennent le trio de tête.

fermiers-landais
Festives Les particularités des volailles festives St Sever

Chapon, pintade, poularde ou dinde, les volailles St Sever évoluent d’abord en plein air dans la plus grande forêt d’Europe, la forêt Landaise. Profitant des bienfaits de la nature pendant une période plus ou moins longue selon les races, les volailles complètent de cette manière leur alimentation à base de céréales par des végétaux et des insectes.
Après cette période, elles quittent le plein air pour l’affinage. Arrivées à maturité en décembre, ces volailles sont disponibles pour les fêtes de fin d’année en grande distribution, sous la marque St Sever.

Le Chapon fermier Label Rouge St Sever

Réhabilité il y a une vingtaine d’année par les aviculteurs Landais, le chapon est rapidement devenu l’incontournable des tablées de fêtes. Né en juin, il quitte le grand air en novembre. Durant les 25 derniers jours de son affinage, son menu est essentiellement composé de lait écrémé afin de rendre sa chair plus moelleuse et savoureuse. À la fin de cette période, le chapon pèse entre 4 et 5 kilos.
Production en 2007 des Fermiers Landais : 135 000

La Dinde fermière Label Rouge St Sever

Plus que ses congénères, la dinde a besoin d’espace pour se développer dans des conditions optimales. À St Sever, les éleveurs mettent un hectare à la disposition de 500 animaux pendant au moins 150 jours. À l’issue de cette période, la dinde est conduite en lieu clos pour son affinage.
Production en 2007 des Fermiers Landais : 40 000

Le Chapon de Pintade fermier St Sever

Elevé en plein air sous d’immenses volières, le chapon de pintade voit son régime se modifier au bout de 3 mois. Il est emmené dans des bâtiments fermés durant les 54 derniers jours de son élevage afin de l’alimenter de maïs et de lait. Sa chair au goût de gibier gagne alors en finesse et en onctuosité.
Production en 2007 des Fermiers
Landais : 20 000

La Poularde fermière Label Rouge St Sever
Les trois premiers mois de sa vie, la poularde parcourt librement la forêt Landaise. Elle est ensuite affinée pendant 21 jours.
Production en 2007 des Fermiers
Landais : 62 000
Résultats de l'enquête St Sever BVA   

Résultats Pour mieux comprendre les habitudes de consommation de ses clients au moment des fêtes, St Sever vient de réaliser en collaboration avec l’Institut de sondages BVA une étude prospective sur les volailles festives 2008.
Réalisée auprès d’un échantillon de 444 femmes responsables des achats du foyer, les résultats mettent en évidence les préférences des ménages en matière de consommation de volailles au moment des fêtes. Pour les fêtes de fin d’année, les ménagères sont amenées à préparer 2 repas festifs d’en moyenne 9 à 10 personnes (29 % des repas se faisant avec 6 à 9 convives).
En 2007, 36 % des repas de fin d’année (base 580 repas festifs d’après notre échantillon) étaient composés de volailles festives. Dinde, chapon et poulet tenant le trio de tête avec 37 % pour la dinde, 30 % pour le chapon et 28 % pour le poulet. La dinde reste le plat traditionnel des fêtes de fin d’année pour les tablées de plus de 15 convives (elle est présente sur 57 % des grandes tablées). Cependant, il est important de noter qu’il existe dans l’esprit du consommateur une confusion entre
la poularde et le poulet. Elle est relayée au dernier rang, alors qu’elle est la troisième volaille la plus consommée pendant les fêtes.
D’après l’étude, 47 % des ménages prépareront de la volaille festive en cette fin d’année 2008 alors qu’ils n’étaient que 36 % en 2007. Parmi eux, les principaux consommateurs étant les familles de CSP + avec enfants. La consommation se fera en pièce entière (71 % des volailles consommées), en morceaux ou prédécoupé (14 %), en rôti (5 %) et déjà farcie (5 %).
La majorité des volailles consommées en découpe et pré-découpe sont les canards, dindes et poulets, les chapons et pintades sont préparés en rôti alors que l’on déguste les chapons de pintade, chapons et dindes déjà farcis.
Au cours des repas festifs, le nombre de volailles préparées croit avec le nombre de convives. Ainsi, pour moins de 5 personnes le panel cuisine 1,3 volailles, 1,49 pour 6 à 9 personnes, 1,56 pour 10 à 14 personnes et 1,62 pour plus de 15 personnes.
Pour toutes les volailles festives, la présence d’un signe officiel de qualité constitue le premier critère de choix, l’origine géographique le second, le prix venant en 3ème position.

Les Festivolailles de Saint Sever en quelques chiffres   
• Nombre moyen annuel de visiteurs : 15 000 • Naissance des Festivolailles de St Sever : 1995 • Chapons, Dindes, Poulardes…500 volailles en tout genre sont présentes lors des Festivolailles de Saint-Sever • 40 éleveurs Landais exposants • 40 artisans producteurs

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
St Sever : berceau de la qualité, Les Fermiers Landais : Un savoir-faire unique au service de la qualité

 
 Festivolailles de Saint-Sever 
publié sur AquitaineOnLine
Saint-Sever reste la capitale des volailles festives. Les Festivolailles permettent de retrouver l'ambiance des foires d'antan autour d'un produit du terroir : le poulet fermier et les chapons de Saint-Sever. Les Festivolailles : "la grande manifestation de la Gastronomie Landaise" ...