Nouvelle-Aquitaine : les technologies quantiques, objectif majeur autour de NaQuiDis

  • Catégorie : Sud-Ouest - Nouvelle-Aquitaine
Un Plan Quantique pour organiser les forces industrielles et de recherche du pays pour faire de la France un acteur majeur des technologies quantiques.
Un Plan Quantique pour organiser les forces industrielles et de recherche du pays pour faire de la France un acteur majeur des technologies quantiques.

Les technologies quantiques exploitent les propriétés surprenantes de la matière à l’échelle de l’infiniment petit.  La France se dote d’un plan quantique pour développer ces technologies du futur. Les enjeux sont économiques, scientifiques, militaires et concernent la souveraineté nationale.

Le dévoilement récent du plan quantique par le Président de la République était très attendu. Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, l'accueille très favorablement car ce plan conforte la stratégie développée par la Région autour du NAQuiDis Center : Nouvelle-Aquitaine Quantum Disruptive Center.

Ce projet regroupe des scientifiques de renommée internationale et agrège recherche fondamentale et développement applicatif autour des technologies quantiques. Ce centre développera des projets de recherche de plus haut niveau avec un objectif de transfert de technologie et de création de nouvelles entreprises sur le territoire.

Le NaQuiDis Center aura également pour mission d'assurer un rôle d'animateur pour la communauté « quantique ». Il vise à positionner la région en tant que leader national dans ce domaine et offrira à la filière une visibilité internationale.

Doté de 10 M€ sur 4 ans 2020-2023, il est financé à 50% par la Région. Ce projet permettra le recrutement d'un chargé de projet ainsi que 3 directeurs de chaires, chercheurs issus des laboratoires de recherche des partenaires du projet. Ils auront pour objectif le développement de chaires régionales, permettant le recrutement et la venue en région Nouvelle-Aquitaine de personnalités scientifiques reconnues internationalement autour de 3 thématiques quantiques : « Capteurs - sensing » ; « Composants et architecture » ; et « Ingénierie logicielle et communication quantique »

physics quantique 02

Si les potentialités du quantique sont immenses, certains secteurs semblent particulièrement porteurs

La santé

Les technologies quantiques peuvent révolutionner la recherche médicale et la santé. Les capteurs quantiques pourraient par exemple détecter très précisément des champs magnétiques infimes, avec des applications dans l'étude du cerveau, la neurologie, mais aussi la pneumologie. L'exploitation des états quantiques pourrait aussi supprimer le « bruit » des images médicales et les rendre encore plus lisibles. Le calcul quantique pourrait aussi accélérer la découverte de nouvelles molécules ou traitements grâce à la puissance de calcul.

L'environnement

L'étude et la surveillance de l'environnement pourrait aussi être profondément modifié par les technologies quantiques. Les capteurs pourraient permettre la surveillance des nappes souterraines, la détection de poches de magma au sein des volcans, la détection des microséismes annonciateurs de catastrophes. La puissance du calcul pourrait permettre d'améliorer encore les prédictions qui nécessitent le traitement, parfois en temps réel, de milliards de données.

Les technologies quantiques peuvent aussi révolutionner notre quotidien, en sécurisant les communications, avec un nouvel internet quantique, en rendant les systèmes de navigation plus fiables, et plus sûrs, par exemple.

Comment est né NaQuiDis ?

Un accord de partenariat stratégique entre les différents partenaires a été présenté et validé en séance plénière d'octobre 2020. Celui-ci formalise l'intention commune des partenaires d'initier le centre d'innovation NaQuiDis Center et définit les grands principes du partenariat.

Le porteur est IOGS. Les partenaires : la Région Nouvelle-Aquitaine,lLe CNRS, l'Université de Bordeaux (avec les laboratoires LP2N, LOMA, CELIA, IMB, IMS), l'Université de Limoges (avec le laboratoire XLIM), le pôle ALPHA RLH.

Le NaQuiDis Center développera des partenariats privilégiés avec les structures d'innovations locales comme les centres de transfert de technologie (ALPHANOV, CISTEME, CATIE et CANOE), les structures d'accompagnement au transfert de technologie à la maturation et à la valorisation de projets (UNITEC, SATT AST, AVRUL), ainsi qu'avec des organismes nationaux et internationaux comme le CEA, la DGA et l'AID, le CNES, l'ESA, l'EDA, ...

Les prochaines étapes (calendrier du premier semestre 2021)

  • constitution d'un conseil scientifique.
  • recrutement d'un chargé de projet.
  • recrutement de 3 directeurs de chaires, des chercheurs issus des laboratoires de recherche des partenaires du projet. Ils auront pour objectif le développement de chaires régionales, permettant le recrutement et la venue en région de personnalités scientifiques reconnues internationalement autour de 3 thématiques quantiques : « Capteurs - sensing » ; « Composants et architecture » ; et « Ingénierie logicielle et communication quantique ».

Ces trois thématiques viendront consolider la recherche régionale dans le domaine du quantique, pour lui donner une compétitivité au meilleur niveau international. Chaque chaire sera dotée financièrement et disposera de moyens matériels (locaux, équipements...) fournis par les partenaires.


 

Articles similaires

L’éco-conception, une garantie pour la préservation de l'en... Tous les produits, et tout ce qui accompagne un produit, a un cycle de vie. La logique, c’est donc de penser globalement l’ensemble de ces processus. Un angle de vue qui vient directement de la préocc...
Catalent Biologics : création d'un centre d'excellence europ... Catalent, le premier fournisseur mondial de technologies avancées d'administration, de développement et de fabrication de médicaments, de produits biologiques, de thérapies cellulaires et génétiques e...
Sport : un protège-dents nouvelle génération issue de la rec... Rugby, boxe, arts martiaux : un protège-dents nouvelle génération, innovation issue de la recherche publique bordelaise, est commercialisé par le groupe français Decathlon. Une nouvelle protection int...
Recherche et développement en Nouvelle-Aquitaine : une progr... En 2015, en Nouvelle-Aquitaine, les dépenses intérieures de recherche et de développement s’élèvent à 2,3 milliards d’euros, soit 1,4 % du produit intérieur brut de la région. La France, bien que...
Inria et Unitec aux côtés des start-up de la Nouvelle-Aquita... Inria s’inscrit dans la volonté d’établir une continuité entre recherche, développement des technologies, transfert industriel et applications. Pour cela, l’institut a mis en œuvre un ensemble de moye...