Gavarnie et le ski de vitesse, une affaire de famille

Après avoir accueilli l'hiver dernier une coupe du monde de ski de vitesse, la station de Gavarnie-Gèdre se prépare à recevoir de nouveau des compétitions de haut niveau. C'est tout près du cirque de Gavarnie, inscrit à l'Unesco, que le ski de vitesse éveille des vocations depuis longtemps déjà ! 

Les meilleurs skieurs de vitesse se réuniront du 19 au 21 janvier à Gavarnie-Gèdre pour disputer des épreuves internationales et européennes. C’est tout près du majestueux Cirque de Gavarnie que se disputeront ces épreuves, sur une piste devenue mythique et qui a fait de Gavarnie le berceau du « kilomètre lancé » !

Les frères Montès, Jean Lou et Bruno, se sont lancés le défi un peu fou en 1985 d’organiser des compétitions, alors que cette discipline était totalement inconnue dans les Pyrénées. C’est grâce à cette initiative insolite que Gavarnie a vu naître les plus grands champions, au sein du ski-club, petit par son nombre de licenciés mais grand par les titres qu’il compte à son palmarès. 

Gavarnie-Gèdre va ouvrir la saison de ski de vitesse 2022 avec au programme :

  • Lundi 17 et mardi 18 janvier : entraînements libres
  • Mercredi 19 janvier : Open de France, course internationale ouverte à tous les pays (FFS)
  • Jeudi 20 et vendredi 21 janvier : coupe d’Europe (2 courses FIS ouvertes au S1, S2 et S2)


Le ski de vitesse à Gavarnie-Gèdre, c’est une histoire de famille et d’amitié avant tout, ce sont des générations entières de jeunes qui se sont élancées pour devenir le plus rapide. Les pionniers d’abord, puis leurs enfants qui ont naturellement suivi leurs traces : Christian Bruzaud et ses filles Delphine et Anaïs, Roland Fernandes puis Anthony et Denis, Alain et Michel Gabail suivis de Philippe, Bruno et JeanLou Montès dont Bastien et Jimmy font désormais partie de la prestigieuse équipe de France. Philippe Gabail, Anaïs Bruzaud et Bastien Montès décrocheront même au début des années 2000 des médailles d’or en équipe de France. Une belle reconnaissance pour ces jeunes au mental d’acier, une qualité indispensable pour pratiquer ce sport. 

La relève est assurée avec l’équipe de France junior dans laquelle le ski-club s’illustre aujourd’hui encore grâce à Pauline Sabatut (championne d’Europe), Marie Solomé (championne de France), Mathias Labit, Damien et Alexis Fourquet. Sans oublier les 5 membres du petit ski-club sur les 14 que compte l’équipe de France !

En ski de vitesse, tout est calculé, pensé et organisé avec un but précis, la sécurité. Il faut dire que cette discipline est spectaculaire : les athlètes, non motorisés, atteignent des vitesses vertigineuses, jusqu’à 250 km/h ! C’est ainsi que les pyrénéens ont été les premiers à organiser des épreuves pour enfants dès 6 ans avec le Challenge Quiksilver. En janvier prochain, des tests ouverts à tous seront proposés lors des épreuves internationales. Les jeunes pyrénéens ont la chance de pouvoir pratiquer cette discipline impressionnante dans leurs stations, ce qui n’est pas le cas dans tous les massifs. Ils peuvent même rencontrer les athlètes, comme Bastien Montès qui se rendra cet hiver dans les écoles à leur rencontre pour partager son expérience et éveiller des vocations. De quoi donner des envies de vitesse ! 

Qu'est ce que le Ski de Vitesse ?

Le ski de vitesse anciennement connu sous le nom de kilomètre lancé (KL), est une des plus anciennes disciplines du ski. En effet il y a déjà plus d'un siècle, les chercheurs d'or et autres bucherons Nord-Américain se lançaient des défis de vitesse sur les pentes des Rocheuses.

Le principe du KL en lui-même est donc de s'élancer dans une pente "raide" pour atteindre la vitesse pure (c'est à dire la plus naturelle et spontanée atteinte sans aménagement ou artifice) la plus élevée. En ce sens, le ski de vitesse est avec la chute libre, le sport non motorisé le plus rapide. Les meilleurs coureurs, dépassent la vitesse d'un avion au décollage et subissent la même accélération qu'une Formule 1 (0 à 200km/h en moins de 6 secondes).

La discipline est devenue un sport officiel à compter des premières compétitions en 1930, et le premier record de vitesse enregistré par l'Autrichien Gustav LANTSCHNER à 105,675 km/h, bien loin du record du monde actuel tenu par l'Italien Ivan ORIGONE depuis 2016 avec une trace à 254,958km/h.

