Ecovolontariat pour l'étude de la migration au Cap Ferret

  • Catégorie : Nature et Environnement

La Pointe du Cap Ferret, propriété du Conservatoire du Littoral, est un lieu privilégié pour observer les oiseaux migrateurs qui regagnent leurs quartiers d’hivernage de la péninsule Ibérique ou d’Afrique. Jusqu'au 15 novembre, pour la deuxième année consécutive, ....

.... en partenariat avec la commune de Lège-Cap-Ferret, la LPO Aquitaine invite les écovolontaires à participer à une expérience unique : l'étude de centaines d'oiseaux migrateurs.

La Pointe du Cap Ferret : des conditions idéales d'observation

Afin de traverser le Bassin d’Arcachon, un obstacle pour les oiseaux migrateurs, les espèces se dirigent vers la partie la plus étroite, l’extrémité du Cap Ferret. Chaque année, ce sont des milliers d’oiseaux qui transitent ainsi par le site dont la gestion appartient à la commune. De par sa localisation mais aussi par la diversité des espèces observées, le site revêt un réel enjeu en tant que couloir de passage pour les oiseaux migrateurs. Avec l’appui d’ornithologues référents, la LPO Aquitaine propose aux volontaires de déterminer et de recenser les différentes espèces migratrices selon un protocole d’identification établi et d’intégrer ces résultats à diverses bases de données, telles que Trektellen.

Observateurs Pierre Migaud

Un flux de passereaux et de belles surprises en perspective

Cette année, la LPO Aquitaine permettra aux observateurs novices comme aux plus expérimentés d'assister à un flux de passereaux continu sur le site (bergeronnettes printanières, hirondelles rustiques, pipits farlouses, pinsons des arbres). Pour les observateurs expérimentés, l'occasion est donnée de partir à la rencontre de nouvelles espèces. En 2018, étaient réalisées les premières mentions de Pipit à dos olive en Aquitaine,  le recensement de quelques espèces rares (Alouette calandrelle, Pouillot à grands sourcils, Sizerin cabaret, Pipit de Richard, Faucon d’Éléonore...) et le déplacement en novembre de martinets (pâles pour la plupart) notés également en Europe du Nord. Au total, 367 117 oiseaux migrateurs ont été dénombrés, appartenant à 127 espèces différentes !

Pourquoi les oiseaux migrent-ils ?

Hormis l'étude de la migration, le site permet de sensibiliser petits et grands sur cette thématique. Pourquoi les oiseaux migrent-ils ? Comment s’orientent-ils ? Quelles espèces phares survolent le site ? Les observateurs présents accompagnés d'écovolontaires répondent aux questions du public curieux sur le sujet. Implanté sur le site, un panneau explicatif permet d’informer les visiteurs sur les effectifs comptabilisés durant la saison. Enfin, à l’occasion de l’EuroBirdWatch (Journées européennes de la Migration) qui se déroulera les 5 et 6 octobre 2019, deux journées d’animation seront proposées.

Plus d'informations

  • Plus d’informations auprès de Jean-Paul Urcun : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Le guide de l’écovolontaire : http://bit.ly/2tZePIN
  • Les observations de la saison sur Trektellen :  http://bit.ly/2kPFkzn
  • Plus d'informations sur l'EuroBirdwatch : https://eurobirdwatch.lpo.fr/

Articles similaires

Enquête hirondelles : la LPO lance un appel aux cestadais Le nombre d’hirondelles est en déclin dans la région. Les facteurs expliquant les raisons de leur diminution sont nombreux : manque de nourriture, urbanisation de nos villes, obstacles naturels pendan...
Après-confinement : vigilance pour la faune sauvage Pendant le confinement, la faune sauvage s’est sensiblement rapprochée des habitations. L’absence de dérangement causé par l’activité humaine, les nuisances sonores, le trafic routier… a permis à des ...
Pau : trois oisillons de Faucon pèlerin dans une jardinière Au neuvième étage, sur la terrasse d’un appartement à Pau, un propriétaire peut suivre pendant cette période de confinement la vie passionnante d’un couple d’oiseaux hors norme : le Faucon pèlerin. Ch...
Un défi nature à réaliser depuis son domicile Faire de chez soi un observatoire de la faune sauvage : ou comment s'occuper utilement pendant le confinement. Les contraintes de confinement nous obligent à limiter les déplacements. La LPO vous prop...
Faune et collisions routières : un projet inédit de sciences... Chaque année, la circulation routière provoque la mort d’un très grand nombre d’animaux. En 2020, la LPO mène un projet d’étude de la mortalité routière en partenariat avec le Conseil Départemental de...