Festival de Biarritz Amérique Latine

  • Catégorie : Pays Basque - Pyrénées
Biarritz Amérique Latine est un festival sans équivalent en France. Il est une référence pour le cinéma latinoaméricain, un passage prisé par les grands réalisateurs.
Biarritz Amérique Latine est un festival sans équivalent en France. Il est une référence pour le cinéma latinoaméricain, un passage prisé par les grands réalisateurs.

Le Festival Biarritz Amérique Latine est un festival de référence pour le cinéma latino-américain. Véritable plateforme des cultures latino, il est le rendez-vous des passionnés du Cinéma et de la musique de ce continent. Pendant une semaine, Biarritz s'en fait le témoin des évolutions artistiques.

Il propose trois compétitions de films longs-métrages, courts-métrages, et documentaires. Outre les films en compétition, le festival présente chaque année des focus autour de différentes thématiques.

Le festival propose également de découvrir la culture latino-américaine sous d’autres formes avec des rencontres littéraires, des rencontres animées par l’IHEAL (Institut des Hautes Etudes de l’Amérique latine), des expositions et des concerts. Le fameux Village du festival, lieu de convivialité et d’échanges situé face à l’océan, permet d’assister aux expositions, aux conférences et tous les soirs aux concerts gratuits. Il est ouvert de 9h à 2h du matin.

En matière de cinéma, colonne vertébrale du Festival, on y découvre non seulement des créations inédites de longs métrages, courts métrages ou documentaires, mais encore on y revoit certains films cultes de ces cinématographies, au travers des hommages ou rétrospectives proposés. Avec trois compétitions de films, fiction long-métrage, court-métrage et documentaire, le meilleur de la production cinématographique de l’Amérique Latine sera présenté à Biarritz.

Le festival de Biarritz est aussi un miroir de la diversité culturelle, au travers de nouvelles expositions (peintures, photographies), de concerts gratuits de musique latino-américaine et également de rencontres-débats autour de la littérature ou de questions d'actualité.aldo garay 03nicolas mollo 1600x1119

Echanges, partages, découvertes, talents et convivialité sont les maîtres mots du festival de Biarritz qui accueillera cette année encore des milliers de visiteurs, fin septembre au pays basque.

Le Festival Biarritz Amérique Latine c’est le choix pertinent d’une programmation riche en longs-métrages, courts-métrages et documentaires en compétition autour d’un jury passionné et exigent pour le plus grand plaisir des spectateurs chaque année plus nombreux.

Créé en 1991, le festival est donc un important point de rencontre et d’échanges entre l’Europe et l’Amérique latine dont le Pays Basque est un symbole.

Cette année la 29e édition se tiendra du 28 septembre au 04 octobre 2020.

Thème du Focus 2020 : Latinos in the USA

53 millions. La deuxième population d’hispanophones au monde après le Mexique. Un mur qu’un certain président souhaite ériger le long de sa frontière sud. La Baie des Cochons, l’Opération Condor, 58 ans d’embargo sur Cuba. Crédits affiche : Atelier MêléCrédits affiche : Atelier MêléMais aussi Willie Colón, la Fania, la consécration d’Alfonso Cuarón ou Guillermo Del Toro, les luttes menées par César Chávez et Dolores Huerta. Le National Hispanic Heritage Month, célébré chaque année du 15 septembre au 15 octobre depuis le président Johnson.

La relation qu’entretiennent les Etats-Unis d’Amérique -l’Amérique, comme ils sont parfois appelés fallacieusement- avec l’Amérique latine est complexe, ambivalente, profonde. Bien qu’ancienne, l’immigration latino-américaine aux Etats-Unis s’est accélérée dans les années 60, si bien que le groupe des latino-américains en constitue aujourd’hui la première minorité démographique (18% de la population totale). Quelles sont leurs réalités aujourd’hui ? Quelle empreinte culturelle les latino-américains ont-ils laissé aux Etats-Unis au fil des générations, comment en ont-ils pollinisé la culture, comment leur propre culture a-t-elle muté pour donner naissance à des formes d’expressions neuves et formidablement vivantes ? Le Festival Biarritz Amérique latine examinera cette année l’apport des diasporas latino-américaines à la culture états-unienne au fil de sa programmation pluridisciplinaire.

FBAL 2020 : la compétition documentaire

Les dix films sélectionnés lors de cette édition si particulière sont les représentants de sept pays latino-américains : Argentine, Brésil, Chili, Colombie, Cuba, Mexique et Uruguay. Au-delà de cette diversité de nationalités et de cultures cinématographiques, la sélection s’articule autour de thématiques et axes narratifs récurrents, qui, parfois, s’entrecroisent.FBAL 2020 compétition documentaire

Ressource naturelle du documentaire, le portrait est abordé dans Cosas que no hacemos, chronique rurale élégante et touchante du coming-out d’un jeune Mexicain. Les deux réalisatrices de A media voz usent de l’autoportrait épistolaire pour renouer avec une amitié perdue dans les méandres de l’exil. Dans El Otro, le réalisateur questionne habilement la question du double alors que Mirador est le tableau lumineux de trois amis non-voyants. El Campeón del mundo est, de son côté, une chronique douce-amère sur le caractère éphémère de la gloire et de la vie.

La mémoire, intime et collective, nourrit Las Razones del lobo, portrait politique en creux d’une micro-société de Medellin. Quant à Responsabilidad empresarial, le film interroge, de façon plus radicale, l’implication économique et idéologique de certaines entreprises argentines durant la dictature. Autre vision de l’histoire politique colombienne avec La Niebla de la paz, montage d’images d’archives des FARC qui retrace l’épopée du processus de paix entre 2012 et 2018. Dans Suspensión, c’est un projet pharaonique d’autoroute, dans le sud de la Colombie, qui est finalement abandonné pour cause de corruption, guérilla, instabilité politique, et autres glissements de terrains.

