Logo

Journées Mondiales des Zones Humides

La journée mondiale des zones humides (JMZH) aura lieu le 2 février 2020. Pour cette nouvelle édition, le thème retenu est zones humides et biodiversité
La journée mondiale des zones humides (JMZH) aura lieu le 2 février 2020. Pour cette nouvelle édition, le thème retenu est zones humides et biodiversité

Étangs, lagunes, marais salants, mares, marais, ruisseaux, tourbières, vallées alluviales, prairies inondables, … Les zones humides ont leur journée mondiale. Une zone humide est un espace de transition entre la terre et l’eau. Elle est recouverte d’eaux peu profondes,  .....

.... de façon permanente ou temporaire. La "Journée Mondiale des Zones Humides" (JMZH) célèbre, le 2 février de chaque année, la signature de la convention internationale sur les zones humides, connue sous le nom de "Convention de Ramsar". Cette convention promeut la conservation et l’utilisation durable des zones humides, reconnaissant que celles-ci sont des écosystèmes vitaux pour la conservation de la diversité biologique, la gestion de l’eau et le bien-être des communautés humaines.

La JMZH c’est l’occasion pour tout un chacun de comprendre, de découvrir, de s’informer sur les rôles, l’importance et la diversité des milieux humides. Les zones humides sont parmi les plus riches en biodiversité et fournissent de nombreux services à l’homme : réservoir alimentaire, épuration de l’eau, tourisme. Et ce n’est pas tout ! La richesse de la flore et de la faune offre une profusion d’espèces rares aux noms poétiques, aujourd’hui protégées, comme le râle des genêts, le courlis centré, le pigamon jaune ou la grande pimprenelle !

Berceaux de vie indispensables à l’homme, les zones humides sont aussi précieuses pour l’agriculture, apportant approvisionnement constant en eau et en sols fertiles. Pourtant menacées par les initiatives de développement agricole intensif à grande échelle et par les effets possibles des changements climatiques (sécheresse), ce patrimoine commun doit impérativement être préservé.

2020 : année pivot pour la biodiversité

L’année 2020 clôt la Décennie des Nations Unies pour la biodiversité (2010-2020) et va voir l’organisation de d’événements majeurs. Du 11 au 19 juin 2020, la France accueillera le Congrès mondial de la nature 2020 de l’UICN à Marseille (Parc Chanot). Il constitue le grand rendez-vous international avant la COP15 de la Convention sur la Diversité Biologique qui se tiendra en Chine en novembre 2020, évènement majeur qui révisera les objectifs internationaux de la biodiversité (objectifs d’Aïchi) et l’engagement des 196 Etats Parties à la Convention pour la période 2021 – 2030.

Face aux menaces, la préservation des milieux humides et leur utilisation durable devient un enjeu prioritaire pour garantir notre avenir. L’édition 2020 de la JMZH est placée cette année sous le signe de la biodiversité.

Biodiversite Zone Humide 2020a

Le thème «Zones humides et biodiversité» retenu pour l’édition 2020 représente une occasion unique de mettre en avant la richesse des milieux humides, l’importance et l’état de leur biodiversité; ainsi que de promouvoir des actions pour stopper le déclin observé des nombreuses espèces qui y vivent.

100 % des d’amphibiens (grenouilles, crapauds, tritons …); 50 % des oiseaux; et 30 % des plantes remarquables et menacées en France, ainsi qu’un grand nombre de poissons, d’insectes, etc. encore mal connus, dépendent directement des milieux humides. (Le point sur… n°144, CGEDD, 2012)

Le déclin constaté des milieux humides …

Pratiques agricoles, urbanisation, espèces invasives, changements climatiques … menacent les milieux humides et entrainent progressivement leur disparition.

