Grand Sud-Ouest : impact de la crise sur l’emploi dans la filière aéronautique et spatiale

  • Catégorie : Sud-Ouest - Nouvelle-Aquitaine
La filière aérospatiale perd 5 800 salariés dans le Grand Sud-Ouest entre janvier et septembre 2020
La filière aérospatiale perd 5 800 salariés dans le Grand Sud-Ouest entre janvier et septembre 2020

Sur les neuf premiers mois de 2020, les établissements du Grand Sud-Ouest (régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine) appartenant à la filière aéronautique et spatiale perdent 5 800 salariés (hors intérim), ce qui représente une baisse de 3,6 % de leur effectif.

Auparavant, l’emploi avait progressé nettement tout au long de l’année 2019. Il se stabilise au premier trimestre 2020, puis chute fortement à partir du deuxième trimestre.

La différence est nette entre les donneurs d’ordres, dont les effectifs restent stables, et la chaîne d’approvisionnement, dont les effectifs diminuent de plus de 5 %. La baisse des effectifs est plus forte dans les PME (- 6,8 %) et les entreprises de taille intermédiaire (- 5,1 %), que dans les grandes entreprises (- 2,3 %).

La métallurgie et les activités tertiaires sont les secteurs les plus impactés, avec une baisse de respectivement - 8,7 % et - 5,0 %, soit 1 700 et 2 600 salariés de moins dans chacun de ces secteurs. La construction aéronautique et la maintenance résistent mieux.

A400m

Dans les territoires 

En Occitanie, la baisse est plus marquée (- 3,8 %), soit une perte de 4 200 salariés. Les PME d’Occitanie sont particulièrement touchées sur les neuf premiers mois de 2020 (- 7,9 % contre - 6,8 % dans le Grand Sud-Ouest). En Nouvelle-Aquitaine, la baisse est un peu moins forte (- 3,4 %), soit une perte de 1 600 salariés.

Le Lot est le département le plus touché du Grand Sud-Ouest (- 8,7 %), tandis que la Gironde et la Vienne sont les plus épargnés (- 2,4 % et - 2,6 %). Du fait de son poids dans la filière, la Haute- Garonne est le département qui perd le plus grand nombre de salariés (- 3 200), soit une évolution de - 3,4 %.

filière aérospatiale GSO 01 21

Pour en savoir plus

  • « Une reprise économique estivale interrompue par la deuxième vague épidémique - Note de conjoncture régionale - 3e trimestre 2020 », Insee Conjoncture Occitanie n°25, janvier 2021
  • « Une reprise économique freinée par le reconfinement de l'automne - Note de conjoncture régionale - 3e trimestre 2020 », Insee Conjoncture Nouvelle-Aquitaine n°25, janvier 2021
  • « La filière aéronautique et spatiale dans le Grand Sud-Ouest en 2018 », Insee Chiffres détaillés, janvier 2020

 Source INSEE

Articles similaires

Le dynamisme des Grandes Entreprises et ETI en Nouvelle-Aqui... La progression de l’emploi dans les grandes entreprises et les ETI s’explique par la croissance des PME et des ETI qui changent ainsi de catégorie, mais aussi par les créations de nouveaux établisseme...
Infographie : activité partielle et emploi en Nouvelle-Aquit... À partir de la fin du premier trimestre 2020, différentes mesures sanitaires ont été successivement mises en place pour freiner la progression de l’épidémie de Covid-19. En premier lieu, le confinemen...
Nouvelle-Aquitaine : reprise économique freinée par le recon... En Nouvelle-Aquitaine, au troisième trimestre, l’activité et la consommation poursuivent leur reprise entamée lors du premier déconfinement, grâce à l’accalmie estivale de l’épidémie. L’emploi bénéfic...
Nouvelle-Aquitaine : la voiture reste le mode de déplacement... Au 1er janvier 2017, les 2,1 millions d’actifs résidant en Nouvelle-Aquitaine déclarent se déplacer pour aller au travail. 700 000 d’entre eux habitent au plus à cinq kilomètres de leur lieu de travai...
Nouvelle-Aquitaine, une région âgée et qui attire toujours L’Insee vient de publier les chiffres de population, pour chaque commune, canton, arrondissement, département et région. Au 1er janvier 2018, avec 5 979 778 habitants, la Nouvelle-Aquitaine rasse...