Nouvelle-Aquitaine : mobilisation générale en faveur du tourisme durable !

  • Catégorie : Sud-Ouest - Nouvelle-Aquitaine
Le tourisme durable de Nouvelle Aquitaine se dote avec l’ADEME de vrais moyens
Le tourisme durable de Nouvelle Aquitaine se dote avec l’ADEME de vrais moyens

L’enjeu est important pour notre territoire, et pour travailler à un avenir plus écologique et plus "slow-tourisme". La région Nouvelle Aquitaine reçoit, bon an mal an, 27 millions de visiteurs, le tourisme représente 104.000 emplois et 12 milliards de recettes annuelles. 

Que le plan de relance de l’économie s’intéresse au secteur du tourisme, c’est évident. Il s’agit bien de redémarrer dans l’après-crise… mais pas seulement.

Mettre la relance du tourisme en relation directe avec le « durable », et avec le slow-tourisme, voilà qui est cohérent et porteur de long terme. C’est une perspective d’évolution du tourisme dans le bon sens en même temps que de la création de valeur et de l’attractivité pour notre région.

randonnée 0421a

Le Fonds Tourisme Durable (FTD) s’inscrit dans le plan France Relance volet cohésion des territoires et concerne tous les acteurs du tourisme. Cela dit, il ne faut pas non plus s’enflammer : il est doté, pour la France, d’une enveloppe de 50 millions d’€. Mathieu Anglade, directeur régional adjoint de l’ADEME Nouvelle-Aquitaine explique. Il permet de répondre à trois grands enjeux :

  • inscrire le développement durable comme une priorité de la relance du tourisme,
  • accompagner la sortie de la plus grave crise du tourisme avec un projet de transition écologique,
  • renforcer l’attractivité des territoires ruraux et la qualité des offres sur tout le territoire pour accompagner les changements de pratiques et les nouvelles attentes des visiteurs et des populations quant au respect de l’environnement.

Quels sont les axes autour desquels s’articulent les aides financières ?

  • 10 millions d’euros pour la restauration. C’est l'opération « 1000 restaurants » : développement de l’alimentation locale, de l’ancrage territorial, de qualité et bas carbone, de lutte contre le gaspillage alimentaire, transition durable d’activités au travers de la réduction des déchets, la réduction des consommations d’eau et d’énergie.
  • 38 millions d’euros pour les hébergements touristiques pour les aider à adapter leur activité à la transition écologique et la mise en œuvre de différentes la réduction des déchets et des consommations d’eau et d’énergie, l’assistance à maîtrise d’ouvrage pour la rénovation énergétique, l’adaptation au changement climatique par l’amélioration du confort d’été…
  • 2 millions d’euros pour le slow tourisme. Un appel à projets lancé en avril va soutenir les propositions de séjours et d’activités qui privilégient des points clés du « tourisme doux » : l’expérience touristique, la découverte des terroirs et des populations…

Cordouan 21a

Pour plus de précisions vous pouvez aller sur le plan de relance tourisme durable, sur la page d’Aquitaine consacrée au tourisme durable et aux aides exactes, sur le site de l’ADEME Nouvelle Aquitaine.

Par ailleurs, l’ADEME de Nouvelle Aquitaine n’a pas attendu le plan de relance pour prendre des initiatives dans le domaine du tourisme durable, un domaine dans le quel notre région est à la fois pleine d’atouts et déjà bien engagée. Elle aide les professionnels dans des démarches d’éco labélisation comme l’Écolabel Européen : il vise à : « promouvoir la conception, la production, la commercialisation et l’utilisation de produits ayant une incidence moindre sur l’environnement pendant tout leur cycle de vie » et à « mieux informer les consommateurs des incidences qu’ont les produits sur l’environnement, sans pour autant compromettre la sécurité du produit ou des travailleurs, ou influer de manière significative sur les qualités qui rendent le produit propre à l’utilisation ». L’ADEME aide aussi collectivités locales, les filières professionnelles, l’animation d’opérations territoriales pour échanger sur les besoins, identifier et partager les bonnes pratiques, détecter des solutions innovantes auprès des professionnels.

