Pointe de Grave : le suivi de la migration prénuptiale vient de débuter

Chaque année, à l’approche du printemps, des millions d’oiseaux entreprennent un long et périlleux voyage vers leur zone de reproduction : c’est la migration prénuptiale.
Chaque année, à l’approche du printemps, des millions d’oiseaux entreprennent un long et périlleux voyage vers leur zone de reproduction : c’est la migration prénuptiale.

À l'approche du printemps, les oiseaux migrateurs ont entrepris leur grand voyage printanier afin de regagner leurs quartiers de nidification nordiques. Le site de la Pointe de Grave est un lieu privilégié pour venir observer la magie de ce spectacle naturel.

Pendant trois mois, du lever au coucher du soleil, des ornithologues professionnels de la LPO Aquitaine assurent le recensement des oiseaux migrateurs, avec l’appui et la collaboration des écovolontaires.

La Pointe de Grave, un site d'observation stratégique

Située en bord de mer et au nord du Médoc, la Pointe de Grave permet d'observer une très grande diversité d’espèces, allant des nombreux oiseaux marins et côtiers jusqu'aux passereaux.

L’entonnoir du Médoc, formé par la Gironde et l’Océan atlantique, concentre le flux d’oiseaux de telle sorte que la Pointe de Grave est un passage obligatoire pour des centaines de milliers d’oiseaux, notamment des passereaux, entre le mois de mars et le mois de juin. De par sa localisation et la diversité des espèces observées, ce suivi démontre son importance nationale, voire européenne, en tant que couloir de passage pour les oiseaux migrateurs.  

Hirondelles, mésanges, grives, pigeons, bécasseaux, spatules blanches, goélands, loriots, toureterelles des bois, milans et busards y sont observés chaque année... En 2020, plus de 215 000 oiseaux migrateurs y ont été recensés parmi 151 espèces différentes ! 

L’étude de la migration à la Pointe de Grave a débuté le lundi 1er mars, pour la 36ème année consécutive.

Pluvier Doré

Un début de saison tout en douceur pour les observateurs

Malgré un vent défavorable lors des premiers jours du suivi, de nombreuses espèces ont déjà été observées : canards, limicoles, rapaces, passereaux, ... Depuis le 1er mars, des espèces emblématiques ont fait leur apparition comme le Goéland brun avec plus de 2 000 individus, quelques centaines d’hirondelles de rivage, plus de 1 200 mouettes rieuses et 2 000 pinsons des arbres. 

Grâce à une belle fenêtre météo, le 5 mars fut une journée particulièrement riche en observations avec 8 575 oiseaux migrateurs recensés parmi 51 espèces différentes (6 espèces de limicoles, des mouettes pygmées, des sarcelles d'été, des sarcelles d'hivers, des busards des roseaux, etc.). Les observateurs attendent la suite avec impatience ! 

Le suivi de la migration : pour quel(s) objectif(s) ?

L’identification et le comptage des oiseaux migrateurs permettent de découvrir de nombreux aspects méconnus de la vie des oiseaux et de leurs milieux et d'améliorer les connaissances sur l’évolution des populations. L'objectif est aussi de synthétiser les informations essentielles pour assurer la conservation des espèces, dont certaines subissent un déclin parfois alarmant ces dernières décennies. Enfin, cette étude est l'occasion de faire (re)découvrir, connaître et partager au plus grand nombre le fascinant spectacle de la migration et les grands enjeux de la biodiversité.

Consulter le Guide de l'écovolontaire pour rejoindre cette aventure

Découvrez les observations de la saison sur Trektellen :https://bit.ly/30m7weh
Suivez la migration des oiseaux sur la page Facebook Observation migration LPO

La LPO est une association à but non lucratif fondée en 1912 qui œuvre au quotidien pour la protection des espèces, la préservation des espaces et pour l'éducation et la sensibilisation à l'environnement.
En savoir plus www.lpoaquitaine.org

Le Conseil départemental de la Gironde et le Conseil régional Nouvelle-Aquitaine soutiennent la LPO sur cette action.


Articles similaires

Pointe de Grave : découvrir la migration des oiseaux La Journée mondiale des oiseaux migrateurs informe et sensibilise chaque année le grand-public sur le besoin de protéger les oiseaux migrateurs et leurs habitats et ce, depuis plus de 10 ans. Pour l'o...
Avancée pour la protection des amphibiens et des reptiles Aujourd’hui, toutes les espèces de serpents de France ont enfin un statut de protection à la mesure de leur enjeu de conservation. Grâce à une mobilisation collective sans précédent pour ces espèces «...
Aider les oiseaux cet hiver avec l’opération tournesol Le froid va prochainement pointer le bout de son nez. La LPO propose à chacun une vente de graines de tournesol pour aider les oiseaux à passer sereinement l’hiver. L’hiver est la saison la plus ...
Histoires argentines de Béarnais émigrés Le mardi 20 octobre 2020, dans le cadre de la Semaine de l’Amérique latine et des Caraïbes, se tiendra une rencontre traitant de la migration des Béarnais en Argentine. Cet événement, qui se déro...
Ecovolontariat pour l'étude de la migration au Cap Ferret La Pointe du Cap Ferret, propriété du Conservatoire du Littoral, est un lieu privilégié pour observer les oiseaux migrateurs qui regagnent leurs quartiers d’hivernage de la péninsule Ibérique ou d’Afr...