Mont-de-Marsan : Festival Arte Flamenco

INDEX DE L'ARTICLE

Les mots-clés du flamenco

Alegría* - allégresse, forme musicale de Cadix.

Baile, bailaor(a) danse - danseur(se) de flamenco en langue andalouse.

Bulería forme musicale la plus complexe du flamenco d’un point de vue rythmique.Eva Yerbabuena 02

Cante, cantaor(a) chant flamenco - chanteur(se) de flamenco en langue andalouse. Cante de atrás, cante de adelante cante p’atrás, cante p’alante « adelante » (avant) et « atrás » (arrière) se réfèrent au moment où le cantaor se met à chanter et montrent son importance sur scène. En cante p’alante, le cantaor est la tête d’affiche, accompagné par un ou plusieurs musiciens. Alors que c’est lui qui accompagne le danseur ou le musicien en cante p’atrás.

Compás - schéma rythmique qui différencie chaque style de chant flamenco.

Duende du sanscrit - « divinité », état de grâce, frisson extatique communiqué par certains artistes qui possèdent le don.

Farruca - danse du début du XXe siècle, la version flamenca est née en 1906 de l’association du danseur Faico de Triana et du guitariste Ramon Montoya qui modifièrent le rythme et en firent une variante du tango flamenco ; ils innovèrent de la même manière dans le garrotín.

Jaleo - encouragements criés par l’assistance aux artistes.

Jondo - la signification exacte du terme jondo reste quelque peu ambiguë car il s’agit soit d’une déformation du terme hondo qui signifie « profond », soit d’une contraction du vocable hébraïque jom tod (jour de joie à Dieu). Les deux étymologies sont satisfaisantes car elles évoquent le sentiment d’intensité et d’intériorisation qui distingue les chants jondo des chants chico.Arte Flamenco

Mantón - grand châle frangé en soie. Il est à l’origine d’un style de danse bien particulier. Autre vêtement porté par les danseuses, la bata de cola est une robe à traîne ; son maniement est tout un art. À noter : les castagnettes ne sont pas flamencas ; elles proviennent du folklore et du classique espagnol.

Martinete* - marteau du forgeron, chant du forgeron en solo.

Palmas - claquements rythmiques des mains, dans le temps ou à contretemps, destinés à accompagner le chant, la danse ou la guitare.

Palo - type de chant flamenco.

Siguiriya* - appelée aussi seguirilla. D’origine gitane, la siguiriya appartient au cante jondo. Apparue à la fin du XVIIIe siècle, c’est la quintessence du flamenco. C’est un chant qui vient de l’intérieur, du plus profond de soi.

Soleá* - c’est un des palos fondamentaux du flamenco « jondo ».

Tablao - cabaret flamenco muni d’une estrade à planches pour le zapateo.

Taconeo - coups rythmiques donnés avec les talons. On ne décolle généralement pas la pointe de la chaussure du sol.

Taranta* - d’origine gitane (Almería), la taranta est un chant de la région de Levante. Provenant de la mine, il exprime la résignation et le désespoir des mineurs face à leurs conditions de vie difficiles.

Zapateado - en véritable percussionniste, le bailaor dispose de ses pieds comme d’une batterie.

Maria moreno Susana Girón 1

En savoir plus avec le site officiel du Festival Arte Flamenco de Mont de Marsan