Henri IV et la belle Corisande

  • Catégorie : Livres - Publications
henri-4-et-la-belle-corisandeNée en Gascogne en 1555, Diane comtesse de Guiche, qui se ferra appeler "la belle Corisande", ouvre son cœur à Henri IV en 1583 et lui fait découvrir l’amour qu’il n’a pu connaître avec Marguerite de Valois épousée pour raisons politiques et religieuses. Henri IV et Corisande, un amour de jeunesse est publiée aux éditions Atlantica.
 
Cet ouvrage décrit la longue marche de Henri IV vers le trône, marche semée d'embûches de toutes sortes. Roi de Navarre à la mort de sa mère, Jeanne d'Albret, en 1572, il devint roi de France en 1589, à la mort de Henri III. Mais il lui fallut encore cinq ans de combats acharnés contre la Ligue et les Espagnols pour être enfin couronné à Chartres en 1594. Dans cette aventure périlleuse, et aussi exaltante, il fut soutenu indéfectiblement par l'amour de Corisande, comtesse de Guiche. henry_4_et_corisande
 
Grande dame éprise de romans de chevalerie, guide et inspiratrice de ce nouveau preux, elle ne ménagea à son service ni ses encouragements ni ses ressources, n'exigeant en retour que sa confiance et sa fidélité.
 
Mais le Vert Galant était inconstant, et leur liaison finit mal. Il alla vers d'autres amours sans retrouver chez aucune de ses maîtresses une affection aussi désintéressée. Autour de ce couple d'exception, concourant à leur histoire, passent deux autres personnages : Marguerite, la folle « reine Margot », et Montaigne, le sage du Périgord.

L'auteur

Françoise Kermina est née et vit à Paris. Après des études de droit et sciences politiques, elle s'est consacrée à l'Histoire, publiant une douzaine d'ouvrages plusieurs fois couronnés, notamment par l'Académie française. Deux personnages l'ont amenée en Béarn : Bernadotte et Henri IV.
 
Au cours de voyages à Pau, Nérac, Lectoure, Navarenx... et lors de rencontres avec diverses associations culturelles de cette région, elle s'est passionnée pour la jeunesse du Béarnais, période peut-être moins connue que celle de son règne. Françoise Kermina est membre de la Société de l'Histoire de France.

Articles similaires

Vins des Côtes de Bourg : un terroir d’exception Les Côtes de Bourg sont non seulement une entité administrative et politique (situées sur un seul canton) mais surtout une entité géographique, de terroir et de climat, qui, malgré la présence de diff...
Station de ski dans les Pyrénés : se réinventer pour continu... Confortée par ses nombreux investissements en neige de culture depuis plusieurs années, dotée d’un parc de dameuses dernier cri et d’outils technologiques très pointus de mesure de hauteur de neige, l...
Les zones humides, trésors de biodiversité – Migné-Auxances ... La loi pour la reconquête de la biodiversité promulguée en août 2016 est le témoin d’une prise de conscience collective de l’importance de la préservation de la biodiversité. Elle prévoit d’appuyer le...
Rencontre avec Yoann Rousset, Esport Gaming School à Bordeau... Directeur de l'Esport Gaming School à Bordeaux, Yoann Rousset a vécu une longue vie d’entrepreneur émaillée d’embûches où la réussite notoire fricotait avec l’échec trébuchant, du genre de ceux qui in...
24 citoyen·n·es repeignent le CIVB pour dénoncer les pestici... Des activistes du collectif ANV Action Non Violente COP21 Gironde ont "repeint en vert" le CIVB (Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux). Leurs objectifs, mettre en lumière l'utilisation massiv...