Mercredi 10 Février 2016 | 20:57
Recevez notre newsletter

Où se cache le pétrole en Aquitaine ?

  • Catégorie : Nature et Environnement

Où se cache le pétrole en Aquitaine ?Les ressources pétrolières aquitaines se localisent au niveau de deux grandes zones, appellées « sous-bassins ». Au nord de la région, le sous-bassin de Parentis s’étend à la fois en mer et à terre, sur environ 1500 km². Dans le sud de l’Aquitaine, le long de la bordure nord des Pyrénées, .....

..... le sous-bassin terrestre d’Adour-Arzacq-Comminges (également appelé « sous-bassin de Lacq) s’étend sur plus de 6000 km² et comporte des gisements de gaz et d’huile.

Mais d’abord, comment le pétrole se forme-t-il ?

Les hydrocarbures proviennent de la décomposition de la matière organique sous l’effet combiné de la pression et de la température. Cette « maturation » se fait par conséquent en profondeur dans le sous-sol. Les huiles ainsi formées migrent au travers les couches géologiques vers la surface selon un parcours plus ou moins aléatoire, imbibant des roches poreuses (sables, grés, dolomies) et s’accumulant lorsqu’elles rencontrent des couches imperméables (comme des argiles). Rappelons que les hydrocarbures sont stockés au sein des roches poreuses mais ne se présentent en aucun cas en profondeur sous forme de lac !


Le pétrole de Biscarrosse -France24 par france24

Pourquoi rechercher du pétrole en Aquitaine ?

Le pétrole se forme au sein de bassins sédimentaires possédant certaines roches capables de produire la maturation de la matière organique (appelée « roche mère »), et d’autres susceptible de stocker le pétrole (appelées « roches magasins »). Ce n’est pas tout, car afin de piéger ces huiles en profondeur, le sous-sol doit contenir des structures géologiques de type «dôme », c’est-à-dire des plis qui vont stopper le pétrole dans sa migration vers la surface et permettre ainsi son accumulation. A ce titre, l’Aquitaine constitue un candidat idéal.

Le sous-bassin de Parentis

D'importants champs de pétrole se trouvent enfouis sous les eaux de certains lacs côtiers aquitains, comme celui de Cazaux/Sanguinet ou celui de Parentis. Ce dernier (photo ci-contre : tête de cheval servant à pomper le pétrole), le plus gros champ d’huile français, a été découvert en 1954 par la société ESSO REP. En 2005, la production totale du champ de Parentis s’élevait à près de 30 Mt (millions de tonnes). Aujourd’hui, c’est la société canadienne VERMILION qui gère le site.

Les gisements de Cazaux, Lugos, Mothes, Lucats-Cabeil produisent ensemble (données de 2005) environ 73 kt (kilo-tonnes) par an.

Schéma ci-dessous : les ressources en pétrole dans le sous-bassin de Parentis (tiré du site du : http://www.developpement-durable.gouv.fr). Les gisements de pétrole brut apparaissent en vert.Site-petrole-aquitaine

Des champs pétroliers sont également repérés dans les environs du Bassin d’Arcachon.

Notamment, depuis 1991, cinq nouvelles accumulations de pétrole ont été découvertes sous les eaux du bassin : Les Arbousiers (1991, production 15,3 kt en 2005), Les Pins (1994, production 49,9 kt en 2005), Courbey (1996, production 43,8 kt en 2005), Tamaris (1998) et Les Mimosas (2004).

Le gisement de «Courbey» se situe à 3 000 mètres de profondeur entre la presqu'île du Cap Ferret et l'île aux Oiseaux. Le pétrole est pompé en profondeur et ramené jusqu'à quatre puits situés en surface aux environs du Truc Vert. Ce gisement est exploité depuis 1996 et produit chaque jour environ 80 mètres cubes d'hydrocarbures qui sont acheminés, grâce à un oléoduc, jusqu’au bec d'Ambès.

Le gisement de la Pointe du Cap Ferret a, lui, été découvert en 1962. Le pétrole émerge dans cinq puits situés près de la plage de la Pointe sur une parcelle en pleine forêt.

Le sous-bassin de Lacq

En 1939, un gisement de gaz est découvert à Saint Marcet. Il lui succède en 1951, la découverte de l’important champ de gaz de Lacq Profond par la SNPA ou Société Nationale des Pétroles d’Aquitaine (qui va devenir le groupe ELF). Ce gisement a produit environ 245 milliards de m3 depuis 1957. Le gisement de Meillon, découvert en 1966, a produit environ 56 milliards de m3 depuis 1968. Ces deux gisements sont aujourd’hui encore exploités.


Un article de Bérengère Clavé-Papion - Géologue, Médiatrice scientifique de l'Association Terre et Océan - http://www.ocean.asso.fr
AquitaineOnLine bénéficie d'un droit de reproduction accordé par VuBienVu pour cet article publié en Novembre 2012 dans le numéro 18 de Vu Bien Vu

Articles similaires

Quel est le poids de la filière Aéronautique et Spatiale en ... Filière aéronautique et spatiale dans le grand Sud-Ouest est un moteur économique concentré dynamisant l'emploi dans le sud-ouest. Cinq fois plus d’emplois dédiés à l’aéronautique qu’au spatial dans l...
La nouvelle édition du Petit Futé AQUITAINE vient d'arriver.... Depuis ces dernières année, la France est redevenue la destination de vacances chérie des Français. Fortes d’un engagement de plus en plus protecteur et respectueux de l’environnement, les régions de ...
5 844 177 habitants en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes Au 1er janvier 2013, la nouvelle région ALPC compte 5,84 millions d’habitants. Avec 173 000 habitants supplémentaires depuis 2008, la population régionale progresse de 0,6 % en moyenne par an, une évo...
Enneigement dans les stations des Pyrénées Envie de rider et de jouer avec les reflets du soleil dans la poudreuse, vérifiez l'enneigement des stations de ski de Pyrénées avant de partir. Les Pyrénées sont un paradis pour les amoureux de la gl...
Baromètre de l'Emploi en région Aquitaine-Limousin-Poitou Ch... Jobijoba, leader français de la recherche d'emploi sur Internet, présente le premier baromètre de l'emploi de la nouvelle région Aquitaine-Limousin-Poitoi-Charentes, avec une photographie fidèle de la...