Biarritz : bilan du Festival Les Beaux Jours

  • Catégorie : Euskal Herria - Pays Basque - Pyrénées Atlantiques
Le festival biarrot prend son envol
Le festival biarrot prend son envol

Une programmation éclectique de qualité, des artistes internationaux, un public au rendez-vous, des retours enthousiastes, un bouche à oreille qui fonctionne, tel est le premier ressenti de cette deuxième édition. Thomas Valverde, le directeur artistique, a su mélanger les genres et diversifier les lieux, ....

... un choix qui a conquis les festivaliers dans un esprit festif. 

En 5 jours, le festival aura accueilli 2450 spectateurs, avec notamment une salle comble lors de l’ouverture du festival : ce mercredi 12 avril Katia et Marielle Labèque ont su drainer un large public : toujours à la croisée des chemins, les deux sœurs ont surpris par leur proposition artistique, West Side Story suivie d’une création de David Chalmain version rock et breakdance, 7 danseurs de hip hop sur scène, une soirée énergisante devant plus de 1000 spectateurs !

Biarritz : bilan du Festival Les Beaux Jours

Le lendemain, place à de grandes pointures de jazz, James Carter Trio au théâtre du Casino : le répertoire de Django Reinhard a fait mouche auprès des spectateurs sidérés par la performance du saxophoniste, son humour et sa complicité avec ses deux musiciens haut de gamme, Gerard Gibbs à l’orgue et Alex White à la batterie. 

Vendredi 14 avril, le contre-ténor Max Emanuel Cencic a terminé par une « standing ovation » à l’église Sainte-Eugénie : des airs de Mozart et Rossini dans une forte interprétation émotionnelle agrémentés de sonates merveilleusement jouées par le jeune pianiste Rhonan Khalil, un moment rare…

Moment de grâce musicale également  le samedi au théâtre du Casino avec le duo Ballaké Sissoko et Vincent Segal ; une soirée où la musique a laissé le public voyager au son de la kora et du violoncelle, sur des musiques mandingues ou brésiliennes…

La clôture du festival a surpris par son originalité : un concert de musique classique pour la première fois au fronton plaza Berri, pari gagné ! Les spectateurs sont venus nombreux écouter le guitariste Thibault Cauvin entouré de la formation à cordes de l’Orchestre régional Bayonne Côte basque sous la direction de Jonathan Raspiengeas. Toutes les appréhensions au niveau de l’acoustique ont été rapidement dissipées : Le concerto pour Mandoline de Vivaldi a croisé des pièces solos d’Astor Piazzolla dans un confort d’écoute optimal, que ce soit sur le devant de la scène ou tout à fait en haut des superbes galeries de bois !

Biarritz : bilan du Festival Les Beaux Jours Biarritz : bilan du Festival Les Beaux Joursc

L’édition 2018 sera également placée sous le signe de la diversité avec toujours cette exigence de qualité et d’originalité. Toute l’équipe vous donne rendez-vous pour la troisième édition du 15 au 22 avril 2018 !


 

Articles similaires

Festival Les Beaux jours Biarritz La programmation des Beaux jours annonce la couleur pour 2017. Ce sera : Baroque, Classique et Jazz avec un programme resserré autour de 5 concerts de hautes volées, croisant les styles et l...
Bordeaux : Festival Swing Art Ça va swinguer aux Chartrons ! D’un petit festival local, l’événement est devenu LE week-end swing bordelais à ne pas manquer, attirant de plus en plus de swingueurs internationaux. Festival uniq...
Landes : Festival Chantons sous les Pins Chantons sous les Pins s'adresse à tous les publics ! Amener la chanson là où elle ne va pas ou trop peu, en tentant de lutter contre les discriminations économiques et géographiques est un des object...
Biarritz : FIPA, Festival International de Programmes Audio... Véritable observatoire de la création audiovisuelle internationale, le Fipa a pour objectif de révéler des programmes novateurs, originaux et libres de tout formatage. Fondé en 1987, le Festival Inter...
Bordeaux : Festival de Magie avec les maîtres du mystère et ... Le plus grand Festival d’Europe de magie fait de nouveau escale à Bordeaux. Carton plein assuré pour deux soirées placées sous le signe de la magie, du rire et de l’émotion, par les maîtres du mystère...