Médecine thermale : parlons santé et prévention en vidéo

  • Catégorie : Sud-Ouest - Nouvelle-Aquitaine
Plus de 500 000 personnes suivent chaque année une cure thermale. 4 vidéos pédagogiques et informatives consacrées à la médecine thermale.
Plus de 500 000 personnes suivent chaque année une cure thermale. 4 vidéos pédagogiques et informatives consacrées à la médecine thermale.

Depuis que l’homme a découvert les vertus des eaux minérales, il y a plus de 2000 ans, la médecine thermale a démontré son efficacité sur de nombreuses pathologies : dermatoses, allergies, asthme, dysfonctionnements métaboliques, arthrose, rhumatismes, sciatiques…

La France compte plus de 700 sources d’eaux bienfaisantes dont les vertus thérapeutiques sont reconnues par l’Académie de Médecine. Cette approche thérapeutique est plus que jamais pertinente pour faire face à l’allongement de la durée de la vie, aux maladies chroniques et à la qualité de vie médiocre de nos modes de vie modernes.

En 2017, plus de 600 000 Français, adultes et enfants, ont suivi une cure thermale pour soulager leurs douleurs, avoir une meilleure qualité de vie, consommer moins de médicaments, ou encore pour prévenir l’installation ou l’aggravation d’une pathologie.

Pour informer le grand public sur l’aspect pratique des cures thermales (déroulement, coût et remboursement, atouts de l’eau thermale…) mais aussi sur les actions peu connues qu’elles peuvent avoir sur la santé, notamment en termes de prévention, et dans le cadre de la collection "La Minute Info" proposée par l’Institut national de la consommation (INC)*, nous vous proposons 4 reportages vidéo intitulés "Médecine Thermale : Parlons santé et prévention", réalisée avec le concours du Conseil National des Etablissements Thermaux (Cneth).

Au sommaire, 4 pastilles , illustrées par des questions de particuliers et les réponses courtes d’experts

Médecine thermale : parlons santé et prévention

La cure thermale, comment ça se passe ?

Déjà, il ne faut pas confondre cure thermale et thalassothérapie. La cure thermale est obligatoirement prescrite et suivie par un médecin, elle a des visées essentiellement curatives. A ce titre, une cure se déroule sur 18 jours de soins continus, et chaque journée est organisée entre soins, activité physique et repos. Les soins sont généralement dispensés le matin, et durent en moyenne 2 à 3 heures, à raison de 4 à 6 soins par jour. Selon la prescription, les soins peuvent être individuels ou collectifs.

C’est donc votre médecin, qu’il s’agisse d’un généraliste ou d’un spécialiste, qui peut prescrire une cure thermale, en remplissant un formulaire Cerfa de demande de prise en charge, que vous compléterez. Les soins thermaux, quant à eux, sont prescrits sur place par le médecin thermal que vous rencontrez le jour de votre arrivée. Lors de la première consultation, vous devrez vous munir de votre accord de prise en charge et de votre dossier médical complet. A ce moment-là, le médecin thermal vérifie votre état de santé, s’assure de l‘absence de contre-indications et en fonction de votre pathologie, programme un planning de soins personnalisés. Au court de votre cure, 2 autres visites médicales sont proposées, l’une au milieu et l’autre en fin de séjour.

Combien coûte une cure thermale ?

Alors, pour un curiste qui doit s’héberger, le reste à charge moyen d’une cure est de l’ordre de 1 100 euros. Une partie du coût des soins et, en règle générale, la totalité des frais de transport et d’hébergement, échoient au patient. Le forfait thermal de 80 euros pour les 3 consultations de suivi d’une pathologie est remboursé à hauteur de 70 %. Les soins, eux, sont pris en charge à hauteur de 65 % du tarif forfaitaire de responsabilité. Les 35 % restants et le complément tarifaire sont à votre charge ou, en fonction du contrat souscrit, à celle de votre complémentaire santé. Sous conditions de ressources, les frais de transport et d’hébergement peuvent être remboursés en partie par l’Assurance-maladie. Là aussi, les mutuelles peuvent contribuer à réduire le reste à charge. Sachez aussi qu’il existe des cas particuliers dans lesquels certains frais liés à votre cure peuvent être pris en charge à 100 %.

