Une semaine bleue pour nos aînés

  • Catégorie : Sud-Ouest - Nouvelle-Aquitaine
Semaine bleue, du 4 au 10 octobre la Ville de Bordeaux invite les seniors à souffler un grand coup !
Semaine bleue, du 4 au 10 octobre la Ville de Bordeaux invite les seniors à souffler un grand coup !

La Semaine Nationale des Retraités et Personnes Âgées, appelée Semaine Bleue, est un moment privilégié de la vie associative. Partout en France, des manifestations locales sont organisées pour illustrer le thème retenu. 

Cet évènement vise à informer et sensibiliser l’opinion publique sur la contribution des retraités à la vie économique, sociale et culturelle, sur les préoccupations et difficultés rencontrées par les personnes âgées, sur les réalisations et projets des associations.

La Semaine Bleue Bordeaux Seniors

Du 4 au 10 octobre, Bordeaux réserve une programmation sur mesure pour les seniors. Avec plus de 60 rendez-vous gratuits dans toute la ville, cette nouvelle édition met un point d’honneur au bien-être. old man 01

La Semaine Bleue Bordeaux Seniors se tient dans tous les quartiers. La Ville et ses partenaires proposent plusieurs moments pour se retrouver, se ressourcer, penser à soi. Cinéma, méditation, marche nordique, cuisine mobile, concert, visite, lecture… : c’est gratuit.

Les Temps forts

  • Lundi 4 octobre, 15h : ouverture de la Semaine Bleue, dans les salons de l’Hôtel de ville (complet) 
  • Mardi 5 octobre, à partir de 14h30 : après-midi bien-être, l’après-midi des possibles : qi-gong, sophrologie, yoga, méditation, do-in… : dans tous les quartiers, des activités à tester pour se ressourcer
  • Mercredi 6 octobre, 14h : après-midi Ciné-débat à l’Utopia avec le film Douce France
  • Vendredi 8 octobre, 14h30 : concert de clôture dans les Salons de l’Hôtel de ville

Atelier musical ou photo, conférence musicale, art-thérapie, conférence, thé dansant… : Inscription au 05 57 89 37 77 / Gratuit

pdf eb697Programme de la semaine bleue à Bordeaux

semaine bleue bordeaux 21

Retour sur l’histoire de cette semaine : la Semaine Bleue, vire au « gris » et fête ses 70 ans
Extrait d'un article du numéro d'octobre 2005 d'Union Sociale, mensuel de l'Uniopss 

Lancée en 1951, la « Journée des Vieillards », comme on l’avait d’abord baptisée, a été créée par arrêté du ministère de la santé publique et de la population. Un comité national d’entente, composé de grandes associations, d’institutions de bienfaisance et de groupements représentant les personnes âgées, avait reçu pour mission d’organiser une quête nationale, relayée par des comités départementaux. Quant à l’Uniopss, elle était chargée d’en assurer la coordination. Semaine-Bleue-2010-02L’objectif était de récolter des fonds pour secourir les anciens les plus « nécessiteux », 6 ans après la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

Grâce à cette collecte, les responsables de la « Journée des Vieillards », purent acheter des bons d’alimentation, de charbon ou d’électricité. Des dons en nature furent également distribués. En parallèle à cette quête, diverses initiatives axées sur la convivialité se développèrent peu à peu : goûters, repas dansants, sorties, envois de fleurs et de cartes postales ou encore visites au domicile des plus dépendants et dans les établissements furent organisés. De même, une part croissante de l’argent fut consacrée au financement d’activités de service, aides ménagères et autres. Par la suite, l’amélioration sensible des retraites permis d’affecter les fruits de la quête à des actions collectives, associatives pour la plupart, et de moins en moins à des secours individuels. En 1988, la collecte sur la voie publique prit fin et fut remplacée par une subvention des Affaires sociales.

La sémantique connut, elle aussi, une évolution : de la « Journée des Vieillards », on passa à la « Semaine Nationale des Vieillards » puis à la « Semaine Nationale des Retraités et des Personnes Agées et de leurs Associations » pour s’arrêter, en 1977, à la « Semaine Bleue ». Un nouveau titre accompagné de ce slogan : « 365 jours pour agir, 7 jours pour le dire ». Ce rendez-vous annuel est aujourd’hui devenu celui de tous ceux qui oeuvrent avec et pour les personnes âgées.

Un temps fort pour sensibiliser l’opinion sur les contributions des retraités à la vie économique et sociale ainsi qu’aux préoccupations des anciens. Mais également pour valoriser auprès de l’opinion publique les réalisations et projets menés toute l’année par les différents acteurs en charge de gérontologie. Et enfin pour favoriser la solidarité intergénérationnelle.

A chaque fois, un thème national est développé. Comme en 1988 : « Solitude, perte d’autonomie : agissons avec les associations ». En 1995 : « Les retraités disent non à l’exclusion «. Ou en 1998 : « Les retraités, des mémoires pour l’avenir ». L’édition 2004-2005 suscita, elle, de nombreuses critiques. « Et si on parlait des vieux » ? Telle est la question posée pour la seconde fois cette année, pour une semaine qui se déroulera du 17 au 25 octobre. « Le titre était volontairement provocant, commente Pierre-Henri Daure, membre du comité national et président depuis 1997 du comité départemental de la Côte d’Or, un des départements les plus actifs de la Semaine bleue. L’objectif était justement d’en parler et il a été atteint. (…) Ce mot [ndlr :» vieux»], employé en contraste avec « jeune », n’est pas utilisé dans un sens péjoratif mais avec toute la noblesse liée à l’âge ».

En savoir plus sur la Semaine Bleue

Articles similaires

Nouvelle dynamique Amérique latine et Caraïbes, à Bordeaux e... La première rencontre des collectivités territoriales françaises engagées dans la coopération avec le continent latino-américain s’est tenue mardi 19 octobre 2021 à l’hôtel de ville de Bordeaux. Po...
Château Bégot : une vision jeune du vignoble en Côte de Bour... Nous voici proches de la Dordogne, au cœur des côtes de Bourg, sur un très joli domaine de 18 hectares. Joachim HAAS, qui exploite le château depuis 2018, fait justement partie de ces jeunes génératio...
Le bassin d’Arcachon, la pépite du sud-ouest Le sud-ouest n’en finit pas d’attirer toujours de visiteurs chaque année. Il faut dire que la région jouit d’une grande richesse en matière de paysages. Océan, montagnes, vignobles, plaines et forêts…...
Château Dauzac : lancement des 1ères vendanges Franc de Pied... Pionnier de nombreuses innovations, Château Dauzac s’apprête à vivre un nouveau tournant de son histoire. Lundi 11 octobre 2021 a marquéle lancement des premières vendanges de vignes franc de pied … u...
Cadillac-sur-Garonne : inauguration de l'espace d'interpréta... Le projet de valorisation du Cimetière des Oubliés de Cadillac est à ce jour terminé. Lors des Journées du Patrimoine 2020, ce lieu de sépulture lié à l'histoire de l'hôpital psychiatrique avait été i...