Nouvelle-Aquitaine : sortie de crise et transition écologique

  • Catégorie : Sud-Ouest - Nouvelle-Aquitaine
Sortir de la crise en misant sur la transition écologique : des exemples inspirants made in Nouvelle-Aquitaine
Sortir de la crise en misant sur la transition écologique : des exemples inspirants made in Nouvelle-Aquitaine

Les conséquences économiques et sociales de la crise sanitaire sont à l’évidence brutales et profondes. C’est pourquoi, dès la fin du mois de mars, l’ADEME a pris une série de mesures pour soutenir les entreprises et les acteurs économiques engagés dans la transition écologique.

Il s’agit concrètement d’avances sur les aides aux entreprises et aux associations, d’avances sur les achats réalisés auprès de ses fournisseurs et ses prestataires, mais aussi de prolongation ou de lancement d’appels à projets.

Dans le contexte actuel, la transition écologique peut continuer à renouveler les modèles économiques, ouvrir des marchés et des opportunités d’affaire, soutenir ou créer des emplois locaux. C’est le pari réussi d’entrepreneurs que l’ADEME Nouvelle-Aquitaine a accompagnés ces dernières années.

"Nous n’avons jamais eu d’approches dogmatiques", rappelle Lionel Poitevin, directeur régional de l’ADEME Nouvelle-Aquitaine. 

"Notre métier est de créer et de mettre en œuvre des dispositifs incitatifs, simples et opérationnels. Au moment où nous traversons une crise majeure, il ne faut surtout pas donner de leçons ni penser que tout est facile. Le moment est en revanche venu de mettre en lumière le parcours et les résultats de celles et ceux qui, en misant sur la transition écologique, ont gagné des parts de marché, contribué au développement économique et à l’emploi."

Aujourd’hui, l’ADEME Nouvelle-Aquitaine présente Anett et Cotton Wood, deux exemples inspirants d’entreprises impliquées de longue date et qui confirment leur engagement.

  • Anett (Thouars 79), qui constitue un précurseur en matière d’économie de la fonctionnalité ;
  • Cotton Wood (Payré, 86), leader français du beanbag qui s’est engagé dans l’économie circulaire.

Anett, précurseur de l’économie de la fonctionnalité (Thouars, 79)

Plutôt que de vendre des vêtements, Anett s’est spécialisée dans la location et l’entretien de linge et de vêtement professionnels (santé, agro-alimentaire, métiers de bouche, hôtellerie-restauration, industrie). AnettElle évite à ses clients d’acheter, d’entretenir et de stocker des articles textiles et d’hygiène en leur proposant une location clé en main qui comprend la fourniture, l’entretien et le renouvellement des pièces.

En 2014, l’entreprise a été accompagnée par l’ADEME pour réduire ses déchets. Les cintres et les emballages sont systématiquement récupérés, les textiles déréférencés sont revendus et le linge plat mis au rebut est envoyé à un ESAT (établissement et services d’aide par le travail) qui le transforme en ballots de chiffons réutilisables.

Aujourd’hui, Anett réalise un chiffre d’affaires de plus 12 millions d’euros et emploie environ 1 500 personnes. Son partenariat avec l’ESAT de Pompois a également permis de consolider 45 emplois d’insertion.

Pour en savoir plus
Anett Economie de la fonctionnalité

Cotton Wood, acteur de l’économie circulaire et leader français du beanbag (Payré, 86)

Créée en 1998, Cotton Wood conçoit et commercialise des articles de décoration (sièges, coussins, tapis, luminaires, mobilier, etc.). Il est devenu le leader français du beanbag avec une gamme complète de poufs, maxi-coussins et autres poires chauffeuses.CottonWood 2

En 2016, l’entreprise a été retenue lauréat de l’appel à projets ORPLAST de l’ADEME pour développer l’usage du polystyrène recyclé dans le garnissage de ses produits. Cette solution technique lui a permis de sécuriser son circuit d’approvisionnement, de maîtriser ses coûts d’achat, de réduire son impact environnemental et de créer un avantage concurrentiel.

Le garnissage des beanbags est entièrement réalisé par l’ESAT de Vivonne, fournissant ainsi de l’activité à 25 travailleurs handicapés accompagnés de 3 moniteurs ateliers sur le site de production.

Pour en savoir plus
Cotton Wood Economie circulaire Recyclage des matières plastiques
CottonWood 1

L’économie de la fonctionnalité vise à créer une nouvelle relation entre l’offre et la demande. Au lieu de baser l’offre sur la seule vente de biens ou de services (lien de propriété), l’entreprise prend en compte les besoins réels du client pour adapter une offre basée uniquement sur l’usage (location). Sur le plan environnemental, ce modèle diminue les déchets et le prélèvement des ressources nécessaires à la production. Sur le plan économique, il fidélise les clients tout en réduisant les coûts.

L’économie circulaire est une alternative à l’économie dite linéaire qui caractérise la société de consommation. Elle repose sur une gestion sobre et efficace des ressources à tous les stades de la vie d’un produit ou d’un service : de la production jusqu’au recyclage, en passant par la conception, la fabrication, l’utilisation, la durée de vie, etc.

Articles similaires

Nouvelle-Aquitaine : nos petits achats ont un grand pouvoir Face à la crise du coronavirus, les initiatives de soutien aux entreprises, artisans et producteurs de Nouvelle-Aquitaine se sont multipliées ces dernières semaines. Pour poursuivre cette dynamique et...
Vignerons Indépendants : leaders de la transition écologique... Les chiffres de l’Observatoire national des Vignerons Indépendants sont éloquents quant à l’engagement des vignerons pour l’environnement : avec 6 ans d’avance, les vignerons indépendants ont déjà att...
Bordeaux au 6ème rang des villes les plus performantes en ma... Avec 69,7% de points obtenus, la Ville augmente son score de 2012, et se place ainsi résolument sur la trajectoire du label gold, ultime niveau du classement Cit'ergie. Bordeaux fait mesurer le degré ...
Marmande : Festival Récup' & Cie L’organisation du Festival Récup’&Cie par Val de Garonne Agglomération traduit son engagement dans l’économie circulaire. L’ambition de la collectivité est de changer de paradigme pour "faire de n...
La Nouvelle-Aquitaine participe au Salon Silver economy expo... Vieillir est un processus naturel. Et à force de vieillir, on devient....vieux. C’est à dire que l’on entre dans l’âge des fragilités, puis des incapacités. Les seniors* (en bonne santé, fragiles ou d...