Printemps des Poètes en Aquitaine

  • Catégorie : Sud-Ouest - Nouvelle-Aquitaine

Printemps des Poètes en AquitaineLe Printemps des Poètes incite le plus grand nombre à célébrer la poésie, quelle que soit sa forme d'expression à l'image de la Fête de la Musique. Son succès prouve que l'intérêt pour la poésie va bien au-delà du cercle restreint des initiés.

Pour sa 17e édition , le Printemps des Poètes a pour parrain le comédien Jacques Bonnaffé. "L'insurrection poétique"  est le thème retenu en 2015.

Le site www.printempsdespoetes.com propose différentes pistes pour transmettre la poésie, connaître les parutions, les poètes. Des poèmes libres de droit dont des inédits commandés ainsi qu’une bibliographie thématique indicative y sont disponibles.

Mode d'emploi
Il s’agit que les acteurs de la manifestation s’emparent des multiples modes de transmission orale qui ont été sollicités voire inventés en 17 ans, toutes façons de communiquer le poème par la voix haute : lecture du poète, du comédien, de l’amateur de poésie, lecture à l’oreille, lecture au micro, sur les ondes radiophoniques, lecture enregistrée, musicale, performance, lecture dans le noir, poème chanté, brève lecture quotidienne en classe ou en bibliothèque, lecture inattendue dans les transports en commun, dans les commerces, salles d’attente.

Edito de Jean-Pierre Siméon, directeur artistique

Fait de langue, la poésie est aussi, et peut-être d'abord, « une manière d'être, d'habiter, de s'habiter » comme le disait Georges Perros. Parole levée, vent debout ou chant intérieur, elle manifeste dans la cité une objection radicale et obstinée à tout ce qui diminue l'homme, elle oppose aux vains prestiges du paraître, de l'avoir et du pouvoir, le voeu d'une vie intense et insoumise. Elle est une insurrection de la conscience contre tout ce qui enjoint, simplifie, limite et décourage. Même rebelle, son principe, disait Julien Gracq, est le « sentiment du oui ». Elle invite à prendre feu.

Jacques Bonnaffé, parrain de la 17e édition du Printemps des Poètes

Désigné parrain du Printemps 2015 par l’ami Jean-Pierre Siméon et son équipe acharnée, c’est à eux que vont d’abord mes premières pensées : ils ont tenu ! Envers et contre tout, ils ont maintenu active et participative la manifestation dont j’ai connu chacune des 17 éditions.

pj148_a9mediatheque20guyancourt2.jpgD’accord pour ce temps spécifique de poésie et ses effets prescripteurs, d’accord s’il tombe au Printemps, qu’il grêle ou qu’il pleuve ! J’ai en amitié tous ceux qui ont constitué son arche immatérielle, parce qu’ils parlent divinement de la poésie, la connaissent et l’écrivent. Ceux avec qui j’aurais eu des parcours essentiels, Ludovic Janvier, Jacques Darras, André Velter, Valérie Rouzeau, Dominique Sampiero, mais c’est avec Jean-Pierre Verheggen, l’Oral et Hardi et certain « Manifeste Cochon » qu’il m’a semblé pouvoir prétendre à cette distinction Printanière. Enfin je n’oublie pas les comédiens, avec qui j’aime partager cette insurrection d’écriture par la poésie, la parole.

Et par eux tous les acteurs et jacteurs souffleurs slameurs partisans du par cœur bateleurs ou battleurs, oui tous ceux qui me disent que c’est pas d’en parler qui compte, mais savoir la fermer. Je sais peu de chose de la poésie, qu’elle est un sang et qu’elle me rythme. Quand tout parle elle se tait, mode motus. Et l’inverse aussi bien : quand elle parle c’est autrement le silence.

Elle s’élève ou remonte de très loin. Elle est une réponse aux obscurités fanatiques autant qu’à l’ignardise et n’a pourtant jamais servi sur le champ. Contre un fusil elle ne vaut rien, e justifie d’être une arme possible après la mort. Janvier 2015 .

À cours de mots et non d’émotion, le désir d’entendre la poésie est plus fort que jamais. L’insurrection poétique sera le thème de cette édition 2015. Par nature tout printemps est insurrectionnel, il se bat en mille places contre sommeil et glaciation. Les poètes du monde ont perpétué ce lien à la vitalité infatigablement renaissante avec un art propagateur. Au public il convient de fonder ce rendez-vous sous l’appel magique à la beauté. Malgré toute peur, malgré les larmes. Oser parler d’une « Beauté de la poésie, dans l’insurrection »

Printemps-des-Poetes-2015b

Articles similaires

Contes au Pays d’Arcadie au Musée des Beaux-Arts de Bordeaux L'exposition Contes au Pays d'Arcadie, présentée dans la salle des Actualités du Musée des Beaux Arts de Bordeaux, réunit une quarantaine de peintures et d’œuvres graphiques de la collection perm...
Journées Mondiales des Zones Humides Étangs, lagunes, marais salants, mares, marais, ruisseaux, tourbières, vallées alluviales, prairies inondables, … Les zones humides ont leur journée mondiale. Une zone humide est un espace de transiti...
Les zones humides : amortisseurs du changement climatique Les grands lacs médocains et le Bassin d'Arcachon sont des écosystèmes remarquables du point de vue de leur biodiversité et jouent un rôle essentiel dans l'équilibre écologique du système hydraulique ...
Le bac "Sébastien Vauban" : escale au pôle naval du port de ... Le navire de 60 mètres a été mis à sec pour la 1ère fois sur le slipway de Bacalan, structure essentielle du port de Bordeaux pour la réparation navale, rénovée et modernisée en 2021.  Le...
Aides de la Région Nouvelle-Aquitaine pour les étudiants Que vous soyez lycéen, apprenti, étudiant, demandeur d'emploi ou jeune actif, retrouvez tous les dispositifs dont vous pouvez bénéficier dans la dernière édition numérique de "Oh My Guide". Chaque ...