"Les Landes, une forêt dévastée" de Jean Hincker

"Les Landes, une forêt dévastée" de Jean HinckerEn janvier 2009, une tempête exceptionnelle baptisée Klauss s'abattait sur l'Aquitaine. "C’est encore en contemplatif que j’ai voulu traduire ce drame végétal. J’ai essayé de montrer une certaine grâce dans la désolation. J’ai écarté la main de l’homme : pas d’interventions humaines, seulement ...

... les dégâts provoqués par Klaus. J’y ai vu des vestiges et des ruines me rappelant plus les vielles pierres de bâtiments anciens que des débris. Ces images témoignent de la beauté de ces décombres. Comme un remède à la disparition, à l’absence de mon environnement proche. la pierre reste, pas le végétal. Il ne subsistera rien, à part les images, de ce pillage climatique.

les-landes-foret-devastee-Jean-HinckerIl nous faut donc en sauvegarder les traces. la méthode peut varier selon la perception de chacun. moi, j’ai décidé d’en garder l’esprit d’une certaine élégance. à l’instar de l’artiste qui ne voit qu’une étrange splendeur au milieu du saccage qui l’entoure." — Jean Hincker

Jean Hincker  a  obtenu  en  1992 le  prix  photographique  Reuter  et le prix de la meilleure parution de l’année  attribué  par  le  Sunday times magazine  pour  la  photographie  de  son  reportage  « Péril  dans la  forêt »,  écrit  par  J-C  grangé.  Il a publié Forêt de gascogne, l’esprit de la forêt, Atlantica (2008), et la face cachée du végétal, préfacé par Yann Arthus-Bertrand,  Atlantica (2009).  Il  vit  et  travaille  dans  les landes. A 52 ans Jean Hincker a passé presque la moitié de sa vie dans le Sud-ouest de la France. Devenu un landais d’adoption, il s’est imprégné progressivement de la forêt qui l’entoure et de l’ambiance unique quelle libère. Après un livre sur la forêt de Gascogne - quand elle était debout -, il reprend le chemin de cette forêt avec son matériel de prise de vue. Des heures de ballades lui ont été nécessaires pour atteindre des endroits pas toujours faciles d’accès et parfois dangereux. Il espère que les images qui sont tirées de ce voyage apaiseront les rancœurs et la mélancolie des victimes de cette tempête (ou ouragan…).

Avec des textes de : André Bordes-Vidal,  Philippe  Dubourg,  Hervé Goulaze,  Allain  Glykos,  Marie-Dominique Ribereau-Gayon, Marie Weber.
Préface de : Henri emmanuelli

  • Format : 24 x 30 — 200 pages
  • ISBN : 978-2-35687-075-9
  • Prix public : 30 € TTC
Landes-foret-devastee-jean-hincker-02

Plus d'informations sur les Editions Le Bord de l'eau

Note de l'auteur
La main de Dieu

Pris dans la tourmente ce 24 janvier 2009 – je réside dans la forêt landaise – il m’a fallu du temps avant de présenter ce projet. Désorienté comme tous les habitants du Sud-ouest de la France, l’homme d’images a pris le dessus. La forêt la plus étendue d’Europe, j’en avais fait un livre un an auparavant. Une forêt debout et fière que j’avait immortalisée.C’est encore en contemplatif que j’ai voulu traduire ce drame végétal. J’ai essayé de montrer une certaine grâce au milieu de la désolation. J’ai écarté dans mes images la main de l’homme : pas d’interventions humaines mais juste les dégâts provoqués par Klaus.
J’y ai vu des vestiges et des ruines me rappelant plus les vielles pierres de bâtiments anciens que des débris. Ces images témoignent de la beauté de ces décombres. Comme un remède à la disparition, à l’absence de mon environnement proche. La pierre reste, pas le végétal. Il ne subsistera rien, à part les images, de ce pillage climatique. Il nous faut donc en sauvegarder les traces. La méthode peut varier selon la perception de chacun. Moi j’ai décidé d’en garder l’esprit d’ une certaine élégance. A l’instar de l’artiste qui ne voit qu’une étrange splendeur au milieu du saccage qui l’entoure. Mes clichés ne rendent pas hommage à Klaus, loin de là.
Mes intentions ne sont pas neutres et la tempête ne me laisse pas de bons souvenirs. Mais je dois avouer que ces arbres et ce décors sculptés par le vent, ces déchirures improbables, l’ensemble baignée par des lumières saisissantes, engendrent une ambiance unique. L’atmosphère d‘une exécution impitoyable par une nature qui affirme sa puissance se mêle à celle d’une mort héroïque des végétaux qu’elle a anéantis.

Jean Hincher, 2010

Goos Village People - Jean Hincker

Livres - Cursives - Article publié sur AquitaineOnLine le 02 Janvier 2010

village-people-goos-landes-photos-jean-hincker"Village People, Goos" devrait être le premier sujet d'une série sur les villages landais. Jean Hincker renoue, dans ce recueil de portraits d'habitants du village de Goos, avec la discipline fondatrice de sa passion pour la photographie, le portrait. Amoureux de cet environnement rural, ....

Lire la suite

 

Littoral Hors Saison Jean Hincker

Livres - Cursives- Article publié sur AquitaineOnLine le 24 Décembre 2009

littoral-aquitain-hors-saison-jean-hinckerL'activité des stations touristiques du littoral aquitain est estivale. Y a-t-il une vie hors saison ? Le littoral, étant plus qu’un espace de vie et loisir, Jean Hincker répond à la question avec "Littoral aquitain, hors saison". Rives et dérives de Hendaye à la pointe de Grave.

Lire la suite

 

Jean Hincker feuillagiste landais

Livres - Cursives- Article publié sur AquitaineOnLine le 19 Octobre 2009

jean-hincker-feuillagiste-landaisDepuis plus de 20 ans que Jean Hincker  demeure dans les Landes son métier de photographe est fortement influencé par le nature. Il a ainsi rejoint un champ d’expression nommé Feuillagisme qui se distingue du genre paysage par sa dimension plus intime, plus introspective.

Lire la suite

 


Articles similaires

Visite de la zone lilbellule pour la Semaine des Rivières Cette année La Semaine des Rivières devient interrégionale ! La Région Nouvelle-Aquitaine s’associe à la Région Centre-Val de Loire et aux agences de l’eau Loire-Bretagne, Seine-Normandie et Adour-Gar...
Seignosse 2030 : rénover la station balnéaire landaire pour ... Seignosse symbolise ces stations des années 60 construites pour répondre à un tourisme de masse, qui nécessitent aujourd’hui un profond réaménagement, celles-ci ne correspondant plus aux besoins et at...
La Maïade tradition des Landes Qui se promène dans la région landaise au mois de mai n’aura pas manqué de remarquer de frêles pins coupés, couronnés et enguirlandés de lierre ou de papiers de couleur, portant un panonceau de dédica...
Recette : Asperges des sables des Landes Après une récolte débutée en Mars, l'asperge, légume primeur du printemps, occupe l'étal des marchés de nos villes et villages. Gorgées de vitamines après une croissance dans les sols sablonneux des L...
Qui sont les touristes qui viennent dans les Landes ? Le Comité Départemental du tourisme des Landes (CDT) lance une grande enquête auprès des vacanciers séjournant dans notre département. Démarrée au 1er avril, elle durera jusqu’au 31 octobre 2019. Cett...