Tourisme, Culture, Numérique, le grand amour

  • Catégorie : Sud-Ouest - Nouvelle-Aquitaine

Au travers d’un appel à projet, la Région Nouvelle Aquitaine propose un véritable cadre de cohérence, une synergie créatrice de valeur entre les trois domaines du culturel, du tourisme et du numérique. Le numérique est très présent et de plus en plus prégnant et inventif dans  ....

.... chacun des deux secteurs concernés, mais leurs approches sont assez différentes.

Le tourisme, le culturel, et le numérique

La rencontre du tourisme et de la culture, si elle est évidente, en pratique, pour les visiteurs et le public, l’est beaucoup moins entre les institutions et en termes de stratégie et de sens pour la dynamique et l’attractivité des territoires. Au travers de cet appel à projet la Région Nouvelle Aquitaine, souhaite contribuer à relancer les filières tourisme et culture. 

En fin d’article, nous vous proposons de participer à des projets singuliers.

L’appel à projet de la Région Nouvelle Aquitaine

D’abord, notre région anticipe la fin sinon du virus du moins de son hyper-présence. Et donc la fin de l’isolement et de ses dégâts, économiques et psychologique et sociaux. 

En croisant les atouts de deux filières, le tourisme et le culturel elle définit en creux un domaine à part entière, qui mériterait d’être présenté et encouragé comme tel : le tourisme culturel. En tant que concept économique et markéting le tourisme culturel est  très porteur, très fédérateur et s’dresse a une clientèle impliquée. Mais il est trop largement ignoré des professionnels ! Les institutions et les acteurs du tourisme d’un côté, de la culture de l’autre… Alors qu’ils ont tout intérêt à créer ensemble sur les mêmes territoires un mix 

  • D’un tourisme vivant, intelligent, inventif, participatif, à l’opposé du tourisme de masse, un tourisme qui revendique la culture au sens large et le plaisir… du beau (les arts, le patrimoine et les paysages, les musées, l’effet waouh), du bon (gastronomie, les sens), du bien (valeurs, implication), de la connaissance partagée aussi (livres, lectures, ateliers, transmission par les habitants…).
  • Et une culture qui se montre ouverte aux visiteurs, créatrice, participative elle aussi, qui s’adresse à la fois aux habitants et aux visiteurs, qui parle, communique en profondeur au lieu de simplement s’annoncer, se programmer, et se montrer. 
  • Et surtout, de tout joindre sous le signe de la rencontre, de l’accueil, de l’échange : c’est le partage de sens, d’humain, dont les gens ont soif, d’autant plus maintenant avec le vécu de la crise sanitaire.

Ces deux acteurs majeurs du lien social peuvent inventer ensemble  un nouvel élan culturel et touristique s’appuyant à la fois sur l’accueil et sur des stratégies digitales inventives.

Sculpture en bois à Moustey d'un pélerin de Saint Jacques de compostelle par l'artiste Mier

L’avenir du tourisme est culturel

Qui vient en majorité dans nos villes et nos villages d’histoire de culture, qui vient contempler notre patrimoine, fréquenter nos musées ? Les touristes, français et internationaux ! 

La Région installe son aide à la relance dans le contexte du numérique. Et c’est là aussi une bonne nouvelle et une évidence. Les activités touristiques et culturelles croisent de plus en plus le réel et le virtuel, le monde et non pas son augmentation, quelle vilaine expression, mais sa sublimation, sa mise en lumière (je pense au Bassin des Lumières à Bordeaux https://www.bassins-lumieres.com/), le retour de la parole, perdue derrière les écrans omniprésents (écoutez nos Podcasts)

Le monde et le numérique s’interpénètrent au point de se confondre au travers d’activités qui n’existaient pas il y a quelques années. Mais il s’ancre dans le local et ses initiatives. Des collectivités territoriales, des associations, de leur dynamique, de leurs initiatives et capacités à innover avec les professionnels de la culture et du tourisme dépend la réalité de cette économie, et bientôt, de la relance de ces secteurs.

Les activités culturelles, l’attractivité touristique, le tourisme culturel ont tous les atouts pour prendre un nouvel élan. Bien conçu, le tourisme, le culturel, et le local, permettent de mettre en place un véritable accompagnement concernant le visiteur et touchant l’habitant. Il accompagne particulièrement, et cet aspect mérite d’être développé, au travers d’un média plus que largement utilisé : le téléphone portable ! Mais il faut accompagner, dialoguer, entendre et se renouveler, avant la visite, pendant et après. L’indispensable c’est donc de le connaître, de pouvoir le joindre, de lui donner des nouvelles, le fidéliser, lui donner des raisons de revenir.

