Traitement mini-invasif : deux innovations licenciées par la SATT Aquitaine

  • Catégorie : Sud-Ouest - Nouvelle-Aquitaine
Un nouveau cap dans la prise en charge des patients avec les traitements mini-invasifs.
Un nouveau cap dans la prise en charge des patients avec les traitements mini-invasifs.

Deux innovations, issues de la recherche publique néo-aquitaine et licenciées par la SATT Aquitaine à des entreprises spécialisées, vont permettre de franchir un cap dans la prise en charge des patients. Moins traumatisante, la chirurgie mini-invasive se développe de plus en plus.

Tous les efforts des chirurgiens tendent actuellement à élaborer et développer les actes mini invasifs pour le confort du patient. Il s’agit de techniques opératoires qui minimisent le traumatisme chirurgical dû aux incisions. La douleur post opératoire est moindre, la récupération plus rapide, et la durée d’hospitalisation et d’immobilisation s’en trouvent énormément réduites.

Améliorer la précision et la sécurité du geste du radiologue interventionnel

Développé par des chercheurs l’Institut de Mathématiques de Bordeaux (université de Bordeaux, Bordeaux INP, CNRS), un nouveau logiciel permet d’estimer, à partir d’images hétérogènes, le déplacement d’organes présents dans le champ de vue de l’écran durant l’intervention. 

Une licence d’exploitation a été signée entre la SATT Aquitaine Science Transfert et la société grenobloise IMACTIS, spécialisée en radiologie interventionnelle assistée par ordinateur, pour commercialiser cette solution innovante. Elle va permettre d’améliorer la précision et la sécurité du geste du radiologue interventionnel lors de procédures minimalement invasives.

« Avec plus de 50 systèmes installés en Europe et aux Etats-Unis, notre solution a été prouvée dans plus de 6000 interventions et nous poursuivons son déploiement. Parmi les avancées souhaitées par plusieurs de nos utilisateurs, le recalage figure en bonne place pour compenser les mouvements d’organe. Le travail très performant de l’équipe de Bordeaux est dans ce domaine un élément primordial des progrès visés », explique Georges Tabary, président d’Imactis. « Nous attendons beaucoup de cette collaboration ».

AOL en savoir plus copie

Cryo

Faciliter les traitements par ablation contre les anomalies cardiaques

L’entreprise américaine Abbott et la SATT Aquitaine Science Transfert ont signé un contrat de cession sur un logiciel, développé en collaboration avec l’IHU Liryc, le CHU de Bordeaux et l’université de Bordeaux. 
Ce nouvel outil a le potentiel de faciliter le traitement mini-invasif des patients atteints d’anomalies du rythme cardiaque, responsables de 50 000 décès par mort subite chaque année en France et de plus de 4 millions dans le monde. 

« Certains patients peuvent bénéficier d’une procédure par cathéter visant à identifier les zones responsables de ces arythmies pour les détruire, mais ces interventions sont connues pour être longues et difficiles », explique Pierre Jaïs, Professeur à l’université de Bordeaux et Praticien Hospitalier dans le service de Cardiologie-électrophysiologie et stimulation cardiaque au CHU de Bordeaux.

Grâce à ce nouveau système de détection automatique des signaux électriques anormaux, une cartographie 3D locale de l’activité ventriculaire anormale va pouvoir être établie. Disponible sur les systèmes de cartographie électro-physiologique d’Abbott, il permettra de simplifier et de standardiser les interventions en offrant un guidage simplifié et automatisé en temps réel, pour le plus grand bénéfice des patients.

En savoir plus sur blog.ast-innovations.comAOL en savoir plus copie


Aquitaine Science Transfert (SATT Aquitaine)

Créée en 2012, Aquitaine Science Transfert a pour objectif d’accélérer le transfert de la recherche académique vers les entreprises. La société est soutenue par ses 6 actionnaires fondateurs (Bpifrance, Université de Bordeaux, Université de Pau et des Pays de l'Adour, CNRS, Bordeaux INP, INSERM) et ses 6 partenaires fondateurs (CHU de Bordeaux, Institut Bergonié, ESTIA, Université Bordeaux Montaigne, Sciences Po Bordeaux, Bordeaux Sciences Agro).

L’expertise d’Aquitaine Science Transfert couvre toutes les étapes du transfert de technologie : détection des inventions et des besoins du marché, maturation (investissement dans la preuve de concept technique, économique et juridique), transfert de la propriété intellectuelle, négociation des conditions d’exploitation et réalisation du transfert (accords de licence, accords de collaboration, créations de start-ups).
Aquitaine Science Transfert a investi environ 20 millions d'euros dans des programmes de maturation et des brevets. Depuis sa création, Aquitaine Science Transfert a contribué au lancement de 25 produits, services ou procédés aux ambitions nationales et internationales. Aquitaine Science Transfert est certifiée ISO9001:2015.
AOL en savoir plus copie En savoir plus sur blog.ast-innovations.com


 

 

Articles similaires

Design & Innovation : les Trophées Idesign récompensent 5 en... Parmi les 20 entreprises néo-aquitaines sélectionnées au premier tour de la 2ème édition des Trophées IDesign destinés à récompenser les collaborations entre entreprises et designers du territoire,&nb...
Village Landais Alzheimer : un lieu comme aucun autre en Fra... Le Village Landais Alzheimer - VLA - développe un accompagnement centré sur la personne et des approches non médicamenteuses, portées par une attitude et des activités thérapeutiques permettant de pré...
Yuman.Case : première capsule brevetée pour smartphone Yuman.Case est la première capsule haute technologie pour smartphones qui nous redonne le choix de profiter pleinement des connexions que chaque monde nous offre au quotidien, afin de vivre au mieux n...
Noostrim : une start-up innovante en emballages plastiques a... La majorité des barquettes alimentaires jetables sont conçues en matière plastique. Source de pollutions environnementales considérables, elles constituent également un enjeu majeur de santé publ...
Ouverture des candidatures des Challenges Innovation Coperni... Afin d’encourager l’utilisation des données satellites du programme européen Copernicus 1 et de soutenir la compétitivité des start-up, PME et ETI françaises, le CNES et Aerospace Valley lancent un no...