Anglet : réouverture partielle du Pignada

  • Catégorie : Pays Basque - Pyrénées

Une série d’actions préventives ont été menées depuis un an pour favoriser la régénération naturelle dans la zone brûlée et prévenir le risque d’incendie dans celle ouverte au public. Cet été, la sensibilisation des promeneurs est de règle avec la présence quotidienne de jeunes médiateurs dans le massif.

À partir du 30 juillet 2021, les usagers auront à nouveau accès à la partie centrale de la forêt. L’avenir du Pignada se dessinera à partir de l’automne, au travers d’une large consultation publique.

Une période de repos pour la zone brûlée

Une année s’est écoulée depuis la sinistre soirée du 30 juillet 2020, lorsqu’un violent incendie a frappé 70 hectares du Pignada, les zones pavillonnaires proches, le parc écologique Izadia et sa maison de l’environnement. Outre la vive émotion et l’élan de solidarité qu’il a suscités, le feu a laissé derrière lui la désolation d’un boisement anéanti qui a subi les attaques d’un insecte ravageur, le scolyte.  

Les coupes sanitaires des pins infestés, menées depuis cet hiver, laissent un vide important qui perturbe les habitudes des usagers et le quotidien des riverains. Plus récemment, le secteur brulé a fait l’objet d’un broyage des souches, afin de préparer le terrain à recevoir de nouvelles plantations en 2022. C’est maintenant une période de repos qui s’ouvre sur cette zone, notamment pour permettre la décomposition des résidus de broyage et la constitution d’un substrat enrichi.

Même si les opérations de recépage des feuillus et arbustes ont permis un nouveau départ de la végétation, la régénération naturelle des peuplements actuels et les opérations de replantation prendront du temps. Aujourd’hui, l’urgence est à la prévention et à la sensibilisation de tous pour aider la forêt à survivre. 

Pignada 02

Des travaux préventifs de sécurité sur la partie accessible

A l'approche de l'été et du risque accru de feu lié à la chaleur et au temps sec, des travaux de sécurisation ont eu lieu à titre préventif, en mai et juin, sur la partie sud du Pignada, celle accessible au public. Ces opérations ont consisté à débroussailler une bande de 50 mètres sur toute la lisière de la forêt, afin de retirer la végétation de sous-bois. Celle-ci avait sensiblement repoussé depuis les mêmes opérations de sécurisation du massif réalisées en fin d'été 2020, à la suite de l'incendie. 

Dans un souci de protection des biens et des personnes, ce débroussaillage a également été effectué à proximité des habitations et, en cœur de forêt, sur une bande de 10 à 20 mètres, de part et d'autre des voies traversantes du massif. Les parties ainsi dégagées auront aussi pour effet de faciliter l'accès aux secours en cas de nécessité.

Ces travaux préfigurent la mise en place des obligations légales de débroussaillement (OLD), qui s’appliquent aux propriétaires de terrains situés à proximité de la forêt, dont l’étude se poursuit avec l’Office national des forêts et les services de l’Etat, et dont les modalités seront prochainement définies par arrêté préfectoral.  

Des médiateurs pour sensibiliser le public 

Pour informer et sensibiliser le grand public sur la fragilité de ce milieu naturel, la Ville a recruté six médiateurs saisonniers. Constituées en trois binômes, ces brigades de la forêt sont entrées en fonction le 6 juillet et sillonnent depuis lors quotidiennement les massifs du Pignada et du Lazaret, de 10h à 20h. Ils seront présents sur place en juillet et en août. Un binôme restera mobilisé en septembre pour prolonger la présence en arrière-saison. 

Ces jeunes, équipés de Segway, d’un téléphone et reconnaissables par un chasuble « Ville d’Anglet », ont été formés par la Ville, l’ONF, en présence du SDIS et de la police municipale. Ils disposent de cartes des deux massifs, comportant des numéros de piste et d’entrées, afin de faciliter la localisation d’un incident et une éventuelle intervention.

Ils parcourent la zone à la rencontre des visiteurs. Leur mission consiste à faire de la prévention et de la pédagogie autour des usages de la forêt, d’informer le public sur la règlementation et sur les différentes étapes prévues pour la réhabilitation du massif sinistré. Ces agents saisonniers assureront également une remontée des observations des utilisateurs de la forêt.

Réouverture de la zone intermédiaire le 30 juillet

À compter du 30 juillet, la partie centrale du Pignada, qui correspond à la partie « chauffée » pendant l’incendie, sera à nouveau accessible au public. Cette zone intermédiaire représente une surface de 60 hectares qui était restée fermée depuis le sinistre au même titre que la zone nord (70 hectares) directement impactée par le feu. Seule cette zone brûlée reste interdite d’accès, notamment pour favoriser la reprise naturelle de la végétation.

Le grillage qui entourait la zone centrale va donc être retiré et réimplanté sur la nouvelle délimitation entre zone ouverte et zone non accessible. Celle ligne recouvre une voie verte qui court depuis le parking des Chanterelles, Promenade de la Barre, jusqu’au stade Orok Bat, côté Blancpignon.