87% des zones humides présentes au 18eme siècle avaient été perdues en 2000, dont 50% rien qu'au 20eme siècle. La disparition des milieux humides et 3 fois plus rapide que la déforestation (Global assessment on biodiversity and ecosystem services, IPBES, 2019).Journées mondiales des zones humides en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes

En France, 2/3 de la surperficie des zones humides françaises a été détruite depuis le début du 20eme siècle; ce qui représente près de 2,5 millions d’hectares (trois fois la superficie de la Corse). Ce déclin a été particulièrement important sur la période 1960-1990 qui a vu la disparition de 50 % des zones humides. (Rapport Bernard, 1994). Sur la période 2000-2010, l'état de 47 % des zones humides restantes a continué à se dégrader (Le point sur… n°144, CGEDD, 2012).

… qui menace la biodiversité

Le déclin des zones humides, qui s'incrit dans le déclin de la biodiversité observé à l’échelle de la planète, menace directement les nombreuses espèces qui dépendent de ces milieux. Sur plus de 19 500 espèces dépendantes des zones humides, 1/4 sont menacées d’extinction, parmi lesquelles plus de 40% des espèces d’amphibiens.

Localement, la situation peut être encore plus critique. Sur le pourtour méditerranéen (hotspot de biodiversité) 48 % des zones humides ont disparues depuis les années 1970. ("Perspectives Mondiales des Zones Humides", Ramsar, 2018)

Journées mondiales des zones humides en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes

Le constat

Infrastructures naturelles aux rôles multiples, ils améliorent la qualité de l’eau, réduisent l’érosion des côtes et des bassins versants, contribuent au renouvellement des nappes phréatiques, stockent naturellement le carbone, atténuent l’impact des crues et des sécheresses sur les personnes, les biens et l’économie.

Ils comptent parmi les milieux où la production de matière vivante est l’une des plus fortes. Ils assurent une part non négligeable de l’alimentation mondiale à travers l’agriculture, la pêche et la chasse.

Véritables réservoirs de biodiversité, les milieux humides abritent un nombre considérable d'espèces animales et végétales. Ils servent aux animaux d'abri, de lieux de repos et ou de reproduction, ou encore de territoire de chasse.

Si les océans et les forêts sont souvent comparés aux poumons de la planète, les milieux humides en sont les reins.

Pourtant, malgré les nombreux bénéfices qu’elles procurent, les zones humides régressent et on estime généralement que les 2/3 des zones humides originelles françaises ont été détruites.

Journées mondiales des zones humides en Nouvelle-Aquitaine

Qu’entend-t-on par biodiversité ?

On pense, en général, que la biodiversité ne concerne que les espèces animales et végétales. Mais la biodiversité c'est aussi la diversité des écosystèmes, des paysages et mêmes des gènes !

La biodiversité recouvre l’ensemble des milieux naturels et des formes de vie (plantes, animaux, champignons, bactéries…) ainsi que toutes les relations et interactions (coopération, prédation, symbiose…) qui existent, d’une part, entre les organismes vivants eux-mêmes, d’autre part, entre ces organismes et leurs milieux de vie.

La notion même de biodiversité comprend trois niveaux interdépendants.

  • La diversité des milieux de vie à toutes les échelles (les écosystèmes) : des océans, prairies, forêts… au contenu des cellules (pensons aux parasites qui peuvent y vivre) en passant par la mare au fond de son jardin ou les espaces végétalisés en ville.
  • La diversité des espèces qui vivent dans ces milieux, qui sont en relation les unes avec les autres (prédation, coopération…) et avec leurs milieux de vie.
  • La diversité des individus au sein de chaque espèce : autrement dit, nous sommes tous différents ! Les scientifiques parlent de diversité génétique pour ce troisième niveau.

(Source : Site internet Biodiversité, tous vivants!)

Trois sites d’intérêt majeur en Aquitaine

La France compte 43 sites labellisés, dont 3 en Nouvelle-Aquitaine :

  • le Marais d’Orx dans les Landes,
  • le delta de la Leyre en Gironde,
  • le Marais du Fier d’Ars en Charente-Maritime.

