Festival de Biarritz Amérique Latine

  • Catégorie : Euskal Herria - Pays Basque - Pyrénées Atlantiques

Le Festival Biarritz Amérique LatineVéritable plate forme des cultures latino, le Festival de Biarritz est le rendez-vous des passionnés du Cinéma et de la musique de ce continent. Pendant une semaine, Biarritz se fait le témoin des évolutions artistiques de l'Amérique latine. Le festival vous invite également à découvrir la culture latino-américaine sous .....

.... d’autres formes avec des rencontres littéraires, des expositions de photographies et des conférences universitaires. Le fameux Village du festival, lieu de convivialité et d’échanges situé face à l’océan permet d’assister aux expositions, aux conférences et tous les soirs aux concerts gratuits.

">Bande annonce 2013 from Maxime Cavoizy on Vimeo.

Le festival de Biarritz, Cinémas et Cultures d'Amérique latine attire chaque année un public toujours plus curieux, fidèle et de plus en plus nombreux, désireux de connaître et faire connaître l'actualité artistique de ce continent. En matière de cinéma, colonne vertébrale du Festival, on découvre des créations inédites de longs métrages, courts métrages ou documentaires, et on revoit certains films cultes de ces cinématographies, au travers des hommages ou rétrospectives proposés. Mais le festival de Biarritz est aussi un miroir de la diversité culturelle, au travers de nouvelles expositions (peintures, photographies), de concerts gratuits de musique latino-américaine et également de rencontres-débats autour de la littérature ou de questions d'actualité.

Echanges, partages, découvertes, talents et convivialité sont les maîtres mots du festival de Biarritz qui accueillera cette année encore des milliers de visiteurs, fin septembre au pays basque. Le Festival Biarritz Amérique Latine c’est le choix pertinent d’une programmation riche en longs-métrages, courts-métrages et documentaires en compétition autour d’un jury passionné et exigent pour le plus grand plaisir des spectateurs chaque année plus nombreux.

Après la merveilleuse exposition sur l’Art mexicain de la première moitié du XXème siècle, inaugurée par le Ministre mexicain de la culture, Biarritz s’ouvre aujourd’hui au Chili, pour la vingt-deuxième édition de son Festival latino-américain. Un Chili, en pleine campagne présidentielle, qui vit sereinement ses alternances et qui est devenu un modèle de stabilité, d’ouverture et de développement, depuis son retour à la démocratie.

L'édition 2013 se singularise avec coup de projecteur sur une année historique ! Après la Colombie, le Festival met cette fois à l’honneur un pays révélateur et exemplaire de l’Amérique latine : le Chili.40 ans après le Coup d’État du 11 septembre 1973, l’histoire, la littérature et le cinéma sont au rendez vous pour vous aider à regarder comment un événement aussi fondamental que la chute d’une dictature a modifié l’histoire contemporaine.

Au-delà du temps de la réflexion, du temps des images et des confrontations, Biarritz c’est aussi le grand Village latino, face à l’océan, qui saura vous retenir jusque tard dans la nuit pour partager l’évidente convivialité des suds.

Edito de Raphaële Monnoyer et Lucile de Calan

De l’Argentine au Mexique, du Paraguay au Venezuela en passant par le Brésil et le Chili, les films sélectionnés cette année abordent une problématique commune, celle de la famille. Chacun des réalisateurs a porté son regard sur la cellule familiale, parce qu’elle constitue un lieu privilégié pour comprendre l’évolution d’un être, d’un personnage, d’un groupe. Festival-Biarritz-Amerique-Latine-2013Avec Los insólitos peces gato, la réalisatrice suit le parcours de Claudia qui, du jour où elle rencontrera Martha, se verra à la tête d’une tribu familiale éclectique. Protectrice et chaleureuse dans Los insólitos peces gato, De Menor, ou Wakolda, la famille peut devenir une structure monstrueuse et grotesque. Sous les regards de Mariana Rondón (Pelo Malo) et de Santiago Loza (La Paz), le cercle familial est étouffant et aliénant.
Parce qu’elle est une société en miniature, la famille reflète plus largement les malaises sociaux, politiques, culturels et historiques des pays latino-américains. Marcela Said dans El verano de los peces voladores confronte au sein de la même famille deux générations dont le rapport à la communauté Mapuche est perçu différemment selon les âges. En immergeant la figure complexe de Mengele dans le quotidien de Lilith, Lucía Puenzo, par le prisme de la famille, aborde un des passages sombres de l’histoire argentine (Wakolda).
Avec Pelo Malo, Mariana Rondón à travers l’étrangeté d’une relation mère-fils, dresse un portrait amer des tensions sociales et culturelles au Venezuela tandis que Mateo Iribarren nous plonge au coeur de la dictature chilienne avec la figure de Jaime Guzmán, l’oncle terrifiant qu’Ignacio souhaite réincarner (El tío).
Enfin, les « sans famille », les travailleurs comme Rafael, Lidia (Workers), Sebastián (Las horas muertas) ou encore Víctor (7 cajas) tenteront chacun a leur manière d’affronter la solitude, en recréant un lien affectif, quasi familial avec ceux qui les entourent.
Les 10 films, en provenance de 6 pays différents, fédérés par le thème de la famille, prouvent une fois de plus l’universalité du cinéma latino-américain. Entre un regard ancré dans une religiosité, historiquement attachée à des valeurs traditionnelles familiales, et un regard plus contemporain et critique, cette sélection livr

