Agrandir son habitat grâce au bois

Agrandir son habitat grâce au boisA l’heure où le prix des m2 en France ne cesse de grimper, les propriétaires ont bien souvent recours à l’extension de leur maison : un bon moyen de gagner de l'espace sans déménager. Elle permet d'augmenter la surface et bien souvent de restructurer l'espace à vivre. En surélévation ou en extension, le bois démontre chaque jour ses atouts. Capable de s’adapter avec souplesse à des configurations difficiles, ....mai

... il offre rapidité de construction, légèreté et facilité d’accès à des parcelles complexes. La loi vient de s’inviter dans le « débat de la surélévation ». Une ordonnance du 3 octobre 2013 relative au développement et à la construction de logements permet, dans les villes, de contourner la densité et dépasser la hauteur maximale prévue pour les habitations. Et si la surélévation ou l’extension grâce au bois était le sésame de la crise du logement, la solution pour trouver de la place là où il n’y en a plus ?

Le bois, LA solution pour gagner des mètres carrés

Les opérations de surélévation sont typiques des grandes métropoles : les terrains sont exigus, le prix de l’immobilier élevé.

Cette solution est très usitée pour gagner des mètres carrés sans déménager. Sur ce marché, le bois s’impose souvent pour des raisons évidentes. Les chantiers sont rapides et propres. L’ossature bois, légère, rajoute peu de poids à la structure existante, dont on ne connaît pas toujours les caractéristiques exactes. Les accès, parfois limités à des impasses ou des ruelles étroites, interdisent le passage de camions et la livraison de matériaux lourds. Pour le bois, ces contraintes deviennent des atouts. Livré en éléments prêts à être assemblés et compatibles avec des cheminements difficiles, il s’affranchit des environnements les plus périlleux.

En surélévation, l’usage du bois améliore considérablement les conditions d’un chantier pour les habitants. Lorsque le bâtiment est à même de recevoir un niveau supplémentaire sans renforts, l’entreprise privilégie une intervention par l’extérieur.

Ces atouts se vérifient également dans le cadre d’extensions horizontales : chantiers rapides et propres, générant peu de nuisances pour les occupants et le voisinage, adaptation à des terrains peu porteurs ne nécessitant pas de fondations profondes, adaptation aux contraintes des zones sismiques...

Le saviez-vous ?
En 2012, le bois a mieux résisté à la crise que les autres techniques constructives. 12 % des maisons individuelles (secteur diffus) et près de 20 % des extensions sont construites en bois. (source : Enquête nationale de la construction bois 2012 – France Bois Forêt)

Agrandir son habitat grâce au bois

Ils ont fait LE CHOIX du bois pour leur projet de surélévation ou d’extension

Surélévation d’une maison individuelle
"Cette surélévation (photo de gauche ci-dessous) a été construite sur un garage déjà existant. Nous avons choisi le bois dans ce projet pour la légèreté de la structure car nous n'avions pas la possibilité d'avoir des études géothermiques concernant la qualité du sol sur lequel est bâti le garage. Utiliser le bois était inscrit dans une réelle démarque écologique. Le but était donc d'afficher le bois en façade avec des volumes modernes et une toiture terrasse végétalisée. Le bardage est en mélèze brut en pose verticale afin de favoriser l'écoulement de l'eau et de ralentir le vieillissement des façades."

Agrandir son habitat grâce au bois Agrandir son habitat grâce au bois

"Le projet (photo de droite ci-dessus) consistait à réhabiliter la maison et à doubler la surface en atteignant les performances d'un bâtiment basse consommation. Le bois a été choisi pour sa légèreté, qualité non négligeable pour la surélévation d'un bâtiment ancien très ordinaire. Les murs en ossature bois ont été préfabriqués en atelier et montés en quelques jours. Le bardage en mélèze à faux claire-voie facilite la mise en oeuvre de cette surface à l'esthétique contemporaine. Son utilisation pour les volets coulissants du RDC sur rue suture l'encastrement des volumes existants et construits. La situation dans le terrain est optimisée pour profiter au maximum des apports solaires. La façade sud, autrefois totalement fermée, est allongée et percée de plusieurs baies en menuiseries mixtes alu/bois à double vitrage. Une ventilation double-flux complète le dispositif. Le positionnement des volumes supplémentaires permet de créer une protection entre espace public et espace privé. L'extension, située à l'arrière du bâtiment, est en recul et dégage ainsi un espace extérieur masqué de la rue. A l'étage le plan en « L » de la surélévation oriente toutes les chambres vers une terrasse protégée des regards indiscrets."

Extension d’une maison individuelle
"Il s'agissait (photo ci-dessous) d'ajouter une pièce à la maison et de profiter de l'intervention pour doter la maison d'un espace extérieur privé en aménageant la toiture en terrasse accessible. Le PLU (Plan Local d'Urbanisme) limitait la hauteur totale de telle sorte qu'il a fallu imaginer l'accès à la terrasse au moyen d'une verrière coulissante. La position de la maison dans la cour intérieure de la copropriété permettait également au nouveau volume de redéfinir l'espace de la cour intérieure."

Agrandir son habitat grâce au bois Agrandir son habitat grâce au bois

Le site www.bois.com est destiné à informer les particuliers sur le bois et ses usages, plus particulièrement dans la construction et l'aménagement de l'habitat. Il est animé conjointement par le Comité national pour le développement du bois (CNDB), le Comité professionnel de développement des industries françaises de l'ameublement et du bois (CODIFAB), Swedish Wood et France Bois Forêt.


 

 Un article publié par Philippe Jouhanet

Articles similaires

h|eva : habiter un espace de vie autonome "h|eva", un concept innovant pour Espace de Vie Autonome. Ce sont des modules en ossature bois, habitables, transportables et autonomes en énergie, fabriqués en Gironde. H|eva...
MAÏSADOUR : 100 mesures de biosécurité de la filière aviaire Terre de gastronomie et de filières de qualité, le Sud-Ouest fournit les trois-quarts du foie gras français et le département des Landes, à lui-seul, en produit 40%. Les deux épisodes d’Influenza avia...
Bordeaux : Expositions du Tram du Bois "Le Tram du Bois" transformera la ligne C du tramway de Bordeaux Métropole en un parcours de la construction bois, de la ville durable et de l’économie locale. À travers des expositions et des animati...
Prix Bois Energie : Guy Mencarelli de la SARL Moulinié récom... Al’occasion du salon BePOSITIVE à Lyon, l’association Qualit’EnR a remis les prix aux lauréats de la 8ème édition de son concours photos intitulé « Installations d’énergies renouvelables : q...
Un nouvel accord pour dynamiser les ventes de bois Les forêts publiques gérées par l’ONF (forêts domaniales et forêts des collectivités) représentent 25 % de la surface des forêts de France métropolitaine. Elles contribuent de manière importante à l’é...