En savoir plus http://cen-aquitaine.org/


Programme des animations en Nouvelle-Aquitaine

La « Journée Mondiale des Zones Humides » (JMZH) célèbre, le 2 février de chaque année, la signature de la convention internationale sur les zones humides, connue sous le nom de « Convention de Ramsar ». Cette convention promeut la conservation et l’utilisation durable des zones humides, reconnaissant que celles-ci sont des écosystèmes vitaux pour la conservation de la diversité biologique, la gestion de l’eau et le bien-être des communautés humaines.affiche JMZH 2020

La JMZH c’est l’occasion pour tout un chacun de comprendre, de découvrir, de s’informer sur les rôles, l’importance et la diversité des milieux humides.

A l’échelle mondiale, 64 % des zones humides ont disparu depuis 1900, 87% si l’on remonte à 1700. Bien que ce déclin soit plus ou moins prononcé en fonction des régions ou des types de zones humides, il est généralisable à l’ensemble de la planète. En France, on estime que la moitié des zones humides ont disparu entre 1960 et 1990. Si ce déclin semble aujourd’hui ralentir, leur état de conservation reste préoccupant du fait des pressions qu’elles subissent, largement imputables à l’homme : surexploitation des ressources en eau, pollutions, drainage ou comblement lié à un développement urbain mal maîtrisé…

Pourtant, des solutions de développement plus durable existent pour contrecarrer ce déclin et continuer de bénéficier à l’avenir de leurs services et ressources. En effet, les zones humides jouent un rôle essentiel pour l’avenir de la planète, souvent méconnu du grand public, et produisent des ressources vitales pour l’homme.

Programme des manifestations 2020

La journée mondiale en Nouvelle-Aquitaine se traduit par de multiples animations sur le territoire régional grâce à la mobilisation des collectivités territoriales, associations, services de L’État et établissements publics, fédérations de pêche et de chasse, réserves naturelles nationales et régionales, parcs naturels régionaux, etc.

Sorties et chantiers "nature", ateliers, expositions, projections de films , conférences/débats, activités "jeunesse" … Au total, au moins 150 manifestations seront organisées autour du 2 février.

Journées mondiales des zones humides en Nouvelle-Aquitaine

JMZH 2020 au Parc naturel régional des Landes de Gascogne

« LE DELTA DE LA LEYRE : ENTRE DOMAINES ENDIGUÉS ET ROSELIÈRES », LE TEICH
Mercredi 5 février 10h30 à 15h00

Le Delta de la Leyre, d’une superficie de 5175 hectares, est labellisé site RAMSAR depuis le 27 octobre 2011. Il constitue une entité d’intérêt majeur, spécifique et dont l’équilibre est fragile.

Circuit de découverte du Delta autour de la Réserve Ornithologique du Teich pour observer la biodiversité hivernale des prés salés, roselières et marais maritimes du fond du bassin d'Arcachon,  le fonctionnement du Delta, l'organisation de ses paysages et les services rendus face au changement climatique par cette zone humide d’importance internationale.

Une sortie-animation d'une durée de 2h30-3h maxi à pied avec un groupe "grand public" de maxi 25 personnes (inscription obligatoire) qui se déroulera le mercredi 5 février : rdv 10h30h pour départ entrée de la Réserve Ornithologique au Teich + dont sortie Canoë avec Philippe Bret (15 personnes maxi entre 13h30 et 15h)

Tenue adaptée aux conditions météo et bottes fortement conseillées.

Chacun devra amener son pique-nique tiré du sac (et ramener ses déchets ! :))

Réservation secrétariat de la MNBA/ROT : 05 24 73 37 33 // Tel : 0524733721 // Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Zone humide 37 Jean SERVANT PNRLG

SORTIE NATURE "ENTRE RIVIÈRE ET MARAIS", MARAIS DU GRAOUX À BELIN-BÉLIET
Samedi 15 Février de 14h à 17h00

Surtout boisé et de prime abord impénétrable, le marais du Graoux est régulièrement inondé par le débordement de la rivière. Au sein de cet écosystème original et sauvage, nous aurons l’occasion de découvrir des milieux naturels préservés, labellisés Natura 2000, et le patrimoine naturel associé. Au programme : zones humides, poissons endémiques, mousses scandinaves, tortues d’eau douce et traces de mammifères …

Pour découvrir ou redécouvrir les trésors de la Leyre, nous vous invitons à cette balade commentée entre terre et eau, avec les agents du Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne et de la Fédération Départementale de Pêche de la Gironde.

