La Rhune 2020 : lancement de la phase d’étude environnementale

  • Catégorie : Euskal Herria - Pays Basque - Pyrénées Atlantiques
La Rhune 2020 : le site touristique rénové et repensé
La Rhune 2020 : le site touristique rénové et repensé

Le Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques lance l’étude environnementale et paysagère d’élaboration du schéma d’aménagement général du site de La Rhune. Le Département a retenu l’équipe constituée par l’Agence de paysage Andueza Agor associée au bureau d’étude Simethis.

Un travail collaboratif et en concertation

L’objectif est de recueillir les avis de l’ensemble des parties prenantes par le biais de rencontres bilatérales dans un premier temps, puis par des ateliers et visites sur site… Cette concertation ciblée permettra de rencontrer l’ensemble des associations et sociaux-professionnels qui sont en lien avec le site de La Rhune. Le résultat attendu est l’élaboration d’un scénario d’aménagement optimisé au regard des enjeux environnementaux et paysagés et qui porte une vision globale d’avenir pour cet espace. Ainsi l’ensemble des acteurs seront contactés pendant l’été par l’Agence de paysage afin de rentrer dans une phase de travail et de réflexion nécessaire à la réalisation de l’étude.

La Rhune 2020 : lancement de la phase d’étude environnementale

La Rhune : une montagne mythique et un petit train

Quand on parle du « train de la Rhune » ou « petit train de la Rhune », le mot important c’est d’abord la Rhune. Ce massif est la montagne mythique des basques. Même si elle n’atteint pas tout à fait les 1 000 m, 905 m exactement, la vigueur du dénivelé, en particulier au dé - part et à l’arrivée, et surtout le point de vue du sommet qui embrasse toute la côte basque d’Hendaye au sud des Landes, en font une véritable montagne. Sur cette montagne, depuis 1924, serpente à la « vitesse » de 8/9 km/h un train à crémaillère qui en une 1/2 h de trajet transporte des voyageurs.

Sans lui, beaucoup n’auraient jamais accès à la beauté du paysage que l’on découvre au sommet. En 2016, 364 033 visiteurs ont utilisé le petit train de la Rhune (+ 7,7 %) loin devant le musée de la mer, 286 000 et la cave de Jurançon, 270 000.

Mais en quatre-vingt treize ans ce petit train a beaucoup donné. S’il veut poursuivre sa belle mission, il doit impérativement être soumis à une importante révision, tant de la voie que des locomotives et des wagons.

La Rhune 2020 : développement du site touristique

A ces nécessités techniques de bon fonctionnement, se rajoutent les questions très importantes de la sécurité du site lui-même et du niveau des prestations d’accueil qui sont attendues aujourd’hui. La Rhune 2020 : lancement de la phase d’étude environnementaleDe fait, l’importante fréquentation génère depuis longtemps des stationnements souvent chaotiques, en double file tout le long de la RD 8 jusqu’au col de Saint-Ignace, dans un flux quasi permanent de piétons qui se mêlent aux voitures.

Mais cette intense fréquentation ne se limite pas aux abords du petit train : elle concerne aussi tout le massif. Ainsi, aux passagers du petit train, se rajoutent tout aussi nombreux, les marcheurs individuels ou en groupes qui arpentent tous les flancs de la montagne jusqu’au sommet.

Au regard de ces premières constatations, une évidence s’impose : le train de la Rhune est un « produit brut » qui exige une réflexion en profondeur sur ce qu’il convient de faire pour en assurer la pérennité, la sécurité et la valorisation.

C’est pourquoi le Conseil départemental a travaillé, en partenariat avec l’Etablissement Pu- blic des Stations d’Altitude ( EPSA ), régie départementale qui exploite le train de la Rhune en sus des stations d’altitude de Gourette et la Pierre-Saint-Martin, à un projet d’aména- gement dont la dimension qualitative doit être la clé d’entrée principale et la philosophie d’action prioritaire .


 

Articles similaires

Réédition et suite du polar "La Mariée nue" Le succès retentissant de La Mariée nue, sur seulement trois départements du Sud-Ouest - 2000 exemplaires vendus - lors de sa première sortie en 2016, ne demande qu’à se confirmer à l’échelle national...
La mariée nue : un roman policier de Patrick Marty Le polar de l'été n'est ni suédois, ni anglosaxons, il est bergeracois ! Fraîchement muté à Bergerac, le lieutenant Eric Paulin est salement plaqué par sa femme qui l’avait forcé à migrer de Paris ver...
Bordeaux : les Puces Bordelaises Bien sûr, il y a celles de St-Ouen (reconnues au patrimoine culturel immatériel)… Et depuis il y a celles de Bordeaux. On ne présente plus l’édition des Puces Bordelaises ! Plébiscité par les brocs, l...
Landes : Festival Chantons sous les Pins Chantons sous les Pins s'adresse à tous les publics ! Amener la chanson là où elle ne va pas ou trop peu, en tentant de lutter contre les discriminations économiques et géographiques est un des object...
Cadillac Côtes de Bordeaux en route vers l'Unesco Classer les paysages de la région des Cadillac Côtes de Bordeaux au patrimoine mondial de l’Unesco, voilà le projet de grande envergure mené par les vignerons visionnaires de l’appellation ! Après Sai...