A la suite de l’incendie du 30 juillet 2020, l’ensemble du massif du Pignada avait été temporairement interdit au public. Un mois plus tard, le 27 août 2020, seule une partie de la forêt avait à nouveau été rendue accessible, la zone nord (90 hectares) non touchée par le sinistre. Un arrêté municipal précisait les conditions de cette réouverture, notamment l’interdiction d'accéder au site entre 21 heures et 6 heures, de porter atteinte aux végétaux, de ramasser le bois mort, de jeter des déchets, de nuire à la salubrité des lieux, d'allumer du feu (y compris les barbecues), de jeter des mégots, de fumer, de bivouaquer, de pratiquer le caravanage, de capturer ou de tuer les animaux ou de leur porter atteinte…Ces mesures s’appliquent dorénavant au nouveau périmètre ouvert au public.  

Une charte du promeneur, rappelant par ailleurs les bons usages de la forêt, va être apposée aux différentes entrées du site du Pignada, ainsi qu’au Lazaret.  

Enfin, il est à noter que la piste cyclable, restée fermée entre le parking des Chanterelles et l’ex-parcours accrobranche, a été rouverte au public sur toute sa longueur depuis le 1er juin. Les aires de pique-nique situées sur le parcours ont été nettoyées et restaurées.

Le public bientôt consulté

Les experts ont prévenu : il faudra du temps au Pignada pour retrouver un aspect naturel forestier. Un nouveau plan d’aménagement pour les prochaines années prévoira, entre autres, la restauration de la zone sinistrée et la gestion de la forêt dans son ensemble. Plusieurs enjeux devront ainsi être pris en compte, notamment ceux liés au changement climatique, aux aléas, à la préservation de la biodiversité et des paysages, à la fréquentation du public. 

Une large consultation auprès des usagers, des riverains et des associations, menée avec la collaboration d’une agence spécialisée, démarrera à l’automne. Elle permettra de récolter les visions de la forêt de la part des différents acteurs et aidera les trois propriétaires - Département des Pyrénées-Atlantiques, Ville d’Anglet et congrégation des Servantes de Marie - à écrire l’avenir du Pignada.  

Une première rencontre avec les associations de protection du quartier de Chiberta et du littoral (AMIC et ADALA) a déjà eu lieu en cette fin du mois de juillet. 

Travail pédagogique dans les écoles 

Le travail de sensibilisation des plus jeunes a déjà débuté au travers de projets pédagogiques qui se sont déroulés durant l’année scolaire dans les deux écoles voisines du Pignada : Stella Maris et Jean-Jaurès. Deux classes de CM2 du groupe scolaire Stella-Maris ont, dès la rentrée l’an passé, initié des projets de pépinière forestière et d’installation de nichoirs au sein du parc Izadia, puis deux classes de l’école JeanJaurès se sont mobilisées pour réaliser une exposition sur le thème de la forêt. Intitulée Ma belle forêt, celle-ci a été présentée dans l’ensemble des écoles publiques de la ville au cours du troisième trimestre et le sera dans les établissements privés lors de la prochaine rentrée. Point d’orgue de cette année scolaire, l’ensemble des enfants se sont retrouvés autour d’un projet commun, celui d’une chanson dédiée à leur chère forêt, créée avec l’aide et sous la houlette du musicien Philippe Albor. 

L’équipe du parc écologique Izadia a encadré ces différentes initiatives menées dans les écoles. Dans le cadre de ces animations, elle a également réalisé un remarquable livret pédagogique à destination des enfants. Intitulé Au cœur de la forêt du Pignada, il recèle une mine d’informations sur la forêt angloye, son histoire, ses usages d’autrefois, ses richesses naturelles, la faune et la flore qui la composent… Le fascicule met l’accent sur la fragilité du milieu et s’attarde aussi sur les feux de forêt, leur impact sur la biodiversité et les règles de prudence à observer pour les éviter. Enfin, il explique comment la nature cherche à reprendre ses droits après un sinistre et pourquoi il faudra aussi des interventions humaines pour aider à la reconstitution du massif. Ludique, bien illustré, proposant des quizz, le livret est distribué aux écoliers en marge de la tournée de l’exposition dans les établissements.

Articles similaires

Anglet : Surf de Nuit sur la Côte Basque Equipés de planches de surf à leds, les meilleurs surfeurs professionnels européens se donnent rendez-vous en nocturne sur la Côte Basque à Anglet. Une soirée de surf "radical" en nocturne à ne pas ma...
Landes : découverte de La Forêt d'Art à vélo Dans la partie landaise du territoire du Parc naturel, enfourchez votre vélo tout chemin et découvrez les œuvres de la Forêt d'Art Contemporain qui se cachent au cœur du plus grand massif forestier cu...
Anglet, Centre culturel Tivoli - Exposition "Au fil de la Bi... La Bidouze est une rivière pleine de charme qui prend sa source dans le massif des Arbailles, en Pays basque, et termine son parcours dans le fleuve Adour, à Guiche en pays gascon. L’exposition pré...
Anglet Jazz Festival : rendez-vous jazz unique en Côte Basqu... La fin de l’été rime une nouvelle fois avec Anglet Jazz Festival. Le temps d’un long week-end, c’est donc au rythme du jazz que vibrent tous les passionnés et amateurs de musique vivante.  Car...
Lancement de la 25ème œuvre de la Forêt d'Art Contemporain Entre nature et technologie, biosphère et cybersphère, la 25ème oeuvre de la Forêt d’Art Contemporain, « L’oeil d’Angelo » d’Angelo PLESSAS, est une ode à la découverte des Landes de Gascogne… Une nou...