Avant : proposer une offre touristique, culturelle

ce que font la plupart des destinations, c’est de présenter leurs atouts, leurs services, pour faire venir les visiteurs. Et les acteurs culturels essaient de se faire identifier et annoncent leurs événements. Mais souvent la présentation est simplement informative ou esthétique. Regardez comme ils sont beaux mes paysages, mes villages, mes spectacles… Pourtant, il est possible de créer des images des vidéos et des articles moins conventionnels, plus narratifs (storytelling) et implicants (Evalir est spécialiste du storytelling, et propose depuis plus de 10 ans des livres, des formations, des accompagnements). Les lieux de séjour et les créations culturelles locales doivent refléter une âme du local, et son dynamisme. Et n’oublions pas qu’avec le numérique on s’adresse à des millions de personnes, des gens qui ne sont pas là, mais qui un jour viendront parce que vous avez renvoyé au travers du web quelque chose de palpable, une vibration, un partage. Il faut largement revoir la « communication » des territoires et de leurs institutions, construire des stratégies pluri-acteurs, participatives, interconnectées, créatives. 

C’est ce qui est possible au travers du projet que nous construisons, avec une orientation et des moyens techniques pensés et pratiqués depuis un temps certain.

Et il est impératif de créer un lien avec le public, de donner une bonne raison de laisser une adresse mail par exemple. D’autant que la plupart des visiteurs ne se fient plus à des intermédiaires pour organiser leurs séjours. Ils choisissent par eux-mêmes, en fonction de ce que vous donnez à voir, à entendre, à connaître, à vivre. Et l’outil qu’ils n’abandonneront à aucun moment, c’est leur portable. La stratégie de communication est bâtie sur ses multiples usages... particulièrement le podcast, pour lequel nous avons une expérience essentielle.

Car c’est un média ancien mais d’usage renouvelé, le podcast. Le podcast ouvre de nouvelles voies, il affranchit des écrans, offre plus de présence, il capte l’attention de manière plus authentique et permet d’exprimer plus longuement et plus finement un lieu, une œuvre…

78aolmc2019

Pendant le séjour

Dans le tourisme c’est ce que l’on appelle « l’Internet de séjour ». Le visiteur est connecté, son portable permet de l’accompagner dans la réalité de ses déplacements, pour les enrichir, présenter des opportunités. Il est utilisé à partir de la mise à disposition de wifi gratuit, un wifi territorial. Mais c’est un « tracking » qui peut être trop intrusif. 

Retenons surtout qu’il s’agit de passer de l’idée de visites à celle de séjours, d’écoute, d’accompagnement. Il faut multiplier les occasions d’interaction, de sollicitation de toute la richesse humaine territoriale, les artisans, artistes, commerçants, restaurateurs, agriculteurs, les anciens (pourquoi ne récolte-t-on pas leur parole… perdue !), les étudiants et apprentis, les professionnels du bien-être (font-ils encore peur ?)… au travers de l’organisation de moments forts, d’ateliers, d’occasions de transmission de connaissances et de savoir-faire.

Techniquement, mais les conséquences sont profondes, nous préférons une autre solution qui repose sur l’usage de techniques maintenant mieux maîtrisés par le public et dont nous réservons la primeur à ceux qui nous rejoignent. Cela permet de tout relier, de manière douce : l’image, la voix, le texte, les messages en fonction de la position dans l’espace, la visite d’un musée ou d’un site, l’explication historique, une lecture, l’accession à des services… Nous aimons jongler avec toutes ces possibilités pour accompagner par exemple des parcours touristiques, des événements...

Les interactions, l’animation, entre acteurs, visiteurs, habitants et prestataires de services, ont pour seule limite notre imagination… et les habitudes. Tous les acteurs, les professionnels et les publics, ont maintenant bien des moyens et réseaux pour s’exprimer, échanger, adhérer ou non aux opportunités offertes.