C’est le cas, si vous traitez une affection de longue durée ou si vous avez été victime d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle. De la même manière, les modalités de remboursements diffèrent s’il s’agit d’une cure avec hospitalisation ou d’une cure pour un enfant placé en maison d’enfants à caractère sanitaire. Il faut savoir, qu’en règle générale, une seule cure de 18 jours de soins est remboursée par an et par patient.

 

Qu’est-ce que l’éducation thérapeutique ?

Ça consiste en atelier individuel ou collectif où l’on apprend des techniques. Des techniques pour limiter l’aggravation de la maladie, ralentir l’évolution de la maladie, améliorer la qualité de vie. Et il y a deux aspects dans cette éducation thérapeutique, le premier, c’est bien connaître et bien gérer sa maladie. Mieux on la connaît, plus on la vit bien, sa maladie. Dans ces ateliers d’éducation thérapeutique, souvent on fait intervenir des patients experts qui donnent leur avis sur la façon de gérer sa maladie.

Et le deuxième aspect, c’est l’aspect prévention, qualité de vie, où l’on apprend les techniques du bien manger : manger santé, alimentation santé, bien bouger...

Dans les maladies, comme l’arthrose par exemple, qui sont douloureuses, on a tendance à penser qu’il ne faut pas bouger ! Maintenant, on sait que c’est le contraire, il faut absolument bouger. L’exercice physique est très important dans toutes les pathologies chroniques. Donc l’exercice physique, ça doit être agréable, ça peut aller du yoga à la danse, en passant par le jardinage… Quelque chose qu’on aime et qui va procurer du plaisir. Et enfin, apprendre à gérer le stress avec des techniques simples de détente, parce que le stress est aussi un des éléments qui joue un grand rôle dans les pathologies chroniques.

Le thermalisme peut-il aider au sevrage ?

On va prendre l’exemple des benzodiazépines. Les benzodiazépines, ce sont des médicaments que trop de français prennent à trop forte dose ou trop longtemps.

Soit parce qu’ils présentent de l’anxiété ou qu’ils ont des troubles du sommeil.

Lorsque l’on met à profit la diminution de l’anxiété, l’amélioration du sommeil que procurent la cure thermale et qu’on la combine avec des techniques thérapeutiques destinées à modifier le comportement des personnes, on va pouvoir garantir un succès dans le sevrage de benzodiazépines. Alors, ce succès, il est important. Il est important d’abord pour le patient parce qu’il va réduire le risque d’un certain nombre d’événements fâcheux, des chutes bien sûr, mais également l’élément de favoriser la survenue d’une maladie d’Alzheimer. Le bénéfice, il est également pour la collectivité, en particulier pour l’Assurance Maladie, car on va réduire les coûts de santé qui seront liés à la consommation de ces produits.

Plus d’infos sur http://www.medecinethermale.fr

Articles similaires

Une première pour le thermalisme des Landes Si la santé devait se trouver une adresse, elle pourrait choisir les Landes. Chaque année, 76 788 adeptes du thermalisme choisissent parmi l’une de nos 4 stations et 19 établissements thermaux pour se...
Hôtel Splendid à Dax : renaissance d'un lieu emblématique de... Idéalement situé en centre-ville, aux pieds des berges piétonnes de l’Adour, connecté aux rues commerçantes du centre-ville, l’Hôtel Splendid impose depuis près de 90 ans, sa majestueuse empreinte sur...
Bordeaux : Salon des Thalasso et Cures Thermales Les cures thermales et la Thalasso séduisent de plus en plus de français. Afin de permettre plus de proximité, les acteurs du secteur viennent à la rencontre des bordelais et des habitants des départe...
Dax : destination thermale Le thermalisme de la station est enraciné dans l’histoire. La qualité de son eau thermale, de sa boue thermale unique (le Péloïde) et de ses soins 100% naturels, en fait la destination référente pour ...
Luchon-Superbagnères : ski et thermalisme pour toutes les en... Située au coeur des Pyrénées, dans le département de la Haute-Garonne, Luchon est une petite ville où il fait bon vivre toute l’année. Sur les pistes de Luchon-Superbagnères, à chaque skieur ses plais...