Rendez-vous parking du Centre du Graoux, 33 route du Graoux.  À noter: un groupe de maximum 20 personnes inscription obligatoire avant le 30/01; Sous réserve des niveaux d'eau, le parcours inclura une navigation en eaux calmes en embarcation collective (canoë 10 places). Vêtements et chaussures adaptés pour une marche en extérieur en fonction de la météo.

Réservation secrétariat de la Maison du Parc : 05 57 71 99 99

zone humides2020

JMZH 2020 pour le territoire de l’estuaire de la Gironde

Pendant tout le mois de février, ce sont les Journées Mondiales des Zones Humides. Pour le territoire de l’estuaire de la Gironde, une quinzaine de structures se sont rassemblées pour vous proposer tout un programme de découverte autour de la roselière, du littoral, des marais, etc… un programme coordonné par l’association Biosphère Environnement depuis plusieurs années.

Vous pourrez donc au fil du mois de février découvrir la migration des crapauds avec le Parc de l’Estuaire, participer à une plantation de haie ripisylve avec le Conservatoire des Espaces Naturels, tout connaitre du martin pêcheur avec Biosphère Environnement, etc…

Programme 2020 des Journées Mondiales des Zones Humides en Médoc

pdfProgramme 2020 des Journées Mondiales des Zones Humides en Médoc

En savoir plus http://cen-aquitaine.org/


Le Conservatoire d’espaces naturels du Limousin

Le Conservatoire d’espaces naturels (CEN) du Limousin intervient depuis 1992 sur les sites les plusremarquables de la région déployant les outils classiques de maîtrise foncière et d’usage : acquisition, location et convention de gestion. Il gère plus de 1000 hectares de milieux humides, principalement des milieux tourbeux. Cependant, il existe une multitude de zones humides dites « ordinaires », principalement des prairies humides, dont la proportion varie d’une commune à l’autre entre 5 à 10 % le plus souvent. On les retrouve au niveau des sources des ruisseaux et le long des vallées.Journées mondiales des zones humides en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes

Le Réseau Zones Humides en Limousin : un outil multifonctionnel au service des propriétaires et utilisateurs de ces milieux Ce constat a amené le Conservatoire à animer une Cellule d’Assistance Technique Zones Humides (CATZH) afin de démultiplier son action à l’ensemble des zones humides. D’abord développée en Corrèze sur le bassin Adour-Garonne à partir de 2005, elle s’est étendue en 2011 sur une partie des départements de la Haute-Vienne et de la Creuse grâce au Contrat Territorial Milieux Aquatiques de la Vienne amont développé par l’agence de l’Eau Loire-Bretagne.

Aujourd'hui, plus de 120 gestionnaires locaux sont regroupés au sein du Réseau Zones Humides en Limousin (RZH). Plus de 1000 hectares de zones humides sont conventionnés et se rajoutent aux sites du CEN Limousin. Ces chiffres montrent une attente forte des gestionnaires locaux, de tous types, pour être accompagnés dans leurs actions de gestion durable des zones humides et ceci dans l’intérêt général. La souplesse du dispositif est un avantage facilitant l’adhésion au Réseau.

Elle permet de répondre aux demandes spécifiques des gestionnaires sur différentes problématiques liées aux zones humides en adaptant les réponses à la zone concernée et aux attentes de l’adhérent. Les visites de terrain et les nombreuses rencontres avec les exploitants agricoles ou forestiers, les élus, les techniciens ou les particuliers sont des occasions de communiquer sur l’intérêt et les rôles des milieux humides tout en répondant à leur besoin de conseil technique par l’élaboration de plans de gestion simplifiés.

Chaque année, des journées d’échanges thématiques sont organisées avec les membres du réseau : entretien des rigoles, gestion pastorale, abreuvement... Ainsi, l’expérience de chacun peut bénéficier à l’ensemble des membres du réseau. Ces rencontres régulières sont favorables à un changement d'opinion sur l'intérêt de ces milieux et à une meilleure appropriation des zones humides par les gestionnaires.

