Bassin d’Arcachon : vent de Galerne au-dessus de la Dune du Pilat

  • Catégorie : Nature et Environnement

188aolmc2019

Quand de fortes chaleurs sont brutalement chassées par de l'air frais et humide venu de l'Ouest, entraînant produisant de fait une baisse soudaine des températures, il se déclenche alors une hausse des pressions, une rotation et un renforcement du vent, conduisant à une dégradation subite des conditions atmosphériques. Un vent par rafale fait son apparition et des nuages terrifiant se dressent sur l'horizon. Il se produit ce que les météorologistes appellent une "galerne" ou "brouillarta" en basque.

193aolmc2019

Au Pays Basque, la configuration géographique des lieux est particulièrement propice à la survenue de ce phénomène : le fond du Golfe de Gascogne est bordé par une longue barrière montagneuses, avec d'un côté les Pyrénées et de l'autre la cordillère cantabrique. Les vents qui soufflent dans cette zone sont alors guidés et accélérés le long de ces reliefs.

189aolmc2019Ce phénomène est beaucoup moins fréquent en Gironde. Mais, en ce mardi 23 juillet 2019, les conditions exceptionnelles de canicule avec des températures avoisinant les 42 degrés concomitante à une différence de la température de l’air d’au moins dix degrés avec celle de l’océan, ont fait remonter ce vent jusque sur le bassin d’Arcachon.

Prenant la forme d’un arcus, ou nuage en rouleau, la galerne porteuse de pluie et de vents forts qui a déboulée sur le bassin d’Arcachon est en effet remontée depuis les côtes basques et landaises jusqu’au niveau de la dune de sable.

Le haut de la dune du Pilat qui culmine autour des  106 mètres (106.4 m exactement lors du dernier relevé) a vu déferler des rafales de vents jusqu’à 82 km/heure.

Le phénomène fascine et inquiète, par sa soudaineté et sa brutalité aussi.

En gaulois intrépide ne craignant pas que le ciel ne lui tombe sur la tête, notre reporter photo Marc Chaillou a "bravé les éléments" pour nous proposer un ensemble d’images plus saisissantes les unes que les autres ainsi qu'une vidéo.

Témoignage : "La canicule qui touche la région rend l’air de la métropole irrespirable. Ce mardi 23 juillet 2019 , nous décidons d’en sortir et arrivons à 19 h au pied de la dune. La température dépasse toujours les 35° C. Nous profitons du coucher de soleil. C’est à ce moment qu’au loin se distingue des nuages étranges, à la forme d’une vague géante qui touche l’océan. En quelques instants un vent froid se lève et nous oblige à plier bagage. De nombreux bateaux suivent le chemin pour s’abriter et rentrent en toute hâte vers Arcachon. J’ai le temps de prendre le boîtier et d’immortaliser ce phénomène."

190aolmc2019
191aolmc2019
194aolmc2019

Articles similaires

Destination Vignoble : les vins des Côtes de Duras Au nord-ouest du département du Lot et Garonne, les Côtes de Duras occupent les plateaux et les versants sud des coteaux dominant la vallée du Dropt. Le pays de Duras se situe à l’est de la région Nou...
Le bassin d’Arcachon, la pépite du sud-ouest Le sud-ouest n’en finit pas d’attirer toujours de visiteurs chaque année. Il faut dire que la région jouit d’une grande richesse en matière de paysages. Océan, montagnes, vignobles, plaines et forêts…...
Festival du cerf-volant et du vent de Châtelaillon-Plage Le Festival International du cerf-volant et du vent de Châtelaillon-Plage symbolise le lancement officiel de la saison touristique de la Côte Charentaise. Avec l’accueil de 70.000 visiteurs durant le ...
Bordeaux : Rencontres du Cinéma Latino-Américain Les Rencontres du Cinéma Latino-américain ont vu le jour dans la capitale girondine en 1983 avec comme objectif de diffuser des films de qualité mais qui sont peu ou pas présents sur les écrans f...
Tourisme durable en Nouvelle-Aquitaine L’interfilière touristique de Nouvelle-Aquitaine a lancé sa démarche de tourisme durable [1]. Elle s’engage ainsi avec ses partenaires clés pour les trois années à venir, dans un programme innovant po...