La World Surf League s’engage à compenser son bilan carbone

  • Catégorie : Nature et Environnement
La WSL - World Surf League - , précurseur parmi les ligues professionnelles sportives, s’engage à compenser son bilan carbone et à bannir les plastiques à usage unique
La WSL - World Surf League - , précurseur parmi les ligues professionnelles sportives, s’engage à compenser son bilan carbone et à bannir les plastiques à usage unique

La World Surf League a annoncé une série d’engagements en faveur de la protection de l’environnement et mène une véritable révolution au sein du monde sportif. Les surfeurs ont toujours montré un intérêt particulier pour l’environnement.

Associant souvent le surf à une étiquette écologique, trois engagements, ayant pour but d’inspirer, éduquer et encourager tous les amoureux des océans, viennent d'être actés ....

  1. Réaliser un bilan carbone neutre dès la fin de l’année 2019
  2. Éliminer complètement les plastiques à usage unique avant fin 2019
  3. Laisser chaque plage dans un meilleur état que nous ne l’avons trouvée

STW Educational CTA 1920x1080

Cet effort continue dans la lignée du travail de P.U.R.E (Protect, Understand and Respect the Environment - Protéger, Comprendre et Respecter l’Environnement), l’antenne éco-responsable de la WSL. La ligue sportive invite tous les membres de la communauté mondiale du surf à s’engager pour la campagne “Stop Trashing Waves” (Arrêtons de polluer nos Vagues) et à rejoindre une rame mondiale le 15 Juin pour la journée internationale du surf (ISD: International Surfing Day).

“La WSL est extrêmement fière de mener la charge dans cette bataille urgente contre le changement climatique et la pollution de nos océans,” a déclaré Sophie Goldschmidt, PDG de la World Surf League. “Nous sommes convaincus qu’il en est de notre responsabilité de faire tous ces efforts pour protéger notre terrain de jeu et nous invitons toutes les personnes qui aiment les océans à nous rejoindre dans cette campagne.”

Les faits qui ont poussés la WSL à agir:

  • À cause du réchauffement climatique, les océans ont absorbé plus de 90% de l’excès de chaleur dans l’atmosphère, ce qui cause des tempêtes plus violentes et plus fréquentes ainsi qu’une augmentation dangereuse du niveau de la mer.
  • Environ 30% du carbone présent dans l’atmosphère est absorbé par les océans, causant une acidification qui nuit aux récifs coralliens et autres espèces marines.
  • Le plastique se transforme en microparticules qui sont ingérées par les espèces marines, et se retrouve finalement dans la nourriture et l’eau que nous consommons.

Turtle DX21038 OKFijiPro 17 Sloane

Les engagements de P.U.R.E s'articulent en 3 points

La réalisation d'un bilan carbone neutre dès la fin de l’année 2019, y compris sur tous les événements du Championship Tour et Big Wave Tour de la WSL

  • La WSL s’engage à compenser son empreinte carbone en investissant dans des projets agréés, centrés sur la restauration et la protection des écosystèmes naturels et le secteur des énergies renouvelables et ce dans chaque région où elle est présente.

    En Asie-Pacifique: le projet Katingan Mentaya à Bornéo est une tourbière qui aide à lutter contre la déforestation due à l’exploitation minière et d’huile de palme. Ce projet est reconnu pour son impact social positif (34 communautés, 45,000 personnes) et la biodiversité qu’il protège (5 espèces en danger critique, 8 espèces en danger et 31 espèces vulnérables).

    En Amérique du Sud: l’exploitation éolienne de Santa Vitoria do Palmar and Chui au Brésil produit de l’énergie propre pour 400,000 foyers  ainsi que des usines de céramiques à Argibem, São Sebastião et Vulcão qui utilisent de la biomasse en lieu et place des bois locaux en voie d’extinction dans l’écosystème Brésilien. Ce projet a également des effets positifs sur le système éducatif et en particulier les écoles des communautés locales.

    En Afrique: le fond de conservation du Maasai Wilderness au Kenya qui soutient le projet des collines de Chyulu aide à restaurer la biodiversité.

    En Amérique du Nord: près de 240 hectares de forêt de séquoias,  protégée de l’exploitation, permet de stocker du carbone et assure la sécurité d’espèces en danger tels que le saumon Coho et certaines chouettes dans le county de Mendocino.
  • La WSL s’engage aussi à réduire son bilan carbone en décentralisant ses activités afin de limiter les voyages non-essentiels et en réduisant les émissions de carbone de ses différents bureaux.

  • La mission de réduction à zéro du bilan carbone de la WSL est évaluée par STOKE (Sustainable Tourism & Outdoor Kit for Evaluation), un organisme de contrôle dont les standards sont faits sur mesure pour les industries du surf et de la montagne entre autres.

→ L'éllimination complète les plastiques à usage unique de tous les événements du Championship Tour et Big Wave Tour d’ici à la fin de 2019: la WSL s’attaque particulièrement au secteur de l’alimentation, boissons en bouteilles, couverts, et gobelets qui se recyclent très peu. La WSL propose déjà des fontaines d’eau potable pour que les spectateurs puissent remplir leurs bouteilles et utilise des matériaux compostables autant que possible pour la nourriture.

Laisser chaque plage qui reçoit un événement du Championship Tour et Big Wave Tour dans un meilleur état que celui dans lequel elle l’a trouvée.  La WSL va ainsi réduire son empreinte sur place et développer un programme de bourses financières pour aider des projets locaux qui travaillent à protéger la côte et ses habitats naturels.

