Nos idées de sortie

Calendrier

Le Journal de Nijinsky
Catégorie : Opéra - Ballet - Danse
Début : Mercredi, 21 Janvier 2015 à 20h00
Fin : Dimanche, 25 Janvier 2015 à 22h00

’Opéra National de Bordeaux présente la création en France de "Le Journal de Nijinsky"

Opéra de chambre pour deux chanteurs, deux acteurs, deux danseurs et instruments Livret de Carolyn Sittig d’après « Les cahiers de Waslaw Nijinsky »

Compositeur germanique mondialement célèbre, héritier spirituel du grand Hans Werner Henze, lauréat du Prix Rolf Liebermann 1995 pour son opéra Der Spiegel des großen Kaisers, Detlev Glanert entre – par la création de cet opéra de chambre – dans l’intimité de Waslaw Nijinsky. Ce danseur et chorégraphe, figure extraordinaire des Ballets Russes, ayant fait basculer l’histoire de la danse dans la contemporanéité, mais dévoré par la folie, a tenu un bouleversant journal.

Présenté sur la scène du Grand-Théâtre de Bordeaux du 21 au 25 Janvier 2015, cet opéra de chambre pour deux chanteurs (Baryton, Martin Achrainer – Soprano, Eléonore Marguerre), deux acteurs (Lara-Sophie Milagro, Peter Pruchniewitz), deux danseurs (Marie-Laure Agrapart, Alexandre Tondolo) et instruments (Orchestre National Bordeaux Aquitaine) sera donné sous la direction musicale de Darell Ang (notre photo), dans la mise en scène sensible de Carolyn Sittig*.

Le Journal de Nijinsky n’est pas un opéra traditionnel, mais plutôt un mélange de prose, de mélodrame et de théâtre musical, basé sur des extraits des cahiers tenus par le danseur entre le 19 janvier et le 4 mars 1919, après sa dernière prestation sur scène, avant son admission en hôpital psychiatrique.

Journal de Nijinsky

Un opéra intime sur la folie

Jan : Le Journal de Nijinsky, création en France par l'Opéra National de Bordeaux

Les passages sélectionnés représentent des thèmes et des caractéristiques stylistiques typiques de ce journal. Le style de Nijinsky reste totalement inchangé, même sous l’influence de sa schizophrénie naissante. Bien que l’agencement de quelques extraits ait été réinterrogé et certaines phrases raccourcies, l’ordre chronologique est fidèle à la structure de base des textes.

Avec des allusions à la vie quotidienne, les thèmes abordés dans les textes incluent souvenirs, visions d’avenir, poèmes, jeux de mots, témoignent de la désintégration du langage. Des incidents triviaux sont juxtaposés à des réflexions métaphysiques ou naïves. Un aspect particulièrement fascinant de ce journal réside en ce qu’il révèle les premiers stades de la schizophrénie de Nijinsky, et les conditions dans lesquelles il a écrit. Le texte n’est pas traité comme une voix individuelle. Il est réparti entre six acteurs-danseurs-chanteurs qui représentent tous Nijinsky. Au fil de l’oeuvre, les voix se superposent de plus en plus les unes aux autres.

*Scénographie, Olga von Wahl – Chorégraphie, Igor Kirov – Costumes, Carl-Christian Andresen Lumières, François Thouret – Vidéo, Stéphane Broc
Créé à Aix-la-Chapelle (Allemagne) le 6 avril 2008

Infos pratiques
Grand Théâtre - Opéra de Bordeaux

Place de la comédie 33000 Bordeaux - Gironde
Téléphone : 05 56 00 85 95
Email : 
Site web : http://www.opera-bordeaux.com

Informations pratiques
Mercredi 21, jeudi 22 et vendredi 23 janvier 2015 à 20h / Dimanche 25 janvier à 15h – Grand-Théâtre de Bordeaux
Tarif : 8 à 55€ (tarif 5) – Durée : 1h50 environ
www.opera-bordeaux.com