Nouvelle-Aquitaine, une région âgée et qui attire toujours

  • Catégorie : Sud-Ouest - Nouvelle-Aquitaine
La Gironde, aux premières places du classement national en matière de croissance démographique
La Gironde, aux premières places du classement national en matière de croissance démographique

L’Insee vient de publier les chiffres de population, pour chaque commune, canton, arrondissement, département et région. Au 1er janvier 2018, avec 5 979 778 habitants, la Nouvelle-Aquitaine rassemble 9 % de la population française. 

.... Derrière l’Île-de-France et l’Auvergne-Rhône-Alpes, elle se classe 4e juste derrière les Hauts-de-France, et devance de très peu l’Occitanie.

aol mc 2015 105

Entre 2013 et 2018, la Nouvelle-Aquitaine, toujours aussi attractive, gagne 136 000 habitants, en dépit d’unntre 2013 et 2018, la Nouvelle-Aquitaine, toujours aussi attractive, gagne 136 000 habitants, en dépit d’unnombre de naissances inférieur aux décès. Département parmi les plus prisés durant la période précédente,la Dordogne perd désormais de la population. La croissance démographique de la région se concentre surtout enpériphérie des principaux pôles d’emplois et de population.

Avec 1,6 million d’habitants, la Gironde concentre plus d’un quart de la population régionale, suivie des Pyrénées-Atlantiques et de la Charente-Maritime.

Comme en 2013, la Gironde est ainsi le 7e département le plus peuplé de France, et la Creuse conserve son avant dernière place devant la Lozère. Entre 2013 et 2018, la Gironde figure aux premières positions du classement national en termes d’évolution moyenne. Les autres départements littoraux, la Vienne etles Deux-Sèvres gagnent également des habitants. Dans les autres départements, la population varie peu, hormisun recul plus marqué en Creuse mais également en Dordogne.

Par rapport à la période antérieure 2008-2013, la croissance de la population ralentit notablement dans les Landes, la Dordogne et le Lot-et-Garonne. À l’image de la région et à l’exception de la Gironde et de la Vienne, un déficit naturel ou un solde nul persistent dans tous les départements. Comme entre 2008 et 2013, la contribution du déficit naturel à l’évolution de la population de la Creuse est la plus forte deFrance (– 0,9 %), loin derrière la Nièvre (– 0,6 %).

 Population 2021a

Tous les résultats de l’étude Insee Flash Nouvelle-Aquitaine n°61 relative à la "Nouvelle-Aquitaine, une région âgée et qui attire toujours" sont consultables et téléchargeables gratuitement sur le site www.insee.fr

Articles similaires

Le dynamisme des Grandes Entreprises et ETI en Nouvelle-Aqui... La progression de l’emploi dans les grandes entreprises et les ETI s’explique par la croissance des PME et des ETI qui changent ainsi de catégorie, mais aussi par les créations de nouveaux établisseme...
Infographie : activité partielle et emploi en Nouvelle-Aquit... À partir de la fin du premier trimestre 2020, différentes mesures sanitaires ont été successivement mises en place pour freiner la progression de l’épidémie de Covid-19. En premier lieu, le confinemen...
Nouvelle-Aquitaine : reprise économique freinée par le recon... En Nouvelle-Aquitaine, au troisième trimestre, l’activité et la consommation poursuivent leur reprise entamée lors du premier déconfinement, grâce à l’accalmie estivale de l’épidémie. L’emploi bénéfic...
Grand Sud-Ouest : impact de la crise sur l’emploi dans la fi... Sur les neuf premiers mois de 2020, les établissements du Grand Sud-Ouest (régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine) appartenant à la filière aéronautique et spatiale perdent 5...
Nouvelle-Aquitaine : la voiture reste le mode de déplacement... Au 1er janvier 2017, les 2,1 millions d’actifs résidant en Nouvelle-Aquitaine déclarent se déplacer pour aller au travail. 700 000 d’entre eux habitent au plus à cinq kilomètres de leur lieu de travai...