“Je suis très heureuse de constater que la WSL montre l’exemple dans ce domaine et j’espère que beaucoup d’autres vont suivre,” a déclaré le Dr. Ayana Johnson, biologiste marin et fondatrice de ‘Ocean Collectiv’ et ‘Urban Ocean Lab’.Quand les gouvernements ne remplissent pas leur rôle, c’est aux entreprises de montrer l’exemple et de prendre toutes les dispositions pour lutter contre les crises climatiques et de la biodiversité.”

“Je pense que c’est une position importante que prend la WSL et un message fort envoyé dans le monde entier,” a déclaré Kelly Slater, 11 fois Champion du Monde. “L’océan est vital pour la nourriture, pour l’oxygène et surtout pour nous autres surfeurs. Je pense que tout le monde devrait faire de cette situation une priorité et commencer à concéder des changements dans leur vie pour contribuer à la solution.”

Pour accompagner ces annonces, la World Surf League lance une campagne multi-supports appelée “#StopTrashingWaves”, dont les créations incluent les surfeurs Conner Coffin, Filipe Toledo, Carissa Moore, Coco Ho, Tatiana Weston Webb, Paige Alms, Greg Long, Kai Lenny et Bianca Valenti et seront diffusées sur les réseaux sociaux et d’autres plateformes.

“Au-sein du monde du surf et même bien au-delà il est impératif que nous agissions tous immédiatement,” a ajouté Reece Pacheco, SVP Ocean Responsibility et directeur exécutif de WSL PURE. “Nous espérons motiver toujours plus de personnes à nous rejoindre dans cet effort de réduction et de compensation de nos émissions de carbone à travers une plateforme de calcul que nous préparons.”

Plus d’informations à propos de P.U.R.E, des engagements de la WSL dans cette campagne, des recommandations pour le public sont disponibles sur www.WSLPURE.org.

ocean under copy

À propos de la campagne #StopTrashingWaves

La WSL souhaite que tout le monde s’engage pour arrêter de polluer nos vagues. Elle s’engage elle-même avec les nouvelles initiatives détaillées ci-dessus. Afin que les effets de cette campagne soient ressentis à travers la planète entière, la WSL demande à chacun de publier ses propres engagements pour #StopTrashingWaves.

Il n’y a pas de petit geste. Des actions individuelles prises à une échelle globale permettront de protéger nos océans et notre planète.

Renseignez-vous d’avantage et prenez votre engagement sur wslpure.org.

STW Media Toolkit 1

WSL - World Surf League

La World Surf League (WSL) s’emploie à présenter les surfeurs les plus talentueux de la planète via une variété de plateformes innovantes. La ligue dont le siège est basé à Santa Monica en Californie, a une présence globale grâce à ses bureaux régionaux en Australasie, Afrique, Amérique du Nord, Amérique du Sud, Hawaii, Japon et Europe.

La WSL a permis le développement du surf professionnel depuis 1976 au-travers des Championship Tours masculins et féminins, du Big Wave Tour, des Qualifying Series, Junior et Longboard ainsi que les WSL Big Wave Awards. La ligue à un immense respect pour la riche histoire de ce sport tout en essayant de promouvoir la progression, l’innovation et la performance au plus haut niveau.

A travers sa plateforme digitale WorldSurfLeague.com ainsi que son application WSL gratuite, la ligue a construit une audience globale et passionnée avec des millions de fans en ligne pour suivre les meilleurs athlètes de la planète comme Kelly Slater, Stephanie Gilmore, Tyler Wright, John Florence, Lakey Peterson, Paige Alms, Kai Lenny ,Taylor Jensen, Honolulu Blomfield, Carissa Moore, Gabriel Medina, Courtney Conlogue et bien d’autres en découdre dans l’environnement le plus imprévisible et dynamique au monde.

Pour plus d’informations, visitez WorldSurfLeague.com.

Articles similaires

Surf : Pauline Ado, Championne d'Europe WSL 2019 Pauline Ado a été sacrée, à domicile, Championne d'Europe WSL 2019 à l'issue du Deeply Pro Anglet. Un 7ème titre décroché grâce à ses bons résultats de l'année dans les épreuves européennes de la WSL ...
Surf : Caraïbos Lacanau Pro 2019   Le Lacanau Pro est une compétition créée en 1979 inscrite sur le circuit mondial de surf professionnel. C'est une étape Française emblématique, reconnue dans le monde entier en tant que vérita...
Pourquoi les vagues sont-elles si belles sur la côte sud des... Les vagues de la plage des Bourdaines à Seignosse sont reconnues pour leur puissance, leur beauté et leur perfection. Pourquoi cette petite partie de la côte landaise offre-t-elle des vagues aussi con...
Surf : le Deeply Pro Anglet 5ème édition de cette compétition de surf professionnel sur la Plage des Sables d'Or à Anglet. Il s’agit de l’une des 12 étapes européennes du circuit QS (Qualifying Series), catégorie 1500, la second...
Le surf dans la vague en Nouvelle-Aquitaine Sport marginal dans les seventies, plutôt confidentiel au début des années 80 et phénomène de mode en 90, le surf est devenu le sport le plus populaire de la cote Atlantique. Un jeu fabuleux entre l’h...