Nos idées de sortie

Calendrier

Le grand matin proposition Novart sur Pessac
Catégorie : Festival
Début : Mardi, 25 Novembre 2014 à 08h00
Fin : Samedi, 29 Novembre 2014 à 00h00

Pessac En Scènes accueille du mardi 25 au samedi 29 novembre la proposition itinérante de l'association Palabras : Le grand matin dans le cadre du festival Novart. Installation audiovisuelle et petit déjeuner de plein air dès 6 ans

Proposition dans le cadre du festival Novart - Entrée libre sur réservation auprès de Pessac En Scènes 05 57 93 65 40

Mardi 25 novembre dans le quartier Châtaigneraie-Arago-Antoune
Mercredi 26 novembre sur le Campus de l'Université Bordeaux Montaigne
Jeudi 27 novembre dans le quartier Haut-Livrac
Vendredi 28 novembre à Pessac-centre (gare)
Samedi 29 novembre Place de la Ve République

Palabras-Grand-Matin

L'Association Palabras

L’association Palabras a choisi la création sonore, le documentaireradiophonique et les arts graphiques pour aller à la rencontre de tous les publics et valoriser ainsi la parole et l’écoute sous toutes ses formes. Même s’il demande un vrai engagement, le travail avec le micro, le magnétophone et le dessin laisse une grande liberté aux échanges et permet d’explorer toutes les façons de se raconter et d’exprimer sa créativité avec une vraie souplesse d’utilisation. Les interventions de l’Association Palabras s’adaptent à tous types de projets : d’un journal intime à la mémoire sonore et visuelle d’un quartier, d’un atelier de recherche à la mise en valeur d’un événement culturel majeur. Depuis plus de 15 ans, dans une sensibilité commune, le dessin répond à la parole enregistrée, le témoignage sonore entre en écho avec l’image. L’association palabras souhaite valoriser les parcours quotidiens et discrets de femmes, d’hommes et d’enfants dont elle croise la route. Elle crée des espaces d’échanges, ouverts à tous, et cherche à s’inscrire dans la durée et dans l’histoire des lieux qui l’accueillent. Dans une approche sensible de l’ordinaire, l’Association Palabras porte de l’attention aux manifestations familières “vouées, dans leur évidence, à passer inaperçues” - Pierre Bourdieu.

Description d'un chemin

Dans cette temporalité particulière et sensible où l’on quitte la nuit pour un nouveau jour, nous nous sommes invitées dans les cuisines, les salles de bain, les couloirs mais aussi dans les lieux où l’on travaille, dans les transports en commun, dans la rue, dans les vignes, à l’école... Ici et là nous avons visité les matins comme autant de refuges, autant de promesses qui disent en creux comment la vie nous prend. Ici et là nous avons croisé des matinaux, parfois seulement le temps d’un instant, parfois plus longuement. Comment habitons-nous nos matins ? Que disent-ils de nos existences ? Quels espoirs portent-ils ? Avec la matinale nous avons rencontré des hommes, des femmes, des enfants avec qui nous avons partagé sans fard ni mise en plis les tartines et la voix du matin. Depuis l’automne 2010 les villes de Bergerac, Pessac, Cenon, Pauillac et Villeneuve de Marsan nous ont accueillies et permis, sur des temps de résidence allant de quelques jours à parfois plusieurs mois, d’explorer et d’approfondir notre projet la matinale. Ces paysages et ces échanges nous ont transformées et ont nourri notre travail. Nous avons bénéficié du soutien des municipalités, des services culturels, de la politique de la ville, mais aussi de l’iddac, de l’OA RA, de la bdp gironde, d’Écla, du conseil général des Landes, du lycée des métiers La Morlette, de Domofrance et d’associations culturelles. Pendant les restitutions que nous avons organisées à chaque fin de séjour, nous avons servi du café et partagé de joyeux petits-déjeuners. Sur le trottoir, dans une cantine, un appartement, sous une tente ou dans une bibliothèque nous avons donné à voir et à entendre des extraits de notre travail réalisé in situ.

Le Projet Artistique

Notre approche artistique repose sur l’observation du quotidien. Elle questionne les relations à l’espace dans lequel nous traçons, chaque jour, chacun, nos chemins. Notre travail cherche à créer une occasion d’en apprécier autrement les détails, d’en révéler la force, la poésie, le sens. Nous mêlons notre regard, notre sensibilité, aux paroles et aux images recueillies et proposons une autre lecture du réel. Nos productions touchent à l’intime, offrent un détour du côté de l’enfance, du rêve, du cauchemar et posent, avec exigence, des questions liées au fait même d’exister. Avec le grand matin, nous souhaitons inventer un espace d’écoute, de projection et d’exposition qui offre à tous les publics une occasion de vivre un matin pas comme les autres. Dès la pointe du jour nous nous installerons dans la cour d’une école, sur un marché, dans un hôpital, près d’un arrêt d’autobus, d’une gare, d’une bibliothèque, d’un théâtre, au pied d’un immeuble… Nous prendrons alors notre petit-déjeuner en plein air et inviterons les passants à partager un café, des tartines, puis à faire une visite, pressée ou non, de notre installation particulière. Nous désirons nous placer au plus près des personnes ordinaires, créer un événement surprenant et touchant, investir l’espace public au petit matin au milieu des va-et-vient, des attentes, des retards et des précipitations. Nous voulons offrir aux passants une pause, une échappée, un accueil, du plaisir. Des sons, des images, des histoires qui interpellent et qui tissent des liens entre des lieux et des personnes qui ne se connaissaient pas et n’avaient, à priori, pas de raison de se rencontrer. Pour démarrer la journée autrement.

