La Citadelle de Blaye Unesco

Parcourez la Citadelle de Blaye et imprégnez-vous de la quiétude des lieux.
Parcourez la Citadelle de Blaye et imprégnez-vous de la quiétude des lieux.

La citadelle de Blaye est l’un des plus beaux exemples de l’architecture militaire du XVIIè siècle. Surplombant l'estuaire de la Gironde du haut de ses falaises calcaires, l'imposante Citadelle de Blaye surnommée aussi la "sentinelle de Bordeaux" s'étend sur plus de 30 hectares. Ce verrou de l’estuaire est inscrit ....

.... sur la liste du PATRIMOINE MONDIAL Unesco français. A l'occasion du tricentenaire de la mort de Vauban (1707 - 2007), en début d'année 2007, La France a présenté une liste de 14 constructions signées Vauban dont l'imposante et majestueuse citadelle de Blaye et demandé qu'elles soient inscrites au patrimoine mondiale de l'Unesco.

Le Comité du patrimoine mondial, réuni à Québec pour sa 32ème session, inscrivait le lundi 7 juillet 2008, les fortifications de Vauban au titre des biens culturels sur la prestigieuse liste du patrimoine mondial, devenant ainsi le 32ème site du patrimoine mondial en France.

La France est aujourd'hui l'un des seuls pays au monde à pouvoir offrir aux touristes, un ensemble parfaitement restauré et entretenu de forts, de villes fortifiées et de citadelles représentant depuis les prédécesseurs de Vauban jusqu'à Maginot, trois siècles d'architecture militaire.Citadelle de Blaye

Sur toutes les frontières terrestres et maritimes, des centaines d'ouvrages fortifiés sont ainsi visitables et plus de 400 musées militaires rassemblant des collections d'armes et de costumes et des documents originaux de toutes les époques, offrent le témoignage d'une histoire riche d'événements qui ont façonné l'Europe d'aujourd'hui.

La citadelle de Blaye est l’un des plus beaux exemples de l’architecture militaire du XVIIè siècle. Commencée en 1652 par Pagan elle fut agrandie, renforcée et achevée par Vauban de 1685 à 1689.

Conçus comme le verrou d’interdiction et de protection du port de Bordeaux, le dispositif barrant la Gironde au niveau de Blaye se compose sur la rive droite d’une citadelle comportant trois fronts successifs avec des bastions à orillons, demi-lune et chemin couvert le tout constituant une illustration du deuxième système de Vauban.

Citadelle de Blaye

Du côté Gironde, une muraille et des batteries dominent une falaise qui surplombe le fleuve de 45 mètres. Toutefois, la portée de l’artillerie à cette époque ne permettant pas d’interdire totalement le passage des navires, Vauban conçut deux autres ouvrages dont le croisement des feux avec ceux de la citadelle permettrait cette interdiction.

Sur la rive gauche, il fit édifier par l’ingénieur Ferry, le fort Médoc de plan trapézoïdal avec une très belle porte d’entrée. Au milieu du fleuve sur un banc de sable, il fit construire une tour ronde, basse et massive, le fort Paté, couronnée d’un parapet à embrasure et d’une terrasse pour l’artillerie. L’instabilité du sol nécessita de faire reposer la tour sur un double grillage de bois immergé durant un an dans le sol mouillé. Malgré un affaissement de 2 mètres en 1707, l’ouvrage consolidé au XVIIIè siècle est demeuré intact.

Citadelle de Blaye

Qui vivait dans la citadelle ?

Avant la reprise en main de la forteresse par Vauban fin XVIIe siècle (le célèbre ingénieur n’est pas parti d’un “terrain nu”), la population vit intramuros. Les habitants laissent place aux soldats et doivent désormais vivre au delà des glacis de la Citadelle après les vastes travaux. Une vocation militaire qui s‘étend jusqu’au début du XXe siècle : la Citadelle sera tantôt caserne, tantôt prison à soldats allemands, et ses tunnels verront passer l’Occupant comme la Résistance durant la Seconde Guerre mondiale.

Puis les temps s’apaisent, les glacis sont peu à peu grignotés par une population qui cohabite avec le monument. Dans les années 50, la ville rachète la Citadelle. Un camping, de nouveaux habitants et un village d’artisans sont installés. 

Qui était Vauban ? 

Sébastien le Prestre de Vauban est né en 1633, près d'Avallon. Ingénieur militaire du roi Louis XIV à 22 ans, qu'il servit pendant 53 ans, il fut le constructeur de nombreuses places-fortes aux frontières de ce qu'est aujourd'hui le territoire français, son hexagone, son «pré carré». Il adapta parfaitement son système de défense au terrain, et fut aussi un preneur de villes, ménageant la vie des soldats et des populations. Il exercera le poste de Commissaire des Fortifications à 44 ans jusqu'à sa mort le 30 mars 1707. Vauban, un homme à découvrir.

C'est où ?


Articles similaires

LASCAUX, classé Unesco, une immersion au coeur de l'humanité Visiter Lascaux IV, c’est un voyage dans le passé de 17000 ans à la découverte d’un chef d’oeuvre de l’art pariétal, en Dordogne, sur les bords de la Vézère à Montignac. Au cœur du...
Destination Vignoble : découverte des Côtes de Blaye et de B... Blaye Bourg Terres d’Estuaire, c’est un territoire situé à deux battements d’ailes de Bordeaux et Royan. C’est aussi une terre paisible où la nature est préservée et le patrimoine sauvegardé. Mais c’e...
Visite virtuelle de l'église Saint-Pierre d'Aulnay en Charen... L'église Saint-Pierre à Aulnay (en Charente-Maritime) est célèbre pour son remarquable décor sculpté qui se développe tant à l'extérieur qu'à l'intérieur. Elle est inscrite sur la liste du patrimoine ...
Pyrénées - Luchon : l'Unesco reconnaît la tradition du Brand... La tradition du Brandon est officiellement reconnue patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO. L'Organisation vient de rendre sa décision qui approuve l'intérêt culturel de cette coutume, célébrée ch...
Bordeaux : images confinées de la ville le matin du 40ième j... Ce n’est pas tous les jours que la Métropole de Nouvelle-Aquitaine se retrouve vidée de ses habitants qui se murent dernière les façades de la pierre blonde des façades des belles demeures. C’est au m...