Agrobiodiversité animale : 5 éleveurs néo-aquitains en lice pour le Prix National

  • Catégorie : Nature et Environnement
La biodiversité : un fort enjeu pour  le secteur agricole
La biodiversité : un fort enjeu pour le secteur agricole

Aujourd’hui, plus de 80% des races locales françaises sont considérées comme menacées d’abandon pour l’agriculture[1]. Mobilisés pour sauver le patrimoine génétique français, 24 éleveurs et associations ont présenté leur candidature pour la 6e édition du Prix national de la Fondation du patrimoine pour ....

.... l’agrobiodiversité animale 2018, un chiffre record.

Lancé en 2012 par Ceva Santé Animale et la Fondation du patrimoine, et placé sous le haut patronage du ministère de l’agriculture, ce concours récompense les éleveurs français qui s’engagent pour préserver les races régionales d’animaux d’élevage en voie d’extinction, à l’image de la Vache Bordelaise, la Chèvre des Fossés, La Poule Grise du Vercors, Le Mouton des Landes de Bretagne, La Poule de Barbezieux ou encore l’Âne des Pyrénées.

Trois critères majeurs sont évalués : la dimension économique du projet, son impact social et environnemental sur le territoire, et les actions de sensibilisation et de communication autour d’une race à préserver. En cinq ans, le Prix national de la Fondation du patrimoine pour l’agrobiodiversité animale a permis de mettre en lumière plus de 170 initiatives régionales françaises et de soutenir 16 éleveurs lauréats.

D’une dotation totale de 20 000 €, le prix 2018 sera remis le mercredi 28 février lors du Salon International de l’Agriculture.

Brebis sasi ardi - ©christophe-lebrun

Des candidats engagés pour ....
.... soutenir la biodiversité animale et l’agriculture de demain

Cette année, 9 régions françaises sont représentées : Nouvelle-Aquitaine (5 candidats), Occitanie (5), Bretagne (4), Pays-de-la-Loire (3), Normandie (3), Auvergne-Rhône-Alpes (1), Centre (1), Corse (1), Hautsde-France (1).

… Valorisant près de 40 espèces différentes dont 12 races de gallinacés, 10 bovines, 6 équidés, 6 ovines,  3 caprines et 2 porcines.

Les candidats de notre région

Variété

Race

Candidat - Ville

La Poule
de Barbezieux

Gallinacé

Association pour la Sauvegarde de la Poule de Barbezieux
→ 16 / Salles de Barbezieux

Le Cheval
de Trait Poitevin

Equine

Thomas Duguy (éleveur)
→ 17 / Blanzay sur Boutonne

La Vache
Bordelaise

Bovine

Christophe Guenon (éleveur)
→ 33 / Léognan

Le Cheval
Anglo-Arabe

Equine

Association Nationale de l'Anglo-Arabe
→ 64 / Sames

La Chèvre
Poitevine
La Chèvre Cou Clair
du Berry

Caprine

Léa Turcat (éleveur)
→ 79 / Frontenay Rohan

CEVA SANTÉ ANIMALE

Créé en 1999, Ceva Santé Animale est un groupe vétérinaire mondial spécialisé dans la recherche, le développement, la production et la commercialisation de produits pharmaceutiques et de vaccins pour les animaux de compagnie et d'élevage (ruminants, porcs, volailles).

Présente dans 110 pays, cette Entreprise française de Taille Intermédiaire (ETI) affiche tous les ans une croissance à deux chiffres pour atteindre un chiffre d'affaires de 912 M€ en 2016 (+10% à périmètre et taux de change constants). À ce jour, Ceva Santé Animale emploie plus de 5 000 personnes dans le monde dont un tiers sur ses sites français basés dans le sud-ouest et le grand ouest : Libourne (33) Siège social, filiale France et site de production ; Laval (53) Ceva Sogeval Campus ; Landivisiau/Landerneau (29) Ecat-iD ; Loudéac (22) site de production et Angers (49) Ceva Desvac Campus et Ceva Biovac. Le management et les salariés sont, depuis 2007, les actionnaires majoritaires de Ceva Santé Animale qui est présidé par le Dr Marc Prikazsky.

Site Internet : https://www.ceva.com


[1] Bovin, ovin, caprin, porc, cheval, âne, poule, dinde, oie, canard - Source : INRA, Étude ‘Races menacées’, 11-2014

Infographie Prix Agrobio 2017
FONDATION DU PATRIMOINE

La Fondation du patrimoine est la première organisation privée de France dédiée à la sauvegarde du patrimoine de proximité le plus souvent non protégé par l'État. Organisme sans but lucratif créé par la loi du 2 juillet 1996 et reconnu d'utilité publique par le décret du 18 avril 1997, elle a pour mission de sauvegarder et mettre en valeur le patrimoine national bâti, mobilier et naturel. Depuis sa création, plus de 28 000 projets ont déjà été soutenus sur tout le territoire et plus de 2 milliards d'euros de travaux ont été engagés. Site Internet : www.fondation-patrimoine.org

Articles similaires

24 Heures pour la biodiversité Lieu de gouvernance, réservoir de biodiversité, source d’innovation et entité géographique, le Parc naturel régional des Landes de Gascogne couvre une grande partie de la forêt de pins du massif des L...
Les néo-aquitains favorables à la défense de la biodiversité Dans sondage "le rapport des Français à la nature" publié à l'occasion de la, Fête de la Nature, les habitants de Nouvelle Aquitaine se distinguent par une bonne connaissance des espèces animales et v...
Salon de l'Agriculture de Bordeaux-Lac Premier salon agricole régional et deuxième au niveau national, le Salon de l’Agriculture Aquitaine est un rendez-vous incontournable pour le grand public comme pour les professionnels à Bordeaux. Con...
L'agriculture en Nouvelle-Aquitaine - Infographie Les activités agricoles, agroalimentaires et de la pêche constituent un des fleurons de l’économie régionale, offrant un emploi à plus de 180 000 Néo-Aquitains et jouant un rôle clé en termes de cohés...
Biodiversité en Aquitaine sur les Domaines de Certes et de G... Création d’un pôle de connaissance, de préservation et de valorisation de la biodiversité Aquitaine au Domaines de Certes et de Graveyron en Gironde. Le domaine de Certes-Graveyron (530 ha) est l’un d...