Le Dispositif

Ce dispositif, que nous souhaitons souple et léger pour favoriser sa mobilité, sera élégant et autonome. Il pourra facilement s’adapter aux différents lieux qui nous seront proposés et se posera à l’extérieur, à un endroit choisi, pour toute une matinée. Nous pensons l’installation comme un objet curieux, accueillant, à l’esthétique joyeuse et contemporaine. Nous envisageons de l’organiser en trois espaces intimement liés. L’ensemble sera scénographié et réalisé de façon à faciliter la rencontre entre notre création et les passants : des femmes, des hommes, des enfants surpris dans leur trajet quotidien. Nous attacherons beaucoup d’importance aux échanges, aux liens directs que nous tisserons avec ce public. Nous serons trois personnes de l’association palabras pour l’accueillir, été comme hiver, de très bonne heure. L’installation du dispositif s’effectuera le matin même, elle sera de courte durée et agréable à regarder. La priorité sera de ‘lancer’ une cafetière : tout en réalisant le montage nous serons en mesure, dès notre arrivée sur le lieu, de servir un café au premier lève-tôt venu…

Les trois espaces :

Un espace dédié au petit-déjeuner, à l’extérieur

Une belle grande table conçue spécialement pour l’installation accueillera le public. Elle nous permettra de rester à tout moment disponibles pour l’échange, la discussion. Support technique du petit déjeuner la table sera le lieu de la convivialité. Quelques chaises, de la vraie vaisselle, du bon pain, des confitures : tout le monde doit pouvoir y trouver sa place, se sentir à l’aise. Le café sera servi en continu jusqu’à midi. La table adressera au public des messages discrets et poétiques : des odeurs, des tiroirs avec des images surprises, des objets quotidiens devenus transistors… Même si certains passants, trop pressés ou intimidés, ne s’aventurent pas plus dans notre installation, ils doivent quitter la table transformés, touchés par ce moment partagé.

Un espace d’exposition et d’atelier de fabrication, également à l’extérieur.

Près de l’espace ‘petit-déjeuner’, le public pourra découvrir des photos, des dessins originaux mis en valeur de manière à surprendre, émouvoir, interroger. Nous souhaitons entraîner les uns et les autres au plus près de notre aventure matinale. Chacun pourra prendre son temps, lire des textes poétiques, des extraits retranscrits d’entretiens, comprendre notre démarche. Un espace d’atelier de fabrication sera également proposé, il permettra à qui le souhaite de laisser une trace, de témoigner, de répondre à son tour à la question : « Comment ça se passe chez vous le matin ? ». Dès que possible nous utiliserons nous-même cet espace qui deviendra alors un excellent support de médiation. Durant nos résidences passées nous aimions parler de notre travail en train de se faire : nous continuerons avec le grand matin car nous souhaitons cette installation vivante et interactive.

Un espace clos, crée à partir d’une caravane, qui diffusera nos productions sonores et audiovisuelles.

Légèrement en retrait de la table du petit-déjeuner, mais totalement inscrit dans l’installation, cet espace proposera une immersion dans notre travail sonore et visuel. Nous optimiserons les qualités d’écoute et de projection grâce au choix du matériel de diffusion, au soin réservé à l’éclairage et à l’aménagement du lieu. Le public doit être surpris par l’étrangeté et la douceur qui se dégage de cet endroit, il doit se sentir enveloppé, accueilli et projeté dans un espace poétique tout à fait dépaysant. La jauge sera limitée à quelques spectateurs. L’écoute sera collective. Si l’environnement sonore extérieur demeure trop présent nous proposerons une écoute au casque. Des séances seront successivement organisées toute la matinée. En fonction du public et de l’affluence nous adapterons notre programme et la durée des séances. Le public pourra circuler d’un espace à un autre comme il l’entend. Nous accompagnerons, guiderons, expliquerons, si la demande se fait sentir. Nous offrirons à chaque visiteur une carte postale, un fulletó ou un souvenir de son passage dans l’installation. Pour que le grand matin poursuive sa route jusque dans les maisons !

 

 

Infos pratiques


Téléphone :
Email : www.pessac-en-scenes.com
Site web : 

Pessac En Scènes – 21 place de la Vème République – 33600 Pessac