Covid-19 : voyager aux États-Unis avec un ESTA

  • Catégorie : Sud-Ouest - Nouvelle-Aquitaine
Recommandations pour voyager aux États-Unis
Recommandations pour voyager aux États-Unis

Sans surprise, la levée progressive des restrictions sanitaires a permis aux Français de retrouver un second souffle – et d’aspirer aussi à voyager de nouveau, maintenant que les pays étrangers ouvrent de plus en plus leurs frontières aux touristes entièrement vaccinés.

Peut-être avez-vous d’ailleurs prévu de vous rendre quelque part en Europe ? Voire plus loin si vous en avez l’opportunité ?

Eh bien, c’est le cas de Stéphane Larsot, anciennement créateur de bijoux artisanaux sur le bassin d’Arcachon, qui projette de partir aux États-Unis pour septembre en espérant remplir les exigences de l’ESTA des USA.

L’équipe d’AquitaineOnLine est partie à sa rencontre pour comprendre ses motivations.

Recommandations pour voyager aux États-Unis

Comment obtenir l’ESTA pour partir aux USA ?

AOL – Bonjour Stéphane, merci d’avoir accepté cette interview. Pour quelle raison souhaitez-vous partir aux États-Unis ?

Stéphane Larsot – Pour des raisons assez simples en vérité : j’ai envie de concrétiser un vieux rêve. L’Amérique, ça m’a toujours fait rêver, mon père était un grand fan de western et forcément, quand j’étais gamin, j’en ai vu beaucoup avec lui. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles je me suis installé sur le Bassin – je suis originaire de la Vienne – quand j’y suis allé la première fois, ça m’a rappelé un peu les paysages de Californie, je suis tombé instantanément amoureux de la région.

AOL – J’ai cru comprendre que vous aviez également traversé une situation difficile…

Stéphane Larsot – Oui, à cause du COVID, comme beaucoup de commerçants ou d’artisans. Moi, c’est bien simple, la pandémie a tué mon activité. Ma situation était déjà relativement précaire, mais là, je n’ai rien pu faire, j’ai mis la clef sous la porte en fin d’année dernière. Je me suis dit que c’était le moment de prendre un peu de temps pour moi, et de commencer à organiser un voyage vers les USA.

AOL – L’interdiction de voyage aux États-Unis n’a-t-elle pas été prolongée ?

Stéphane Larsot – En effet, Biden a prolongé le Travel Ban pour un certain nombre de pays, dont la France. C’est pour ça que je ne pars pas tout de suite, on verra comment la situation évolue. Cela dit, j’ai découvert deux parades : premièrement, si l’on séjourne pendant 14 jours dans un pays qui ne fait pas partie de la liste d’interdiction, il est malgré tout possible d’aller aux USA. Ensuite, on peut encore et toujours effectuer une demande d’autorisation de voyage ESTA.

AOL – Rappelez-nous ce qu’est l’ESTA ?

Stéphane Larsot – C’est un système d’autorisation électronique qui a été mis en place pour un certain nombre de pays, dont la France. Grâce à lui, il est possible de voyager aux États-Unis sans faire de demande de visa classique. Grosso modo, il facilite beaucoup le traitement et l’obtention de l’autorisation d’entrée aux USA.

AOL – N’est-il pas étonnant de pouvoir encore faire une demande d’ESTA alors que les ressortissants français se trouvent sur la liste d’interdiction du Travel Ban ?

Stéphane Larsot – Non, pas du tout. En fait, l’ESTA est valide pour une durée de 2 ans, ou jusqu’à la fin d’expiration de notre passeport. Donc, même si vous en faites la demande maintenant, et que la situation évolue assez peu d’ici la fin 2021, vous pourrez toujours partir sans problèmes l’année prochaine. Personnellement, j’en ai fait récemment la demande, et j’ai déjà obtenu mon ESTA – l’administration américaine les traite toujours aussi rapidement malgré la situation sanitaire !

AOL – Justement, quelles sont les conditions d’éligibilité pour obtenir l’ESTA ?

Stéphane Larsot – Il y a trois critères principaux. D’abord, et bien entendu, il faut avoir un passeport valide, et surtout s’assurer qu’il soit toujours valide pendant votre séjour. Comme je l’ai dit, l’ESTA expire avec la durée de validité du passeport ! Ensuite, il faut que le voyage soit à des fins touristiques ou alors professionnelles, ce qui signifie que si vous êtes étudiant, ça ne passera pas par exemple, c’est un autre type de visa. Enfin, la durée du voyage ne doit pas excéder 90 jours consécutifs, mais bon, 3 mois, ça laisse déjà beaucoup de temps pour voir des choses. D’ailleurs, rien n’interdit de retourner 3 autres mois aux États-Unis si votre ESTA est toujours valide !

AOL – Qu’avez-vous prévu de faire aux États-Unis, maintenant que vous avez votre ESTA en poche ?

Stéphane Larsot – Situation sanitaire oblige, j’attends toujours de voir si je pourrais voyager fin septembre, alors avec ma conjointe, on temporise. On a quand même commencé à réserver quelques hôtels ainsi qu’une voiture, l’idée c’est de faire un périple à travers tous les États-Unis pour rejoindre la côte californienne. On verra.

AOL – Merci beaucoup pour votre temps Stéphane, et à bientôt.

Recommandations pour voyager aux États-Unis


PR

Articles similaires

Forum du Tourisme durable à Captieux Le tourisme durable n’est pas une pratique à part, ni un marché touristique particulier. Le Parc naturel régional et les acteurs du tourisme, professionnels et institutions, se donnent rendez-vou...
Destination Vignobles : Pomerol terroir d’exception Pomerol ! la plus mythique de toutes les appellations des vins de Bordeaux. Le vieil adage se vérifie ici, la perfection révèle que si elle se fait rare. Pomerol se caractérise comme l’appel...
Rencontre à Biarritz des Entreprises du Voyage du Grand Sud-... BIARRITZ se félicite d’avoir été choisie par le syndicat des Entreprises du Voyage pour réunir ses agences de voyages du Grand Sud-Ouest. Les journées organisées par l’EDV se dérouleron...
Quoi faire, Où aller à Bordeaux et en Gironde : carte de la ... La Gironde est une région de superlatifs : c'est le plus grand département de France, avec les meilleurs vins de Bordeaux, la plus haute dune mouvante et le plus grand estuaire d'Europe.  Ne m...
Bonaguil : un pont-levis à financer sur My Major Company Le château de Bonaguil, site majeur d’Aquitaine, se trouve à un peu plus de 2 heures de Bordeaux, dans le Lot-et-Garonne (47). Une opération de financement participatif sur My Major Company vient d'êt...