Le réveillon et l'alcool au volant : mode d'emploi pour passer le cap des fêtes

  • Catégorie : Sud-Ouest - Nouvelle-Aquitaine

INDEX DE L'ARTICLE

Réussir son réveillon entre amis - Mode d'Emploi pour #BienRentrer
Réussir son réveillon entre amis - Mode d'Emploi pour #BienRentrer

Pendant les réveillons la grande majorité des Français consommera de l’alcool et près d’un sur deux sera concerné par un trajet routier. Pourtant, près de la moitié d’entre eux n’a pas encore pris de dispositions particulières pour préparer le retour de soirée.

L’alcool est en cause dans près d’1 accident sur 3.  Depuis de nombreuses années, l’alcool est l’une des principales causes de mortalité sur les routes de France. La part des accidents mortels avec alcool est stable depuis 15 ans, aux
environs de 30 % et 2/3 d’entre eux se produisent la nuit. Face à ce constat, les associations Prévention Routière et Attitude Prévention se mobilisent pour sensibiliser les Français à l’approche des fêtes de fin d’année, propices aux sorties en famille ou entre amis, avec la campagne #BienRentrer, Mode d’emploi.
 
Plus d’infos sur www.monmodedemploi.

Sorties festives, déplacements et alcool

63 % des habitants de Nouvelle-Aquitaine sortent au moins une fois par mois (68 % au national), principalement chez membres de leur famille, des amis ou au restaurant. 81 % des habitants de la région utilisent le plus souvent un véhicule personnel pour ces sorties festives (75 % au national), que ce soit en tant que conducteur ou en tant que passager. 

84 % des habitants de Nouvelle-Aquitaine qui se rendent en sorties festives y consomment de l’alcool, en moyenne 3,2 verres (contre 3,1 au national), avec une consommation plus importante chez les hommes (3,7) (3,6 au national). Les principales boissons consommées lors de ces sorties sont le vin (63 %), la bière (53 %) et les alcools forts (39 %). 26 % des habitants de la région considèrent  la consommation d’alcool indispensable à la réussite de ces sorties (contre 29 % au national). 

Enfin, 67 % des habitants de Nouvelle-Aquitaine pensent que boire à l’occasion d’une sortie festive fait partie des habitudes culturelles régionales (69 % au national). Pour 38 % des habitants, ne pas consommer d’alcool lors de ces occasions est même mal perçu par les autres (idem national).

728x90 mde 2017

Méconnaissance et prise de risques 

83 % des habitants de Nouvelle-Aquitaine redoutent un accident provoqué par un autre conducteur alcoolisé, notamment les nuits de week-end (idem national). Données particulièrement préoccupantes, 31 % déclarent avoir déjà conduit en pensant avoir dépassé la limite légale (30 % au national) et 27 % sont déjà montés dans un véhicule alors qu’ils estimaient que le conducteur avait dépassé ce taux (idem national).

Malgré cette conscience des risques, la législation sur l’alcoolémie au volant est encore mal connue. Ainsi, seuls 40 % des habitants savent que le taux maximal autorisé pour conduire est de 0,5 g/l de sang2 (39 % au national) et 58 % connaissent la limite de 2 verres (57 % au national). 

Afin de ne pas dépasser cette limite légale et d’éviter les accidents, les Français prévoient des dispositions particulières. Malheureusement, 69 % envisagent parfois des solutions qui ne sont pas fiables, voire inefficaces, comme de limiter sa consommation d’alcool, boire de l’eau ou du café, attendre un moment avant de reprendre la route ou conduire lentement. 

Point positif cependant, des solutions sans risque sont aussi envisagées par les habitants de la région Nouvelle-Aquitaine, comme dormir sur place (43 %) ou désigner un Sam, le capitaine de soirée (39 %).

[1] Enquête réalisée par Internet, du 29 avril au 3 mai 2016, auprès de 3 968 individus constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 à 64 ans. En Nouvelle-Aquitaine, 300 individus âgés de 18 à 64 ans ont été interrogés. 2 0,2 g/l de sang pour les permis probatoires.

Nouvelle Aquitaine