Vaste Monde #1 : Villa Beatrix Enea à Anglet

  • Catégorie : Euskal Herria - Pays Basque - Pyrénées Atlantiques
Vaste Monde #1 : Scène artistique contemporaine du sud de la Nouvelle‐Aquitaine
Vaste Monde #1 : Scène artistique contemporaine du sud de la Nouvelle‐Aquitaine

Proposée dans le cadre de la programmation de La Villa Beatrix Enea, Centre d’art contemporain de la Ville d’Anglet, Vaste Monde # 1 présente le travail de onze artistes invités, à travers une sélection d’œuvres hétéroclites réparties sur deux lieux d’exposition : la villa Beatrix Enea et la galerie Georges‐Pompidou.

Entrée libre jusqu'au 26 janvier 2019. Le Vaste Monde, c’est celui des artistes, de leurs recherches, de leur cartographie, de leurs univers.

Vaste Monde #1 ouvre un cycle d’expositions qui se propose de valoriser un foisonnement d’artistes en lien avec un territoire et d’approcher la scène artistique du sud de la Nouvelle‐Aquitaine en prenant en compte la difficulté de définir cette dernière clairement. Sans volonté de référencement ou d’exhaustivité, ce premier volet présente une sélection d’artistes aux parcours différents, qu’ils soient émergents, en devenir ou confirmés, choisis au regard de leur engagement professionnel et de la singularité de leur démarche artistique.

Elle propose de suivre comme fil conducteur la notion de monde au travers d’un ensemble de productions plastiques hétérogènes. Mais avant tout, Vaste Monde invite à explorer les univers fertiles de ces artistes qui constituent la scène artistique contemporaine de la Nouvelle‐ Aquitaine.

Grégory Cuquel

Né en 1980 à Bayonne. Vit et travaille à Bayonne.
http://www.dda‐aquitaine.org/fr/gregory‐cuquel/
2006, DNSEP, École nationale supérieure des Beaux‐Arts de Lyon
2003, DNAP, École nationale supérieure des Beaux‐Arts de Lyon L’art se crée sans moyens.

Grégory Cuquel s’inscrit dans cette démarche de faire de l’art à partir de rien, des matériaux qu’il trouve. Toutefois, on retrouve dans son travail une certaine forme de classicisme. Ses sculptures par exemple sont de parfaites démonstrations de recherches sur la notion d’équilibre, d’association de la couleur à la forme. Sa peinture, quant à elle, rappelle les expérimentations des premiers collages cubistes : récupération, assemblage et jeux de matières. Entre classicisme et modernité, extrême finition et art brut, sérieux et désinvolture, une étrange singularité se dégage de ses oeuvres.N. Delprat Minimal chaos 4 ADAGP Nicolas Delprat

Nicolas Delprat

Né en 1972 à Rennes. Vit et travaille à Biarritz. En résidence à la Casa de Velázquez, Académie de France à Madrid, en 2017/2018. Représenté par la Galerie Maubert, Paris.
www.nicolasdelprat.com
1998, post‐diplôme international de Nantes
1997, DNSEP, École nationale supérieure des Beaux‐Arts de Lyon

Représenté par la Galerie Maubert, Paris Nicolas Delprat réalise des peintures et installations, dont le sujet est de mener une réflexion sur la valeur de la lumière en peinture, en prenant appui sur l’héritage qui traverse l’histoire de l’art, de l’invention de la photographie jusqu’aux néons de Dan Flavin et aux environnements de James Turrell. Ainsi, ses peintures traduisent souvent des souvenirs de lumières : lumières oubliées, remémorées ou imaginées, mais en fin de compte réinterprétées par la peinture. Elles sont l’amorce d’une narration, d’un devenir de l’image que le spectateur est libre de fantasmer.

Christophe Doucet

Né en 1960 à Talence. Vit et travaille à Taller, dans les Landes.
http://www.christophe-doucet.com - http://dda‐aquitaine.org/en/christophe‐doucet

Christophe Doucet sculpte autant l’espace que les matériaux, s’intéressant tout autant aux éléments matériels qu’aux éléments symboliques attachés aux lieux dans lesquels il intervient et dont il vient métamorphoser la représentation commune. Ses sculptures mélangent les rêves, les concepts, les pulsions, l’académisme, la taille, l’assemblage, l’installation et le dérisoire. Aussi, l’artiste cherche‐t‐il moins à créer une sculpture d’art qu’un objet anthropologique à forte valeur esthétique que les habitants des lieux pourront se réapproprier.