Après

En fonction du recueil d’informations, et de l’expérience de terrain des divers acteurs, on évalue les visite, comportements, engouements, etc. entre acteurs des divers domaines (culture, tourisme, numérique, locaux…) et on réfléchit aux améliorations possibles, et aux axes de fidélisation : qu’est-ce qui fait sens ? Quelles idées neuves pour la valorisation du territoire ? On met en place des moments de rencontre avec les anciens visiteurs : newsletters, vidéo-conférences, restitutions storytelling des expériences et des lieux, présentation de nouveaux projets…) 

242aolmc2019

De nombreuses réalisations

Vous pouvez vous inspirer de réalisations menées avec le dispositif « Event Tech », qui reste quand même très différent :

L’avenir du tourisme, nous pensons que c’est plus globalement le « slow tourisme », le tourisme doux, attentif, relationnel, de découverte et de connaissance, et le « tourisme créatif » (professeurs Greg Richards et Crispin Raymond), qui multiplie les occasions de co-créer et découvrir les richesses créatives des acteurs locaux. Un tourisme qui efface le clivage visiteurs / habitants, qui valorise l’attention à l’instant présent. La recherche de la relation authentique, du partage de la culture locale, cette fois-ci au sens large et dynamique du mot culture. Il y a une soif relationnelle que les acteurs du tourisme n’ont pas encore évaluée justement. L’attente de valeurs ne devrait-elle pas être bien plus étudiée que les attentes au sens du marketing classique ? Le « tourisme créatif » élargit le domaine culturel : ce ne sont plus seulement les arts, le spectacle vivant, mais aussi le patrimoine, l’environnement, l’architecture, les paysages, tout ce qui anime les 5 sens… et le patrimoine immatériel, ce qui est animé par le sens (direction – signification – cohérence de fond), trop invisible mais énorme et essentiel (convention UNESCO 2003) ; le design, la mode, l’architecture ; l’édition, le livre et ses salons, les ateliers d’écriture ; les métiers et artisans d’art ; et enfin tout ce qui est numérique, en ligne et mixtes: création, diffusion, expositions virtuelles… visuelles et audios – podcasts, jeux, aventures et micro-aventures ! 

Jean-Marc Blancherie

Plus d'info sur les aides

Développer les Podcasts, c’est d’ailleurs un choix d’AquitaineOnline avec EVALIR pour son propre site régional d’information.

Le podcast joint au storytelling, entretient l’émotion, le désir. Écoutez ce podcast créateur de désir et de magie :

PODCAST Visite d'une grotte

Qu’est-ce que le Slow Tourisme ?

C’est une très bonne nouvelle aussi pour nous, et nous vous convions à nous rejoindre pour réaliser ensemble des projets de territoires, si vous partagez notre sensibilité.

La société EVALIR et AquitaineOnline web média avec des spécialiste de e-tourisme (voir la communauté e-tourisme sur Linkedin : plus de 10.000 membres), de storytelling (livres, formations, accompagnement de projets, et de podcast (notamment sur AquitaineOnline), proposons de regrouper des acteurs du territoire, de la culture, du tourisme, sur des projets concrets et pourrépondre à l’appel à projet régional avec ceux qui partagent notre sensibilité. Cette proposition concerne tous les acteurs et espaces de Nouvelle Aquitaine au travers de quelques projets, selon un concept unique et performant que nous vous expliquerons et adapterons avec vous.

Participez à des projets tourisme, culturel, numérique !

Pour en savoir plus vous pouvez contacter EVALIR : contact (at) evalir.net  ou  aquitaineonline (@) gmail.com.

AquitaineOnLine et Evalir peut aussi vous apporter dans vos propres projets un soutien de part ses compétences du podcast, de la visite virtuelle, ainsi que dans la visibilité web avec son mediaweb aquitaineonline.com

A votre écoute !


 

Articles similaires

Des guides Amoureux pour la relance du Tourisme ! C'est le moment de tomber amoureux ! Vivre différemment ? C'est devenu une certitude, profiter de l'instant, de la vie, prendre le temps, apprécier, découvrir,  puis  partager... passio...
Le Périgord Noir pour des vacances douces autour de Sarlat En cette période difficile de covid, partir pour les vacances est un privilège, un bonheur, une parenthèse qui soulage. Le Périgord noir est en haut de l’affiche… à égalité avec la mer et la mont...
Venez découvrir Sarlat et La Boétie en toute tranquillité Quelle bonne idée ! L’Office du Tourisme de Sarlat nous fait visiter la capitale du Périgord Noir sur Facebook. Et la première vidéo publiée est évidemment réservée à Etienne de La Boét...
Le potentiel touristique de la Nouvelle-Aquitaine - Infograp... La Nouvelle-Aquitaine dispose d’un patrimoine naturel unique, marqué par une grande diversité. Le tourisme littoral s’appuie sur 970 kilomètres de façade atlantique, le domaine montagnard de la Région...
Covid : une plateforme pour orienter et informer les acteurs... Devant l’ampleur de la crise sanitaire, la DRAC Nouvelle-Aquitaine, la Région Nouvelle-Aquitaine, le Département de la Gironde et la Ville de Bordeaux viennent de mettre en ligne LOIC (Lien Orientatio...