Forêt des Landes de Gascogne : une nature secrète

  • Catégorie : Nature et Environnement

La forêt landaise, qui ne se résume pas à un alignement de pins, est composée d'une flore et d'une faune remarquables sur le plan patrimonial. Pour qui sait prendre les chemins de traverse, cette région forestière unique en Europe dévoile une richesse naturaliste et paysagère incommensurable. En un siècle la lande humide a laissé .....

..... une immense canopée verte constituant la première forêt d'Europe par sa surface. Paysage et milieu naturel singulier, le triangle de sable des Landes de Gascogne, façonné par l’eau, le vent et plus récemment par l’homme, cache des trésors de biodiversité derrière son apparente monotonie.

L'ancienneté de cette forêt de pin maritime a été prouvée par la présence de fossiles dans des bancs de lignite à Laluque et par des témoignages historiques (exploitation de poix et de résine liquide par les romains). Suite aux invasions barbares et à de nombreuses guerres, elle a été détruite au IV ème et XV ème siècle. Cette destruction de la forêt a été renforcée par le régime pastoral avec la pratique de l'écobuage pour renouveler les pacages.

La Forêt des Landes de Gascogne, royaume du Pin maritime

Une forêt développée par l'homme

Au XVIII ème siècle, la forêt était limitée à quelques petits massifs. A cette époque, la lande marécageuse l'hiver et trop sèche l'été, offrait le spectacle d'un désert. Les sables de la côte envahissaient les villages du littoral et constituaient une menace pour l'intérieur des terres. Des homme ont cherché à arrêter les dunes poussées par le vent et l'océan. Des travaux de fixation ont été entrepris vers 1780 poursuivant les études et les expériences des frères Desbiey, du baron Charlevoix de Villiers, Brémontier. Le paysage de la forêt des Landes de GascogneIls commencent par installer des plantes, comme l'oyat, dont les racines longues et touffues provoquent une sorte de feutrage retenant le sable. On peut alors semer des pins sur les versants orientaux des dunes en ajoutant des graines d'ajoncs et de genêts (fixateurs d'azote), le tout recouvert de branchages pour éviter que le vent n'emporte les semis. Les sables sont ainsi stabilisés. Des travaux de drainage ont alors été effectués sous le second empire sous l'impulsion d'hommes comme Chambrelent et Crouzet. Ils ont permis la création de plus de 600 000 ha de forêt essentiellement privée entre 1850 et 1875.

A noter que la loi du 19 juin 1857 a imposé aux communes d'assainir et d'ensemencer en pins les terrains leur appartenant. A défaut, ces terrains devaient être vendus aux particuliers, sinon l'Etat prenait l'initiative des travaux, se remboursant plus tard sur le produit des futures coupes.

François Sargos, naturaliste et conservateur de la Réserve naturelle nationale de l’étang de Cousseau, a consacré ces vingt cinq dernières années à étudier les écosystèmes des Landes de Gascogne et à agir pour leur préservation, dans son livre "Forêt des Landes de Gascogne - une nature secrète" publié en 2008, il dresse le panorama de quelques-unes des richesses naturelles – souvent totalement méconnues – que recèle ce pays que l’on taxait autrefois de «désert de sables, et que nombre considèrent encore comme une simple plantation d’arbres, voire un « désert de pins ».

Carte des Landes de Gascogne
Il invite à découvrir ce patrimoine naturel qui s’est maintenu en cohabitant avec les activités humaines, à en mesurer la fragilité pour prendre en compte sa préservation à long terme, et à en découvrir la valeur ajoutée dont l’homme de la lande pourrait un jour tirer profit.

Ci-aprés trois extrait de ce superbe livre

L'eau, le sable et le vent (extrait)

"Le Triangle des Landes de Gascogne se décline en trois couleurs, omniprésentes, onsédantes : le vert dense et permanent de la forêt de pins, le bleau-gris du ciel et de l'océan, et l'ocre pâle délavé, parfois doré, du sable, la véritable « terre», le sol des Landais. Pour en discerner l'étandue et en apprécier la beauté sauvage, pour en ressentir toutes les vibrations, il faut avoir fait, au moins une fois, l'expérience d'une ascension modeste, mais indispensable : gravir la grande dune du Pilat, épicentre du Triangle".