C. Doucet D. Cote Colisson Opsiomasque Studio Christophe Doucet

Dylan Cote‐Colisson

Né en 1993. Vit et travaille à Paris
www.dylancote.fr
2017, DSAA Design Graphique mention médias numériques, École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d’art de Paris

Dylan Cote‐Colisson explore toutes les formes d’expression numérique possibles. Il axe principalement son travail autour de l’image animée (2D – 3D), de l’installation (scénographie vidéo, médiation interactive…) et du design d’interface (web, application). Il développe ainsi des formes se mouvant dans l’espace physique et/ou digital, au service d’une idée, d’un projet, d’un moment, en impliquant davantage l’utilisateur dans le dispositif. Parallèlement, il mène des recherches plastiques et graphiques plus autonomes où il explore les possibilités esthétiques des nouveaux médias à travers l’animation, le son, la lumière…

Rachel Labastie

Née en 1978 à Bayonne. Vit et travaille à Biarritz.
www.rachellabastie.net
2003, DNSEP, École nationale supérieure des Beaux‐Arts de Lyon Représentée par la galerie Analix Forever, Genève

Depuis ses débuts, au tournant des années 2000, Rachel Labastie pratique principalement la sculpture au feu. Terre cuite, grès, céramique, porcelaine, et plus récemment le verre et le marbre, sont chez elle les médiums d’élection d’une oeuvre se déclinant en de multiples objets sculptés. Ceux‐ci empruntent à l’univers du quotidien : un lit, des bottes, des pilules, des briques, ou encore à notre constitution corporelle : dents, cerveau, mains, bras. Son rapport à la matière est à la fois intime et puissant, conceptuel et physique, contemporain et ancré dans les pratiques séculaires.

R. Labastie Série Des Forces DFMB 1 Studio Z

Thomas Lanfranchi

Né en 1964 à Marseille. Vit et travaille à Bayonne et Paris.
www.dda‐aquitaine.org/en/thomas‐lanfranchi
1992, post‐diplôme, Düsseldorf Kunst Akademie, Allemagne
1991, DNSEP, École nationale supérieure des Beaux‐Arts de Marseille Représenté par la galerie Semiose, Paris

Habité par des idées de légèreté et de transparence, Thomas Lanfranchi intervient le plus souvent dans des sites en extérieur où il utilise le vent et l’espace. Depuis des années, il mène une même recherche au croisement de la sculpture, de la performance et du dessin. Il réalise notamment de grandes formes géométriques qu’il fabrique à partir de sacs plastiques qu’il découpe et assemble. La performance naît lorsque les formes, gonflées par le vent, se déploient dans le paysage. En même temps, l’artiste engage un rapport essentiel au dessin, une pratique plus classique qui l’accompagne quotidiennement. Ainsi défilent, dans une série de dessins au stylo à bille, des personnages ainsi qu’un étrange bestiaire, fragments d’une pensée à la fois scientifique et magique.

Louisa Raddatz

Née en 1990 à Mainz, Allemagne. Vit et travaille à Labenne‐Océan.
www.louisaraddatz.com
2014, DNSEP ‐ Art céramique, École supérieure d’art des Pyrénées
2012, DNAP mention industries culturelles, École supérieure d’art des Rocailles à Biarritz

Le travail de Louisa Raddatz est essentiellement basé sur la mémoire intime, plus précisément son histoire familiale. S’appuyant sur des traces, des archives et des documents, ses créations interrogent la matière, l’espace et le temps, et cherchent à réanimer un passé pour ne pas le perdre. Ces documents collectés et assemblés par l’artiste comme un puzzle constituent une oeuvre, intitulée « Atlas », à mi‐chemin entre la biographie et la fiction. Puis offrant à l’intime une extension vers l’espace, Louisa Raddatz crée des installations, dits « environnements », où elle transforme des matières délaissées, des restes (déchets, chutes…) auxquels elle donne une nouvelle vie. Une démarche de construction à partir de fragments de souvenirs que l’artiste définit comme une « archéologie obsessionnelle et familiale ».