 Marc Bonduel, Délégué général du Festival nous présente cette nouvelle édition "Le Festival de Biarritz rassemble les Biarrots qui s’y sentent chez eux, mais aussi un public qui se renouvelle chaque année et qui arrive de toute la France. Ainsi, grâce aux votes du public pour le meilleur film, on peut savoir qu’un tiers des spectateurs vient du BAB, 1/3 vient d’Aquitaine hors BAB et 1/3 vient d’ailleurs, de France et de l’étranger.
C’est un bel équilibre et bien entendu, le soir au fameux Village du Festival, les Biarrots sont encore plus nombreux. Un public qui fait la fête tous les soirs, mais fait l’effort tous les jours de découvrir, d’écouter, de questionner, de comprendre… Le bonheur que nous avons de préparer chaque année un programme renouvelé à 100 % tient en grande partie au fait d’avoir un public ouvert à la Rencontre et à la Découverte, qui nous encourage à proposer des évènements inattendus : un combat de Luchadores mexicains en 2011, une cérémonie Maya en 2012 et en 2013 la découverte du Street Art Chilien.
 Cette année le programme sera aussi varié que possible : une sélection cinéma plus sensible avec une grande présence du Mexique et de l’Argentine, des documentaires toujours passionnants avec un retour en force du Brésil, un bel hommage au Chili à travers l’écrivain Roberto Bolaño, les Rencontres IHEAL et un Focus sur le jeune cinéma de ce pays. Tous ceux qui étaient étudiants au début des années 70 et rêvaient d’un autre monde se retrouveront pour un concert vraiment exceptionnel, Paco Ibáñez, celui qui symbolisait pour nous tous la double envie de résister et de fraterniser, cette envie que l’on retrouve dans les « printemps » qui surgissent un peu partout dans le monde. Et pour ceux qui n’ont pas ces souvenirs, il faut simplement venir l’entendre chanter les poèmes de Pablo Neruda et autres poètes d’Amérique Latine.
Enfin, en clôture du Festival, nous aurons la chance d’assister à la première du nouveau film de Luc Jacquet : Il était une forêt. Il aborde cette fois le thème de la forêt qui concerne le monde entier mais en premier lieu l’Amérique Latine. Vous y retrouverez ce talent qui lui permet d’aborder un sujet de manière sérieuse, avec une grande qualité visuelle et la volonté d’être accessible à tous. Une belle définition de ce qu’est notre Festival !"

Événements à ne pas rater

Lundi 30 Septembre

  • 18h Inauguration du Village du Festival et de l’exposition Chili : Graffiti et Street Art en présence de Cekis (Casino municipal)
  • 20h Cérémonie d’ouverture, présentation des Jurys et projection de Los insólitos peces gato en présence de la réalisatrice Claudia Sainte-Luce (Gare du Midi)
  • 22h30 Concert du Trio Bossa Nova, issu de l’Orchestre Régional Bayonne-Côte Basque (Village)

