Histoire de la lutte contre les fléaux de la vigne et du vin en Gironde

La lutte conduite par les élus de la Gironde sous la IIIe République (1870-1940) illustre le combat permanent livré pour défendre le vignoble et offrir des vins de qualité.
La lutte conduite par les élus de la Gironde sous la IIIe République (1870-1940) illustre le combat permanent livré pour défendre le vignoble et offrir des vins de qualité.

Un ouvrage consacré aux actions menées par le Conseil général de la Gironde pour lutter contre les problèmes viticoles. De la prévention des calamités agricoles à la concurrence des pays étrangers en passant par la lutte contre le phylloxéra,  ....

.... les préoccupations du passé permettent de comprendre l'actuel vin de Bordeaux dans ses dimensions économiques ou juridiques.

À l'heure du changement climatique, il est sans doute utile de relire les leçons de l'histoire du vignoble bordelais. En effet, sous la IIIe République, les vins de Bordeaux connaissent de belles réussites, mais les cycles de prospérité alternent avec les années difficiles.

Le conseil général de la Gironde, composé d'hommes solidement ancrés dans le terroir, manifeste un vif intérêt pour toutes les questions liées à la vigne et au vin. Face aux fléaux affectant périodiquement ce secteur de l’économie, les élus sont à l’écoute de leurs administrés et nombre de ces hommes de terrain témoignent en séance des désarrois des vignerons ou négociants de leur canton. 

Au fil des pages apparaissent les moyens mis en œuvre pour participer à la gestion des crises et tenter de remédier aux menaces, initier des changements pour moderniser la viticulture et sortir les campagnes de leur torpeur.

Mais l’assemblée départementale rencontre bien des entraves : difficultés des finances locales ; manque de collaboration de certains maires ; relations conflictuelles en son sein, nées de ses divisions politiques, ou des motifs économiques, sources d’opposition entre négociants et producteurs, ou même propriétaires aux intérêts parfois divergents ; et surtout rapports tendus avec l’administration centrale pour de multiples raisons.

Malgré ces freins, le rôle du conseil général s’avère essentiel, à cette époque où s’amoncellent des menaces accrues et à répétition sur la vigne et le vin.

La lutte conduite par les élus de la Gironde, en ces temps sombres de crises,de fraudes, de maladies, illustre le combat permanent livré pour défendre levignoble et offrir des vins de qualité.

Le conseil général de la gironde

L’Auteur

Bernard Gallinato-Continoest professeur émérite de l’université de Bordeaux. Il a consacré une partie de ses travaux à l’histoire de la vigne et du vin et particulièrement à la réception du droit par les administrations locales

Livre broché au Format :18 x 24 cm  / Nombre de pages : 256 pages / ISBN : 978-2-35156-241-3 / Plus d'infos sur feret.com

Articles similaires

Podcast : Périgord, Gironde… comprendre l’Aquitaine, terre m... Quel est le récit que notre époque produit sur le Moyen-âge ? Comment notre époque réinvente cette présence médiévale, les images mentales qui nous viennent ? Une réflexion passionnante pour nous, car...
Oenotourisme La vigne est d’une générosité infinie nous la cultivons dans notre page Oenotourisme. Les propriétaires imaginent des expériences insolites pour mieux s’immerger au cœur du terroir viticole. Nous vo...
Monsieur de Silhouette : une dynastie du Pays Basque Qui se souvient d’Étienne de Silhouette, ministre des Finances de Louis XV ? Qui sait même qu’avant d’être un nom commun usité dans une trentaine de langues dans le monde, « silhouette » a d’abord été...
Centre de la mémoire d'Oradour-sur-Glane Le centre de la mémoire d’Oradour permet depuis juillet 1999 l’accès aux ruines du village martyr d’Oradour-sur-Glane, en Haute-Vienne, dont la population fut massacrée le 10 juin 1944 par une partie ...
Bourg-sur-Gironde destination en terre d'Estuaire Depuis 2000 ans, que l’on arrive par le fleuve ou par la haute falaise qui la domine, personne ne résiste au charme de Bourg ! Les Romains y fondèrent une première cité, les Anglais y construisirent u...