Enfin, O Indio cor de rosa contra a fera invisível : a peleja de Noel Nutels emprunte les rives ethnographiques et nous emmène, grâce aux somptueuses images 16 mm tournées par le médecin Noel Nutels durant 20 ans, au cœur de l’Amazonie, auprès de ses habitants indigènes.

FBAL 2020: la compétition fiction

La mondialisation néo-libérale n’a pas que des effets dévastateurs, telle la propagation du Covid-19. Même si elle tend à réduire les identités culturelles, elle ne permet pas moins, dans un même temps, de les répandre. FBAL 2020 compétition fictionAu contraire d’autres cinématographies continentales, trop autocentrées parce que voulant justement préserver leur identité, le cinéma d’Amérique latine -parce qu’il correspond à un continent jeune et à un territoire d’immigration- s’adapte beaucoup mieux à ce « village global », comme en témoigne La Verónica qui s’attache tout particulièrement aux technologies de communication chères à McLuhan.

Ce cinéma se déterritorialise plus facilement : le Brésil, c’est aussi le Portugal et l’Afrique dans Um Animal amarelo. Il s’ouvre davantage au lointain : l’influence de l’Asie se fait sentir aussi bien dans Chico ventana también quisiera tener un submarino (la partie philippine) que dans Los Fantasmas (les postures corporelles à la Hou Hsiao-hsien), dans Lina de Lima (les parties chantées à la Tsai Ming-liang) aussi bien que dans Selva trágica (les esprits de la forêt à la Weerasethakul). Il s’aventure dans des registres inédits pour mieux les déplacer : le musical dans Lina de Lima, le fantastique dans Chico ventana et Selva trágica.

Même lorsqu’il s’agit de films plus directement ancrés dans des réalités locales (la crise du Venezuela dans La Fortaleza, la ville de Guatemala dans Los Fantasmas ou celle de Texcoco dans Se escuchan aullidos), ces explorations géographiques sont tout autant mentales, temporelles et formelles. Il n’y a qu’à voir comment la périphérie d’une petite ville de province de la pampa argentine se transforme en poème élégiaque dans Ofrenda pour comprendre qu’il faut nous départir définitivement d’attentes exotiques et de regards anthropologiques quant au cinéma d’Amérique latine.

ambiance gare midi - Photo Nicolas Mollo
photo groupe 01nicolas mollo 1600x1109

Compétition courts métrages // FBAL 2020

Le court métrage latino-américain prend acte d’un changement radical et global qui va s’accentuant et qui est tout à la fois un changement climatique, technologique, culturel et spirituel. Cette rupture, quasi ontologique, les cinéastes la ressentent profondément et elle est visible dans la matière même de leur film. FBAL 2020 compétition Court MétrageL’usage répété du super 8 dans des films tournés en numérique est certainement l’expression emblématique de ce changement. Le monde ne s’imprime et ne s’exprime plus de la même manière. Deux attitudes prédominent face à cette rupture. L’une consiste, par la fable (Chakero), l’onirisme (El Silencio del río), la mélancolie (Gardeliana) ou l’utopie (Permanencia), à croire encore à la possibilité d’une continuité et d’une harmonie dans l’évolution de l’espèce, à la transmission d’une expérience, à la perpétuation de certains valeurs (essentiellement humanistes), aussi violent que soit cet héritage (Los Niños lobo, Menarca).

Cette attitude se manifeste à travers une forme plutôt classique qui privilégie l’invisibilité de la mise en scène et la fluidité du montage. L’autre attitude s’attache, dans une forme plus moderne (refus des structures narratives traditionnelles), de pointer cette rupture. Elle met l’accent sur l’inévidence des choses (La Enorme Presencia de los muertos), sur l’inversion des valeurs (Mundo), la fin d’un monde (Volando bajo, Teoría social numérica), quand ce n’est pas la fin du monde tout court (O Prazer de matar insetos). Il n’empêche, parce qu’elles s’inscrivent dans une longue tradition qui est celle de l’histoire de l’art (les classiques contre les modernes), ces deux approches opposées permettent de s’y retrouver un tant soit peu face à la violence du changement qui est en train de s’opérer.

En savoir plus https://www.festivaldebiarritz.com

Articles similaires

Destination Vignoble : découverte des Côtes de Blaye et de B... Blaye Bourg Terres d’Estuaire, c’est un territoire situé à deux battements d’ailes de Bordeaux et Royan. C’est aussi une terre paisible où la nature est préservée et le patrimoine sauvegardé. Mais c’e...
Maison des Vins des Côtes de Bourg A 30 minutes au nord de Bordeaux, la boutique de la Maison des Vins, balade à travers les 150 crus dans une magnifique cave voûtée, est le premier lieu de promotion et d’information de l’appellat...
Bourg-sur-Gironde destination en terre d'Estuaire Depuis 2000 ans, que l’on arrive par le fleuve ou par la haute falaise qui la domine, personne ne résiste au charme de Bourg ! Les Romains y fondèrent une première cité, les Anglais y construisirent u...
Côtes de Bourg : la Maison des Vins en mode boutique en lign... La Maison des Vins située à l’entrée de Bourg, surplombant le fleuve, est un lieu d’animation pour l’appellation des Côtes de Bourg et d’accueil du public. Au sein d’une demeure XIXe siècle&...
Destination Vignobles : les Vins des Côtes de Bourg, terroir... Les Côtes de Bourg sont non seulement une entité administrative et politique (situées sur un seul canton) mais surtout une entité géographique, de terroir et de climat, qui, malgré la présence de diff...