Journées nationales des grottes touristiques

INDEX DE L'ARTICLE

Le tourisme souterrain offre au grand public l'occasion de découvrir une face cachée du monde souterrain insoliteVisitez les grottes touristiques, préhistoriques ! Evasion le temps d'un week-end à l’abri de la lumière avec une immersion dans un univers mystérieux, la découverte d'un monde souterrain insolite alliant émerveillement lors de ces journées inoubliables et solidaires. Après le succès des éditions précédentes, l’ANECAT reconduit une nouvelle fois cette belle expérience et se met à nouveau au service de ....

....  l’association Les Enfants de la Lune. Cette troisième édition aura lieu les samedi 2 & dimanche 3 avril 2016, sous le parrainage de Patrick Blandin, Professeur émérite au Muséum National d’Histoire Naturelle, et illustrera la thématique des « Grottes Marqueurs du Temps ». A cette occasion, les grottes membres de l’ANECAT reverseront une partie des bénéfices à l’Association afin de réaliser un nouveau projet pour aider ces enfants, atteints d’une maladie génétique rare, à s’épanouir et à s’émerveiller devant ces trésors du temps !

Chaque visiteur est invité à s’initier au monde souterrain dans ces lieux riches en histoire et en émotions. Parents et enfants, scientifiques en herbe ou simples curieux se retrouveront lors de ces visites ponctuées de spectacles son et lumière, de jeux, de rencontres, d’ateliers, d’activités, d’explorations et de découvertes autour de l’Ecologie.

Ce week-end «Découverte» s’annonce, comme les précédents, plein de solidarité à l’égard de ces enfants et de fascination pour ces endroits merveilleux. Venez rêver au service de la bonne cause !

PATRICK BLANDIN, un regard sur le monde souterrain

"Faisceau de la lampe frontale. A la pointe d’une stalactite brille une goutte d’eau. Elle prend son temps, s’étire, tombe enfin, tandis que la suivante s’ébauche."Dans la cavité moite, noire, froide, il faut imaginer. Imaginer une 
mer. Près de la surface, là où pénètre la lumière, des micro-
organismes par myriades élaborent leurs squelettes minuscules,
 avec du carbonate de calcium. Vie, mort... Le tourisme souterrain offre au grand public l'occasion de découvrir une face cachée du monde souterrain insoliteLes squelettes
 descendent, lentement, sédimentent.
Des millions d’années durant, 
une roche se prépare, se consolide. Dizaines, centaines de mètres 
de calcaire en bancs compacts, cimetières marins enfermant des
souvenirs de l’évolution. Et voilà que la mer se retire, chassée par
les contorsions de la croûte terrestre. La roche émerge, souvent
fissurée, fracturée par les mouvements tectoniques.
La voici
 soumise à l’air, aux vents, à la vie qui se répand, s’incruste, aux
 précipitations, aux cours d’eau qui s’insinuent, dissolvent,
 s’enfoncent, forent des cheminements. Des millions d’années 
durant, l’eau s’approprie le carbonate de calcium, micromètre par
 micromètre. D’ici elle l’emporte, là elle le dépose. Gouttes après 
gouttes, l’eau destructrice dresse des colonnades, suspend des
 draperies, compose des décors que nulle lumière n’éclaire. Un monde nouveau, invisible. Des êtres vivants y pénètrent, y évoluent, souvent au point que les organes visuels, inopérants, régressent, à l’inverse d’autres appareils sensoriels, efficaces dans l’obscurité.
Au fil des générations, au fil du temps, la vie outrepasse ses limites, accroît sa diversité. Il faut imaginer. Imaginer quelques humains qui découvrent pour la première fois une entrée dans l’invisible. Les voici avançant avec leurs torches, dans un jeu de lumières et d’ombres qu’ils ne pouvaient prévoir. Ils entraient dans l’intérieur de la Terre. Désormais, franchissant l’entrée, chacun doit comprendre qu’il pénètre à l’intérieur du Temps. Ce Temps qui permet que toute chose se fasse, que toute chose s’efface, et qu’autre chose naisse."

Patrick Blandin est Professeur Emérite du Muséum National d’Histoire Naturelle. Rattaché au Département Hommes-Natures-Sociétés du Muséum, il mène des recherches sur l’histoire et la philosophie de l’écologie, de la conservation de la nature et de la gestion de la biodiversité. En parallèle, il poursuit ses recherches sur les papillons sud-américains, en particulier grâce à des missions de terrain au Pérou, où il se rend chaque année depuis 2005. Il s’intéresse depuis toujours à l’épistémologie des sciences de la vie, puis plus précisément de l’écologie. Sa réflexion, nourrie d’expériences concrètes, en particulier une expertise délicate : l’affaire de l’autoroute A 28, entre le Mans et Tours, dont la construction était bloquée suite à la découverte d’une espèce d’insecte protégée l’a conduit à s’intéresser de plus en plus à la dimension philosophique et éthique de la conservation de la nature.

