Maeva Girardot

Contact

Rédacteur

Informations diverses:

Dans la vie, Maeva a trois passions : le cinéma, le voyage et les mots. Si le septième art et la découverte du monde font pleinement partie de ses centres d’intérêts, c’est bel et bien son amour des mots qui régit son quotidien. Maeva aime se plonger à coeur perdu dans la lecture des mots, mais ne pourrait vivre sans les écrire. Depuis toute petite, ses milliers de carnets et ses stylos en pagaille l’accompagnent pour suivre les aléas de son existence.

Difficile de résumer en deux mots son expérience, tant elle est atypique. De la production audiovisuelle au suivi de projet, puis de la communication digitale à l’événementiel, Maeva a eu la chance de toucher à plusieurs types de métiers. Mais c’est son arrivée il y a trois ans à Bordeaux qui fut déclencheur. Cette nouvelle aventure résonna comme un tremplin pour s’épanouir en vivant de ce qu’elle aime par dessus tout : écrire. Aujourd’hui, Maeva met sa plume au service de la rédaction web par le biais de projets diverses. Curieuse innée et perpétuelle passionnée, elle a pris la main d’AquitaineOnLine pour une nouvelle collaboration.

Pour mieux faire connaissance…

Mot préféré ?

Echo. En plus d’être une chanson des Pink Floyd que j’adore, ce mot m’inspire l’infini. Comme lorsque l’on crie dans la montagne, j’ai la conviction que chacun de nos actes possède une résonance sur notre avenir.

Ma drogue favorite ?

En véritable épicurienne, je ne me lasserai jamais de faire tinter les verres au moment de l’apéro. Et si un de mes morceaux favoris accompagne ce moment, mes sens se décuplent.

Mon objet inséparable ?

Impossible pour moi de sortir sans un carnet.

Ce que je déteste par-dessus tout ?

L’hypocrisie, la méchanceté gratuite et l’incivilité peuvent me rendre folle. Et le brocolis aussi.

Mon livre de chevet ?

En choisir un seul est une vraie torture mentale. Le premier qui me vient à l’esprit est Sukkwan Island de David Vann. Je l’ai lu deux fois de suite tellement il m’a remuée.

Le son, le bruit que je préfère ?

Le ronronnement des mes chats.

Mon juron, gros mot ou blasphème favori ?

Putain. J’avoue le dire naturellement beaucoup trop de fois par jour.

Homme ou femme qui symbolise l’Aquitaine ?

Puisque je vis dans cette belle région seulement depuis trois années, Alain Juppé est spontanément le premier à qui je pense.

L’Aquitaine c’est où ?

Entre l’Espagne, l’océan et les terres du vignoble.

Le lieu où on ne risque pas de me trouver ?

Dans un jogging et une paire de baskets destinés à courir. Non, jamais.

La cuisine gasconne et son accompagnement

Le foie gras avec du foie gras, saupoudré de foie gras, le tout accompagné d’une douzaine d’huitres. Oui, rien que ça.

Si l’Aquitaine était une couleur ?

Le rouge du tanin

Si l’Aquitaine était un sport ?

Bien que je n’ai jamais mis les pieds sur une planche, le surf me semble assez représentatif de la région.

L’Aquitaine demain ?

Toujours belle mais surpeuplée.

Ma devise ?

Ma maman m’a toujours dit « Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas que l’on te fasse ». Je pense modestement que cette devise m’a permis de rester intègre et loyale.