Nous vous encourageons à approfondir la question du slow tourisme, et à ce que le site de l’ADEME lui consacre

Peut-être vos projets sont-ils éligibles aux aides financières ! C’est une question qui nous tient à cœur et dont nous avons déjà parlé dans nos articles, car elle représente un tournant et un axe de développement pour l’Aquitaine. 

Voici les podcasts que nous avons diffusés sur la question du slow tourisme

Nous avons aussi engagé une action plus globale, pour mieux faire connaître le slow tourisme, rassembler les acteurs du tourisme pour le concrétiser. Le site slow-tourisme.com permet de mieux comprendre ce qu’est le slow tourisme, et de participer à son déploiement. Il est bien sûr lié au tourisme durable et à ses effets bénéfiques pour la planète, et il représente un potentiel important de services innovants et de lieux appropriés pour vivre autrement les voyages, les séjours, et tout simplement sa propre existence. Prendre soin de soi, et de la relation enrichissante aux autres, au patrimoine… à l’instant. Rassemblons et faisons mieux connaître, concrètement, ce qui pour le moment reste épars : le tourisme, la culture (le tourisme culturel est un axe fort de la demande), les médecines douces et les prestations de bien-être. Nous travaillons d’ailleurs, en tant que web média pour la Nouvelle Aquitaine, et avec l’agence de stratégie et communication EVALIR, à la conception de guides dans ce domaine. 

bilan vacances 2020a

Relancer le tourisme, c’est accélérer les tendances qui déjà se dessinaient dans ce domaine essentiel pour l’économie de la France, en l’enrichissant de nouvelles pratiques, plus humaines, et bien plus rentables à terme, d’un point de vue économique, climatique, social… Le tourisme traditionnel allait dans le mur et meurtrissait notre planète. Le tourisme de masse destructeur ne touchait pas que Venise. Et les aspirations vers la nature, l’authenticité, des loisirs qui ont du sens la recherche de la sérénité et de la rencontre, la découverte de notre monde et de notre pays, le rural et les circuits courts, la connaissance du patrimoine et de l’histoire, l’art de se cultiver tout en se donnant du plaisir et de la détente, la randonnée, le vélo, l’art de l’accueil, jouir d’expériences inédites, le partage familial, la gastronomie authentique… et bien d’autres découvertes encore sèment les bonnes graines du tourisme doux, éthique, rural ou citadin d’ailleurs, et qui est un tourisme qui enchantera les acteurs locaux autant que les visiteurs tout en apportant plus de richesses économiques et plus de présence en dehors des hautes saisons. 

Nos magnifiques « pays » d’Aquitaine vont se réveiller de la crise pour vivre plus heureux que jadis !

Les acteurs du tourisme, les organismes, les entreprises qui sont sensibles à la question de l’évolution du tourisme peuvent se faire connaître en prenant contact avec les Guides Amoureux : leur site et l’adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

pdf eb697Un pdf à lire

Articles similaires

Sylvia Escure a changé de vie en changeant de métier Une aventure réussie, comme beaucoup, aujourd’hui rêvent d’en vivre… Sylvia est une sarladaise, amoureuse de son « pays », et aussi de la vie, de sa famille, du voyage… C’est une histoire de celles qu...
Le Quiksilver et Roxy Pro France se poursuit sous le soleil ... Superbes conditions, vagues et soleil à Hossegor. Johanne Defay, Vahiné Fierro, Pauline Ado se sont qualifiées pour le 2nd tour. Marco Migot, Maxime Huscenot, Joan Duru se sont égalemen...
Bordeaux : Salon des Futurs Mariés Le temps d’un week-end le Hangar 14 sur les quais de Bordeaux se pare des couleurs de l’amour pour offrir aux futurs mariés de Bordeaux et sa région, un rendez-vous mariage à la hauteur de leurs exige...
Mont de Marsan Agglo : une enquête pour construire la transi... Mont de Marsan Agglo s'engage pour développer et mettre en place une stratégie de transition écologique forte afin d’agir au plus près du terrain, sur le chemin du développement durable. Pour y parven...
BNI Bassin d’Arcachon Sud Evolution : les 10 ans du groupe d... Créé en 2011, le groupe BNI Bassin d’Arcachon Sud Evolution a toujours le vent en poupe. Mieux, la crise sanitaire s’est révélée être un formidable accélérateur de la digitalisation de cette quarantai...