Journées Mondiales des Zones Humides

  • Catégorie : Nature et Environnement

INDEX DE L'ARTICLE

Le Conservatoire d’espaces naturels du Limousin

Le Conservatoire d’espaces naturels (CEN) du Limousin intervient depuis 1992 sur les sites les plusremarquables de la région déployant les outils classiques de maîtrise foncière et d’usage : acquisition, location et convention de gestion. Il gère plus de 1000 hectares de milieux humides, principalement des milieux tourbeux. Cependant, il existe une multitude de zones humides dites « ordinaires », principalement des prairies humides, dont la proportion varie d’une commune à l’autre entre 5 à 10 % le plus souvent. On les retrouve au niveau des sources des ruisseaux et le long des vallées.Journées mondiales des zones humides en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes

Le Réseau Zones Humides en Limousin : un outil multifonctionnel au service des propriétaires et utilisateurs de ces milieux Ce constat a amené le Conservatoire à animer une Cellule d’Assistance Technique Zones Humides (CATZH) afin de démultiplier son action à l’ensemble des zones humides. D’abord développée en Corrèze sur le bassin Adour-Garonne à partir de 2005, elle s’est étendue en 2011 sur une partie des départements de la Haute-Vienne et de la Creuse grâce au Contrat Territorial Milieux Aquatiques de la Vienne amont développé par l’agence de l’Eau Loire-Bretagne.

Aujourd'hui, plus de 120 gestionnaires locaux sont regroupés au sein du Réseau Zones Humides en Limousin (RZH). Plus de 1000 hectares de zones humides sont conventionnés et se rajoutent aux sites du CEN Limousin. Ces chiffres montrent une attente forte des gestionnaires locaux, de tous types, pour être accompagnés dans leurs actions de gestion durable des zones humides et ceci dans l’intérêt général. La souplesse du dispositif est un avantage facilitant l’adhésion au Réseau.

Elle permet de répondre aux demandes spécifiques des gestionnaires sur différentes problématiques liées aux zones humides en adaptant les réponses à la zone concernée et aux attentes de l’adhérent. Les visites de terrain et les nombreuses rencontres avec les exploitants agricoles ou forestiers, les élus, les techniciens ou les particuliers sont des occasions de communiquer sur l’intérêt et les rôles des milieux humides tout en répondant à leur besoin de conseil technique par l’élaboration de plans de gestion simplifiés.

Chaque année, des journées d’échanges thématiques sont organisées avec les membres du réseau : entretien des rigoles, gestion pastorale, abreuvement... Ainsi, l’expérience de chacun peut bénéficier à l’ensemble des membres du réseau. Ces rencontres régulières sont favorables à un changement d'opinion sur l'intérêt de ces milieux et à une meilleure appropriation des zones humides par les gestionnaires.

Face à l'enjeu que représentent les zones humides dans notre région, l'objectif est bien évidemment d'accueillir de nouveaux gestionnaires venant enrichir le réseau.

En savoir plus http://www.conservatoirelimousin.com/