L. Raddatz Sans titre Studio Z

Nicolas Sassoon & Rick Silva

Nicolas Sassoon. Né en 1981 à Marseille. Vit et travaille à Biarritz et à Vancouver, Canada.
https://nicolassassoon.com
Rick Silva. Né en 1977 à Sao Paulo, Brésil. Vit et travaille à Eugene, Oregon, États‐Unis.
http://www.ricksilva.net/

Nicolas Sassoon utilise les premières techniques d’imagerie informatique pour créer des visions d’architectures, de paysages et de forces naturelles. Il traduit des idées de matérialité et d’immatérialité en animations numériques, installations, impressions et sculptures. Son travail explore la dimension contemplative et projective de l’espace‐écran, et étudie comment l’image numérique peut reproduire les aspects du monde physique. Profitant des nombreuses spécificités qu’offre le GIF, il crée de véritables tableaux mouvants géants dans lesquels il invite à se promener. Sa recherche visuelle l’amène souvent à s’engager dans des projets interdisciplinaires liés à l’architecture, à la musique électronique, au textile et à l’art. Dans cette exposition, il s’associe à l’artiste brésilien Rick Silva, adepte de l’imagerie numérique. Ce dernier crée des vidéos, des sites Internet, des GIF animés et des images qui explorent les notions de paysages et d’état sauvage en ce XXIe siècle.L. Scoccimaro Sans titre cube blanc Studio Z

Lionel Scoccimaro

Né en 1973 à Marseille. Vit et travaille à Labenne et Paris. Représenté par Carpenters Workshop Gallery, Londres, Paris, New York et San Francisco
http://www.documentsdartistes.org/artistes/scoccimaro/repro.html
1997, DNSEP, Villa Arson, Nice

Les oeuvres de Lionel Scoccimaro puisent leur matière et leurs formes dans des cultures d’une grande diversité. L’histoire de l’art, les arts décoratifs y dialoguent avec les cultures du skateboard ou du surf. Au travers de la photographe, de la vidéo et de la sculpture, ses oeuvres révèlent une dimension de memento mori, célébrant une manière d’urgence à vivre intensément.

Laurent Terras

Né en 1971 à Nîmes. Vit et travaille à Anglet et Sérilhac
http://www.laurent-terras.com/ - http://dda-aquitaine.org/fr/laurent-terras/

1997, DNSEP, Beaux‐Arts d’Aix‐en‐Provence 1993, DNAP, Beaux‐Arts de Toulon Passionné de géopolitique, Laurent Terras a effectué de nombreux voyages, notamment en Chine et au Moyen‐Orient. Il a également été photographe aérien pour l’armée. Son oeuvre est résolument tournée vers la technologie, ses enjeux économiques et écologiques. Ainsi, l’artiste questionne le monde, sa beauté, sa cruauté, son entropie. À partir de matériaux dits « pauvres », du grès à l’électronique de base, il bâtit des environnements : il bricole, bidouille, des installations, des vidéos, des dessins.

L. Terras TechnoFossiles Studio Z

La Villa Beatrix Enea / 2, rue Albert‐le‐Barillier, 64600 Anglet
Galerie Georges‐Pompidou / 12, rue Albert‐le‐Barillier, 64600 Anglet
Entrée libre du mardi au samedi / 10h‐12h / 14h‐18h / Fermé les jours fériés
Visites dialoguées et vivantes - Tous les samedis, à 11 h, 15 h et 16 h 30 - Entrée libre, sans rendez‐vous
Renseignements : Tél. 05 59 58 35 60 - www.anglet.fr

 

Articles similaires

Anglet Surf Avenue : Kelly Slater scelle ses empreintes Kelly Slater, le surfeur au 11 titres de champion du monde a  scellé ses empreintes sur l’Anglet Surf Avenue ce mercredi 09 octobre. Dans son allocution Claude OLIVE, Maire d’ANGLET, a souligné l...
Mont de Marsan la ville de la sculpture figurative Depuis plus de trente ans, Mont de Marsan s’inscrit comme un des hauts lieux de la sculpture figurative du début du 20ème siècle. La Ville opte pour une politique dynamique d’acquisitions pour le Musé...
Mont de Marsan Sculptures : une édition mythique Une nouvelle édition de la triennale Mont de Marsan Sculptures, sur le thème des Mythes, investit espaces publics et lieux patrimoniaux du 5 octobre au 3 novembre pour faire de Mont de Marsan un grand...
FAB : Festival International des Arts de Bordeaux Métropole Théâtre, danse, arts du cirque, musique, performances, arts visuels et ... indisciplinés ! Le nouveau Festival International des Arts de Bordeaux Métropole fait bouger Bordeaux, Saint-Médard-en-Jalles...
Anglet : 50e anniversaire de la patinoire de la Barre La patinoire de La Barre, fleuron du patrimoine angloy situé au croisement de la forêt de Chiberta, de l’Adour et de l’Océan, souffle ses cinquantes bougies. Une rencontre sportive entre l’Hormadi Éli...