 Mardi 1er Octobre

  • 9h Ouverture de la Compétition Documentaires en présence du Jury (Auditorium, Village)
  • 10h Rencontres de l’Institut des Hautes Études de l’Amérique Latine (Village)
  • 12h30 Rencontres Cinéates, animées par Nicolas Azalbert (Cahiers du Cinéma) et Alex Masson (Radio Nova)
  • 14h Lancement du Focus Cinéma Chilien avec la projection du film en compétition El verano de los peces voladores en présence de la réalisatrice, Marcela Said (Gare du Midi)
  • 21h Concert exceptionnel de Paco Ibáñez (Gare du Midi)

Mercredi 2 Octobre

  • 14h30 Rencontres autour du Street Art chilien en présence de Cekis et d’Inti Castro, animées par Nick Torgoff (Village)
  • 17h30 Focus Cinéma Chilien : projection du film Post Mortem de Pablo Larraín en présence de l’acteur principal Alfredo Castro (Gare du Midi)
  • 20h Projection du film Wadjda d’Haifaa Al-Mansour (Prix du Meilleur Film Art et Essai, Mostra de Venise 2012)

22h30 Concert de Systema Solar (Village)

Jeudi 3 Octobre

  • 10h Rencontre littéraire : Hommage à Roberto Bolaño présenté par Philippe Lefait
  • 14h Focus Cinéma Chilien : projection du film De jueves a domingo en présence de la réalisatrice Dominga Sotomayor
  • 22h30 Concert de Systema Solar (Village)

Vendredi 4 Octobre

  • 10h Rencontre littéraire : présentation du roman Trois cercueils blancs par son auteur Antonio Ungar (Village)
  • 10h Compétition officielle de Courts métrages en présence du Jury (Cinéma Royal)
  • 22h30 Concert de Instituto Mexicano del Sonido (Village)

Samedi 5 Octobre

  • 9h et 11h30 Projection des derniers documentaires en compétition : Rosario de Shula Erenberg, Adiós padresitos de Javier Macipe et Em busca de um lugar comum de Felippe Schultz Mussel, en présence des réalisateurs (Auditorium, Village)
  • 10h Rencontre littéraire : présentation du roman Des êtres sans gravité par son auteur Valeria Luiselli (Village)
  • 12h15 Projection du film RIO 2096 : Uma História de Amor e Fúria de Luiz Bolognesi, Prix du Meilleur Film au Festival du Film d’Animation d’Annecy 2013 (Gare du Midi)
  • 17h15 Délibération publique du Jury du Syndicat Français de la Critique Cinéma, présidé par Jean-Jacques Bernard (Village)
  • 20h Cérémonie de clôture. Remise des prix (Gare du Midi) et projection de Il était une forêt en présence de Luc Jacquet
  • 22h30 Concert de Instituto Mexicano del Sonido (Village)

Dimanche 6 Octobre

  • De 10h à 20h Rediffusion des films primés (Gare du Midi) et des documentaires primés (Auditorium, Village)
  • 12h Batucada Tambores Nago (Village)
  • 11h à 15h Cours de guitare (prêt de guitare), initiation et démonstration de Conga, cours de Bachata (Village)
  • 15h à 18h Bal Latino avec le groupe Son Caliente + DJ

Articles similaires

Vidéo d'information "Spécial accidents domestiques" Pour s'informer sur les risques du quotidien : route, maison, santé et loisirs et surtout agir et réagir et ainsi être acteur de sa prévention, partagez les bons gestes nous vous proposons de partager...
Bordeaux : Les Tribunes de la presse, rendez-vous de l’infor... 3 jours de débats et d'échanges, de nombreux intervenants, les Tribunes de la presse s'inscrivent dans l'esprit de ce que fut naguère l’Université d’été de la communication de Hourtin :...
"Les foulées littéraires" : le salon des littératures sporti... "Les foulées littéraires", un grand rendez-vous organisé à Lormont, autour des littératures sportives.  En collaboration avec les libraires de la région bordelaise, les organisateurs et exposants...
Adieu Monsieur Haffmann au Théâtre de Gascogne "Adieu Monsieur Haffmann"- Inspirée d'une histoire vraie, cette pièce de Jean-Philippe Daguerre avec Grégori Baquet, artiste associé de la saison culturelle du Théâtre de Gascogne, nous ramène au temp...
Pessac : Festival du Film d'histoire Le Festival international du film d’histoire propose chaque année une sélection de films autour d'un thème d'actualité en proposant un panorama du cinéma français et étranger, avec des œuvres du patri...