Le tourisme souterrain en constante évolution

Le tourisme souterrain s’est développé de manière exponentielle durant ces dernières années. De plus en plus accessibles, les grottes et gouffres permettent à un large public (familles, passionnés ou amateurs de géologie) de s’offrir une sortie originale ! Un moyen incomparable pour s’immerger dans un univers mystérieux et d’enrichir ses connaissances. Cette nouvelle tendance à l’exploration souterraine s’inscrit dans une stratégie de développement durable : découvrir un tel patrimoine culturel permet à tout un chacun de comprendre et de se sensibiliser à la préservation et à la protection de ces lieux incontournables et insolites qui, malgré leurs richesses, restent fragiles.Le tourisme souterrain offre au grand public l'occasion de découvrir une face cachée du monde souterrain insolite

De nombreuses régions de France vous invitent à explorer les sites mystérieux que sont les grottes et jouer les touristes des cavernes durant ces 2 jours. 

73 grottes s’ouvrent à vous ! Un rêve éveillé pour chacun des visiteurs : 

Pour partir à l’aventure : Visite sportive et exploration du fond de la salle et de sa plage de galets (La Verna), Traversée en Slack Line du gouffre de Proumeyssac, Traversée en Slack Line en falaise et dans la grande salle de la grotte de Dargilan (Dargilan), Visite historique «Sur les traces de Robert de Joly», premier explorateur de la grotte (L’Aven D’Orgnac), Démonstrations de taille de silex et d’allumage de feu (Thaïs), Visites guidées au-delà des parties aménagées (Demoiselles), Visites thématiques «Sur les pas d’Edouard-Alfred Martel, père fondateur de la spéléologie moderne » (Padirac).

Pour les curieux de tout : Conférence : Les grottes, marqueurs du temps, ou l’importance du monde souterrain pour comprendre les climats passés (Clamouse), Visites commentées «Les grottes marqueur du Temps et des Hommes» en compagnie d’une préhistorienne (Isturitz & Oxocelhaya), Conférence : Le changement climatique au Pays Basque, ce que nous disent les Grottes (Isturitz & Oxocelhaya), Visites ludiques commentées du nouveau sentier découverte (La Cocalière), Exposition : 50 ans de valorisation du monde souterrain (Choranche), Visites thématiques «Contes et légendes du Gouffre de Padirac» (Padirac), visite nocturne des grottes d’Arcy.

Pour vivre de nouvelles expériences : Grand concert sous roche, à 70m sous terre (Demoiselles), Visites sonores et sensitives «Résonances» (64 -Isturitz & Oxocelhaya), Diffusion de films relatifs à la vie sous terre et à la géologie (Choranche), Concert Gospel à 50mètres sous terre (L’Aven d’Orgnac), Concert sur Orgue de Cristal à 52m de profondeur, suivi d’un cocktail en extérieur (La Cocalière), Animation de tir au propulseur et peintures préhistoriques (Villars), Initiation et spectacle de magie, pour un tourbillon d’illusions (La Salamandre), Lâcher de ballons pour informer, au gré du vent, sur la maladie (Padirac), cours de méditation à la grotte de Lastournelle (47 Lot et Garonne).

Gouffre Proumeyssac

Les faces cachées des enfants de la Lune

Accompagner et soutenir sont les mots d’ordres de l’«Association des Enfants de la Lune». Celle-ci lutte au quotidien aux côtés des enfants atteints de Xeroderma Pigmentosum une maladie génétique rare qui s’exprime par une hypersensibilité au soleil et à tout type d’UV et pour laquelle aucun traitement curatif n’a pu être mis en place à ce jour.  Cette hypersensibilité s’associe quelquefois à des désordres neurologiques. On recense 81 cas en France, et entre 6 000 et 7 000 cas dans le monde. 

Les recherches de solutions conciliant protection et qualité de vie demandent d’importants moyens financiers à l’Association. Lors des deux éditions précédentes, ce sont plus de 15000€ qui ont pu être reversés à l’association Les Enfants de la Lune ; cette visibilité a même entraîné un geste de la part de Conseil Général de Saône et Loire, qui a offert 800€ supplémentaires aux enfants, leur permettant ainsi de réaliser divers projets.ANECAT, association des grottes-touristiques

Parmi eux, le financement de masques de protec- tion transparents et ventilés (qui furent distribués en Juin 2014 en France et à Mayotte), ou encore le développement de la photoprotection (filtres anti-UV pour habitations et voitures familiales, dosimètres, masques de protection). 

De nouveaux projets

Cette année, l’ANECAT renouvelle son désir d’aider l’association, cette fois-ci pour plusieurs projets, tous autant indispensables à l’épanouissement des enfants de la Lune : sorties et rassemblements des familles, dont l’objectif est de rompre l’isolement et rencontrer médecins et chercheurs dans un cadre convivial; financement de laboratoires de recherche pour un jour guérir ces enfants ; projet de masque anti-UV version 2 pour améliorer leur quotidien. Les fonds reversés par l’ANECAT à l’Association financeront une partie de ces projets. 

 Programme des événements, détaillé sur le site www.grottes-en-france.com