Si la question de la sécurisation des pistes a longtemps freiné le développement de la discipline, aujourd'hui un règlement sportif en encadre les différentes question de sécurité et d'équité cela est devenu au fil du temps une condition obligatoire, car faisant écho aux progrès techniques, amenant à atteindre des vitesses impensables jusqu'à lors. La barre des 200 km/h a été atteinte par Steve MC KINNEY en 1978.

Deux catégories avec différents équipements

Les SPEED 1 : Catégorie historique, qui permet d'atteindre les vitesses les plus élevées. Leur équipement est le plus "performant" optimiser pour l'aérodynamique: un casque profilé (taillé sur mesure, avec une taille règlementée), une combinaison plastifiée "0 litre" étanche à l'air, des ailerons améliorants la pénétration dans l'air à la longueur et au poids réglementés, des skis de maximum 240 cm et de près de 15kg la paire pour apporter une stabilité, et des bâtons de série modifiés au poids réglementé. La protection dorsale est obligatoire.

Les Downhill : Cette catégorie a été créée sous sa forme actuelle à la fin des année 1990, c'est la porte d'entrée de ce sport. Le matériel de série se trouve dans le commerce et son maniement est moins pointu que celui du Speed 1. Les skis de descente classique sont de 220 cm maximum, une combinaison de descente classique non étanche à l'air, avec en dessous des sous-vêtements destinés à limiter les brûlures en cas de chutes et des glissades, un casque de ski classique, des bâtons de série. La protection dorsale est obligatoire.

icône attentionL'accueil du public pendant les compétitions

Afin de préserver la santé des athlètes et de toutes les parties prenantes de l'événement et assurer la continuité des courses, un protocole sanitaire strict a été rédigé par le Comité d'Organisation des épreuves de ski de vitesse de Gavarnie Gèdre. Des "bulles sanitaires" seront en place et tous les intervenants ne se verront remettre une accréditation que sur présentation d'un dossier complet pour entrer dans la zone des courses. Aucune interaction avec des gens non accrédités et extérieurs à l'événement sera autorisée.

La piste de ski de vitesse et les espaces réservés aux bulles de personnes accréditées seront interdits au public.

C'est ainsi que les conditions d'accueil du public sur le bas du domaine skiable et l'espace de restauration pendant la semaine seront particulières :

  • Au niveau du parking, nous prévoyons des zones de stationnement différenciées et des intervenants afin de guider les personnes ;
  • Un système de cheminement va être mis en place depuis le parking jusqu'à l'entrée de la zone réservée aux personnes accréditées ;
  • Durant les temps d'entrainements et de courses, le téléski Mourgat sera exclusivement réservé à la bulle des compétiteurs et aux secours si besoin ;
  • Durant les temps d'entrainements et de courses, l'accès au téléski Pahule se fera en priorité à la bulle des compétiteurs et aux secours si besoin ;
  • Mercredi 19 janvier et jeudi 20 janvier, le bar et le restaurant de la station ne seront pas accessibles. Une proposition de restauration rapide sera faite au Cabanon pour un déjeuner en terrasse ou à emporter ;
  • La salle hors-sac ne sera pas accessible

Il sera possible d'évoluer dans tout le reste du domaine dans des conditions inchangées.


 

Articles similaires

La Carde, une histoire de famille… à visiter ! Cet hiver, quelle meilleure matière que la laine pour rester au chaud ? Direction La Carde, à Esquièze-Sère près de Luz, pour tout comprendre de la transformation de cette fibre étonnante. Rien ne vau...
Les Vallées de Gavarnie : au coeur de la montagne pyrénéenne Les Vallées de Gavarnie : une nature préservée, des sommets mythiques, des villages de caractère au cœur des Pyrénées C’est ici, en plein cœur du Parc national des Pyrénées, qu’est né le Pyrénéisme ! ...
Noël dans les Vallées de Gavarnie L’ouverture des remontées mécaniques est différée au plus tôt à janvier. En attendant, les Vallées de Gavarnie regorgent d’activités pour passer de belles fêtes de fin d’année. Raquettes, ski de fond ...
Vallées de Gavarnie : rando en trottinette électrique Cet été, Chloro’fil propose une façon originale de découvrir la vallée d’Argelès-Gazost : par ses paysages et sa gastronomie ! Au guidon d’une trottinette électrique tout terrain, on fait une belle ra...
Gavarnie fait son festival off ! En plein cœur du Cirque de Gavarnie, a lieu chaque été un festival de théâtre d’altitude exceptionnel. Pour sa 35e édition, Céline Texier-Chollet met en scène “Alice, de l’autre côté des Merveilles”. ...