Rallye des Cimes histoire d'une course tout-terrain

  • Catégorie : Euskal Herria - Pays Basque - Pyrénées Atlantiques

INDEX DE L'ARTICLE

Rallye des Cimes histoire d'une course tout-terrain"Une course automobile en montagne, réservée aux véhicules tout-terrain, en Soule au Pays Basque", voici sur le papier, l’énoncé simpliste du Rallye des Cimes. Mais au-delà de cette description commence l’Histoire. Avec son flot d’anecdotes, de héros, de légendes, depuis 1951, le Rallye des Cimes a tant forcé le ....

... respect du monde du sport automobile, du public et de la presse, qu’il en a usé tous les grands titres et les superlatifs. Le tout-terrain a son mythe. Voici plus de 60 ans qu’il est né dans la tête de Sauveur Bouchet, dont le seul but était d’aménager, de désenclaver, d’ouvrir cette vallée. Mais aussi de prendre le train en marche vers la reconstruction et le développement d’après guerre.

Indissociable de sa Soule natale, inimitable dans son tracé, unique par son esprit, le Rallye des Cimes ne s’explique pas, il se vit ! Après avoir été le banc d’essais des fabricants de tout-terrain, après avoir remporté un premier pari et contribué à l’aménagement des Pyrénées, le Rallye des Cimes se doit de relever le défi des nouvelles technologies liées à l’automobile.

Le Rallye des Cimes évolue dans un cadre privilégié, il demeure et  reste une aventure, pure et dure…

Les Hommes font l’Histoire du Rallye des Cimes

Au cours de la 1re édition, 7 participants ont pris le départ vers l’inconnu. Aucun d’entre eux n’avait l’expérience d’une course à la fois contre le temps et le relief. Tels des marins face à l’immensité de l’océan, 3 furent plus habiles, plus fous ou plus chanceux et réussirent à franchir le fameux col d’Orgambideska et rallier Licq Atherey. Ce 9 septembre 1951, les hommes ont commencé l’histoire. La 1re course de Jeeps d’Europe est lancée, elle s’appelle CIRCUIT DES CIMES.

Incontournable, le Rallye des Cimes est plus qu’un rendez-vous sportif

Le pari de Sauveur Bouchet est plus qu’un rendez-vous sportif.  Fascinés par ces aventuriers qui défient la montagne avec les moyens du bord, public et médias se retrouvent à nouveau en 1952 et 1953 autour de ces Jeeps et de leurs pilotes.

Le Circuit des Cimes émerveille autant qu’il terrifie. Chacun des engagés est poussé par l’envie de franchir tous les obstacles et d’atteindre les sommets. Mais ils présentent tous cette humilité, cette retenue, ce respect de ceux qui savent que la nature reste la plus forte. Désormais, rien ne les arrête, ni la pluie, ni la neige ou le brouillard et encore moins la peur ou les Pyrénées.

Rallye des Cimes en Soule Pays Basque

1960 l’aventure continue

L’aventure n’allait pas s’arrêter ainsi, bien au contraire ! Avec l’appui de l’ASAC BASCO BÉARNAIS, le Circuit des Cimes trouve enfin la reconnaissance de la Fédération Française de Sport Automobile et s’appellera désormais Rallye des Cimes. Il a gagné ses galons d’épreuve automobile la plus dure. Avec une telle presse, tous les constructeurs de tout-terrain se lancent à l’assaut des Cimes. Il était important pour eux d’y être présents.

L’aura du Rallye des Cimes dépasse largement les frontières de l’hexagone. Espagnols, autrichiens, suisses, italiens se déplacent chaque année en Soule. Aujourd’hui, pour des raisons de réglementation, seuls les anglais restent fidèles au Rallye des Cimes, avec plus d’une dizaine d’équipages à chaque édition.

Rallye des Cimes en Soule Pays Basque

Le Rallye des Cimes : une idée, un but, un véhicule

Rien n’aurait pu exister si Sauveur Bouchet n’avait pas vu en la Jeep de l’armée américaine, le véhicule utilitaire qui faciliterait et changerait la vie de son pays. Intimement liée à la libération de la France, la Jeep poursuivit son oeuvre quelques années de plus en Soule.

Elle rapprochait, facilitait les échanges, évitait les longues heures de marche, permettait au docteur ou au vétérinaire de pratiquer des soins plus rapides sur les personnes ou les animaux. Symbole d’échanges, de progrès, la Jeep était le véhicule indispensable de la vie rurale. De nombreuses pistes ou routes ouvertes aujourd’hui sont nées là où la Jeep a, la première, posé ses roues.

Le Rallye des Cimes : l’histoire à fait les hommes !

Combien ont pris le départ depuis 1951 ? Combien de joies, de pleurs, de victoires ou de désillusions ? Combien de grands moments dans les sous-bois, dans les bourbiers, quand la mécanique lâche, quand l’équipage n’en peut plus, que le public porte le véhicule à bout de bras jusqu’au sommet.

Seul l’exceptionnel donne lieu a une telle communion entre acteurs et spectateurs. Alors oui, le Rallye des Cimes c’est le chrono, oui le Rallye des Cimes c’est le paysage, le site. Mais les Cimes ce sont surtout d’incroyables anecdotes, d’innombrables histoires, celles qui font les hommes.

.

Aller au bout… du Rallye des Cimes

Orgambideska, La Rhune, Salhagagne, Ambeltze, Occabe, La Madeleine, que de hauts lieux du tout-terrain !!! Ils sont nombreux à y avoir laissé transmissions, suspensions, pneus ou… le moral.

Ceux qui franchissent la ligne d’arrivée ont tous vécu des moments intenses. Les Cimes ne se donnent pas, elles se méritent. Pour remporter le titre suprême, il ne suffit pas d’être le plus rapide, il faut être le meilleur !

Depuis 1951, 32 ont inscrit leur nom sur le palmarès de la plus glorieuse épreuve de tout terrain d’Europe.


Crédit Rédactionnel Beñat De Laforcade

Rallye des Cimes Pays Basque

Rallye des Cimes Pays-BasqueEpreuve reine du championnat du monde des rallyes tous-terrains, le Rallye des Cîmes, se dispute en Haute-Soule. C'est le rendez-vous incontournable du championnat de France des rallyes 4x4 dont le départ selon les années est donné alternativement entre Oloron Ste Marie et Mauléon-Soule et l'arrivée est jugée à Tardets.

Lire la suite