Face à l'enjeu que représentent les zones humides dans notre région, l'objectif est bien évidemment d'accueillir de nouveaux gestionnaires venant enrichir le réseau.

En savoir plus http://www.conservatoirelimousin.com/


Conservatoire d’espaces naturels d’Aquitaine

Depuis 1990, le Conservatoire d’espaces naturels (CEN) d’Aquitaine contribue à préserver la biodiversité par la mise en œuvre d’une gestion écologique ancrée localement. La connaissance, la préservation, la gestion, et la valorisation du patrimoine naturel et paysager d’Aquitaine constituent ses missions.aol mc 2016 18

Depuis sa création, le CEN Aquitaine accompagne les politiques de préservation des zones humides. A ce jour il intervient sur plus de 20 sites de zones humides. De plus, afin de démultiplier au niveau régional les initiatives en faveur de la protection des zones humides, le Conservatoire met également en œuvre un appui technique auprès des collectivités et autres gestionnaires de zones humides.

La Cellule d’Assistance Technique Zones Humides des Pyrénées-Atlantiques (CATZH64)

La CATZH64 est un outil ayant pour but d’aider les propriétaires ou gestionnaires dans leur démarche volontaire de préservation et de restauration de zones humides. Portée par le CEN Aquitaine et en 2004 sous l’appellation de « SAGNE », elle transforme en 2008 en CATZH64. Aujourd’hui, territoire d’action s’étend sur l’ensemble du des Pyrénées-Atlantiques et son réseau 88 adhérents répartis sur 52 sites.

Ses missions reposent sur cinq grands principes : démarche volontaire de sollicitation de la part du ou du gestionnaire, la conservation des humides, l’adhésion au réseau de la CATZH64, transfert des connaissances et des compétences à du réseau et enfin la gratuité de ses services.

2020, les 14ans de la Journée Mondiale des Zones Humides (JMZH) sur le territoire Aquitain

Depuis 14 ans, le CEN Aquitaine coordonne, pour le compte de la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) Aquitaine, la Journée Mondiale des Zones Humides sur le territoire Aquitain.

Grâce à la forte implication de la DREAL, du Conservatoire d’espaces naturels d’Aquitaine mais également des acteurs locaux, la JMZH fait désormais partie des manifestations majeures pour faire connaître, sensibiliser et découvrir les zones humides.

Preuve en est, alors qu'une vingtaine d'animations étaient proposées lors de la première édition en 2006, plus d'une centaine sont organisées chaque année depuis 2010.

 

Marais des Landes Hiver

En savoir plus http://cen-aquitaine.org/

Articles similaires

Les zones humides, trésors de biodiversité – Migné-Auxances ... La loi pour la reconquête de la biodiversité promulguée en août 2016 est le témoin d’une prise de conscience collective de l’importance de la préservation de la biodiversité. Elle prévoit d’appuyer le...
La biodiversité à l'épreuve du climat en Nouvelle-Aquitaine La Nouvelle-Aquitaine est une région composée d'une grande variété de milieux naturels, ce qui fait d'elle un territoire particulièrement riche en biodiversité. Quatre ans après son lancement en 2016,...
Biarritz : les Journées du Patrimoine 2019 Biarritz offre au promeneur une étonnante diversité de paysages naturels : de la pointe Saint-Martin à la côte des Basques, en passant par la Grande-Plage, le littoral est une source infinie de coins ...
Le patrimoine de Sarlat à découvrir sous les étoiles Chaque année, la mairie profite de l’évènement culturel majeur de la rentrée, les journées européennes du patrimoine, pour faire découvrir Sarlat sous les étoiles.  À Sarlat, plus qu’ailleur...
Landes : journées du patrimoine dans les sites départementau... Profitez d’un week-end pour découvrir les trésors du patrimoine des Landes. Les Journées européennes du Patrimoine sont l'occasion de poser un autre regard sur le patrimoine à travers des visites et d...
SARL Aquitaine OnLine