Le grand écart des températures (extrait)

"Le climat des Landes de Gascognes est de type océanique, marqué par des hivers doux (5 à 10°C pour les moyennes de janvier) et des températures estivales plutôt chaudes (17 à 21°C pour celles de juillet et août). [..] Un fort contraste existe entre la frange litotorale qui jouit d'une influence océanique très douce, l'arrière-pays témpéré et les zones forestières aux amplitudes thermiques quotidiennes très marquées. Ce dernier paramètre, remarquable, est propre aux Landes de Gascogne. La Haute Lande girondine, la Grande Lande, le pays d'Albret et les Petites Landes sont en effet sous l'emprise des phénomènes de rayonnement liés à la nature sablonneuse du sol. Le sol s'échauffe fortement et très vite dès que le soleil apparaît, mais in ne stocke pas les calories; une fois la nuit venue, il se refroidit aussitôt"

Le plateau, sommets plats et pente douce (extrait)
"Lorsqu'on traverse la région Landaise, on a bien de la peine à imaginer qu'il s'agit en réalité d'un vaste plateau qui bascule en pente douce vers l'océan, tant l'impression de plaine est omniprésente, voire obsédante. [...] Véritable autochtone de la région landaise, le pin martime est par nature une essence de lumière. C'est l'arbre pionner des sables nus et sec."

Une forêt grâce à la gemme

Le développement des boisements de la forêts des Landes de Gascogne au XIXème siècle a été facilité, encouragé, grâce à la production de gemme qui représentait l'essentiel des revenus. Le bois (poteaux, charpentage, sciage) des vieux pins constituait un revenu marginal. Les élagages et les mises à larges espacements précoces étaient la règle pour favoriser la production de gemme. Les grands incendies des années quarante ont remis en cause cet effort sans précédent ; prés de 300 000 ha de forêt ont été détruits par le feu. A l'aube des années cinquante, la forêt landaise était à nouveau une forêt sinistrée.

Sa reconstitution s'est faite en partie par des recrus naturels mais surtout par des reboisements artificiels. Ils ont permis après une phase de démarrage difficile (1950 à 1960) de jeter les bases de la ligniculture. Cette conception s'oppose à la sylviculture gemmière pratiquée avant guerre par ses objectifs de production. La priorité est donnée à la production de bois (bois d'industrie et bois d'oeuvre) que l'on recherche à maximiser par des techniques de culture intensive.

Le paysage de la forêt des Landes de Gascogne

La révolution technique des années 60

La sylviculture du pin maritime a connu une révolution technique importante dans les années 1960. En effet, à partir des premiers essais de fertilisation à base de phosphore menés sur Mimizan à la fin des années 50, la ligniculture ainsi que tous les itinéraires de reboisement et de conduite sylvicole ont évolué. Les reboisements à partir de l'utilisation systématique du labour, en bandes ou en plein, accompagnés d'une fertilisation initiale sont devenus pratique courante. La technique du semis direct de 3 kg de graines de pin par hectares est restée longtemps la méthodes de reconstitution la plus utilisée. Puis dans les années 1980, la plantation de petits pins élevés en pépinières et issus des vergers à graine d'amélioration génétique a fait son apparition. Elle est aujourd’hui utilisée majoritairement dans les reboisements.

Des tempêtes successives

Les tempêtes successives dont celle du 24 janvier 2009, qui a détruit 1/3 de la forêt landaise, vont bouleverser ces itinéraires techniques avec une réduction des durées de rotation et une plus importante diversification des essences.

pdfEn savoir plus sur les Origines de la forêt landaise

Sources :
"Forêt des Landes de Gascogne : une nature secrète" par Roger Sargos 2008
"Le boisement des Landes de Gascogne" par Roger Sargos 1947
"La culture du pin maritime"par Henri Chaperon
"La forêt des Landes des Gascogne" CRPF
"Livret d'accueil de la forêt landaise" Maison de la forêt
AFOCEL (Association Forêt -Cellulose) - doss ier pédagogique sur les forêts par Forêt Bois Papier d'Aquitaine
Chambre d’Agriculture des Landes

Articles similaires

Quand le design dévoile les technologies invisibles du quoti... Phénomènes : une exposition graphique, ludique et interactive pour toute la famille. Les designers proposent au public d’expérimenter une série de dispositifs interactifs pour mieux appréhender le fon...
Bordeaux Tasting : une fréquentation 2018 impactée par l'act... La 7ème édition du festival "Bordeaux Tasting" a accueilli 6500 visiteurs-dégustateurs dans un contexte particulier où - sur fond d'actualité sociale perturbée - les "Gilets jaunes" avaient fait de la...
Lo Halha de Nadau ou Hailhe de Nadau : tradition de Noël gas... Lo Halha de Nadau à Bazas (33) et en Chalosse (40). La tradition veut que, le soir de Noël, le 24 décembre, à la nuit tombée, on enflamme "lo Halha de Nadau", la gerbe de Noël faite de paille et de fe...
20ème édition de Bordeaux Fête le Vin : le bilan, les images 20 ans plus tard, l’événement s’est collé à la ville de Bordeaux et est devenu un des moments forts pour toute l’Aquitaine. C’est dans tous les esprits aujourd’hui, il est dans les belles moeurs et le...
Concert et Dégustation : les vins Bio et l'Orchestre Nationa... Ce fut un des temps forts de Bordeaux Fête le vin 2016 : une dégustation de vins bio associée à un concert de l’ONBA, sous la grande halle de Darwin. « Nous étions déjà présents aux précédentes Fêtes ...