Climat : Fridays For Future – Pays Basque

  • Catégorie : Nature et Environnement
Climat : 10 jeunes activistes éteignent les enseignes des commerçants
Climat : 10 jeunes activistes éteignent les enseignes des commerçants

Dans la nuit du vendredi 10 au samedi 11 mai 2019, 10 jeunes activistes du collectif pour le climat, « Fridays For Future – Pays Basque », ont éteint les enseignes publicitaires des commerçants de l’avenue de Bayonne à Anglet. Une action coordonnée avec  ....

.... Youth For Climate France qui a eu lieu dans 29 villes de l’hexagone.

Pour cette action “d'extinction des feux”, appelée opération luciole, le mouvement Fridays For Future Pays Basque a éteint 26 enseignes lumineuses, sur l’avenue de Bayonne à Anglet, encore allumées après 1h du matin. Cette action avait pour objectif d’interpeller les commerçants sur l’inutilité des éclairages nocturnes et leur impact sur le dérèglement climatique. Quelques vitrines étaient encore allumée 1h après leur fin d’activité, mais n'ayant pas accès aux disjoncteurs, les militants se sont juste contentés d'informer les commerciaux de leur “délit” avec leurs affiches collées sur leur vitrine.

Une opération qui fait respecter la loi : Les jeunes ont voulu agir en faveur de l’environnement et de la loi ! Effectivement, depuis le 1er Juillet 2012 hors fonctionnement de l’enseigne, la loi indique que les magasins ont pour obligation d’éteindre leur enseigne lumineuse entre 1h et 6h du matin. La loi rappelle aussi que les bâtiments commerciaux ont l’obligation d’avoir leurs vitrines éteintes 1h après la fin de leur activité.

D’un point de vu climatique, le groupe a voulu aller plus loin en sensibilisant les enseignes à moins gaspiller l’énergie et à émettre moins de pollution lumineuse pour préserver le reste de biodiversité qui nous entoure ! De plus, cette action permet de respecter la trajectoire des +1,5°C maximum mise en place par la COP21.

Pour Guillaume de Fridays For Future Pays Basque : “l’énergie la plus propre est celle que l’on ne consomme pas”. En effet, d’après l’ADEME 1, dans le monde, l'éclairage public et l'éclairage des bâtiments rejettent 1 150 millions de tonnes de CO2 par an ! Par ailleurs, d'après une étude des Chercheurs de l’UBSCP 2, la pollution lumineuse diminue de 60% la pollinisation et dégrade la vie de la biodiversité entourant ainsi que son extinction précoce !

climat fridays for future pays basque 20190510b

Éteindre la lumière, chez soi, dans la rue, quand elle n’est pas utile : c’est économiser de l’énergie, de la pollution, mais c’est aussi faire face au dérèglement climatique.

1 : Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie
2 : Chercheurs de l’Université de Berne et du Centre d’Ecologie et des Sciences de la Conservation de Paris.

Articles similaires

Marche du Siècle : une vague verte à Bordeaux "Et un, et deux, et trois degrés",  samedi 16 mars après-midi, 11 200 personnes (7 200 cortège climat - 4 000 cortège Gilets Jaunes) ont marché pacifiquement dans Bordeaux pour dire : il faut cha...
La mobilisation climat se renforce en Pays Basque Après un vendredi 15 mars marqué par une grève de la jeunesse pour le climat, qui a vu manifester 1400 lycéens à Bayonne, la marche climat organisée par Bizi (*) a rassemblé 1200 personnes dans le cen...
#BM2050 : Aménagement du territoire et climat Le 25 janvier à 18h dans le grand amphi de Sciences Po Bordeaux, la concertation #BM2050 invite le public à assister à une grande conférence organisée sur le thème à "Aménagement du territoire et clim...
Uhinak, congrès sur le changement climatique et le littoral Uhinak est un congrès transfrontalier autour des impacts du changement climatique et les phénomènes extrêmes sur le littoral. Dans cette troisième édition le cadre d'étude est l'Arc Atlantique. Le but...
Climat d’aujourd’hui et de demain : faut-il s'inquiéter ? Printemps, été, automne, hiver, la ronde des saisons rythme les modes de vie dans beaucoup de régions tempérées et nous sommes très sensibles aux changements rapides du temps, remarquant très vite un ...