Bayonne : ville d'art, d'histoire et de fête

  • Catégorie : Pays Basque - Pyrénées

INDEX DE L'ARTICLE

Bayonne, ville gourmande

Parmi les délicieuses spécialités basques que l'on peut déguster à Bayonne, il en est deux qui ravissent la vedette à toutes les autres : le célèbre jambon que l'on déguste depuis le moyen-âge, bien sûr, mais aussi le chocolat, savoureuse tradition bayonnaise... Il existe également de nombreux endroits typiques, cidreries, bodegas, restaurants renommés… qu'il faut absolument découvrir pour comprendre, tout en excitant ses papilles, ce qui fait résolument de Bayonne une des villes les plus gourmandes du Pays basque. A consommer sans modération !

Bayonne les Halles inérieur 2 CDT64Le Grand Bayonne

Dans ce quartier ancien, après avoir flâné dans ses rues étroites et décou-vert toutes ses richesses (l’Hôtel de Ville, la Cathédrale Sainte-Marie, son Cloître, les Fortifications...), installez-vous à l’une des nombreuses tables de restaurants et bars à tapas. Les halles animées régaleront vos papilles.

Le Petit Bayonne

Quartier étudiant, populaire, festif, le Petit Bayonne propose de nombreuses terrasses autour de places charmantes et ruelles étroites. Après avoir visité le Musée Basque prenez le temps de vous restaurer et de ressentir l’âme de Bayonne.LE QUARTIER SAINT-ESPRIT Relié au centre-ville par le pont Saint-Esprit qui traverse l’Adour, Saint-Esprit est chargé d’histoire. Accueillant les pèlerins de Saint-Jacques puis les juifs d’Espagne et du Portugal, il y règne une atmosphère toute particulière. En pleine expansion, c’est ici que l’Atelier du Chocolat a trouvé sa place.

En dehors du centre-ville

Quelques pépites gastronomiques s’y cachent. C‘est aussi l’occasion de découvrir d’autres quartiers bayonnais.

La Foire au jambon, un rendez-vous incontournable

La légende raconte qu’au XIVème siècle, Gaston Phoebus aurait abattu un sanglier qui serait tombé ensuite dans les eaux salées environnant Salies de Béarn et retrouvé en parfait état de conservation la saison suivante... Légende ou réalité ?

La Foire au jambon a bel et bien lieu chaque année depuis 1426 pendant la Semaine Sainte et se prolonge jusqu’au dimanche de Pâques. Ainsi, pendant trois jours, chaque année en avril, sur le carreau des Halles, une cinquantaine d’exposants présentent quelques-uns de leurs secrets de fabrication, vendent et font déguster leurs plus beaux jambons. Un régal !

Bayonne Foire au jambon 018 CG64 JM Decompte

Bodegas y tapas !

Proximité de l'Espagne oblige, un séjour bayonnais ne saurait se concevoir sans un déjeuner ou un dîner dans une bodega. La spécialité basque sont les pintxos, sortes d'amuse-bouches montés sur des petites piques ou morceaux de pain, véritables montages à distinguer tant pour leur finesse gustative qu'esthétique. On les savoure, assis à table, ou debout au bar, accompagnés d'un verre de vin, espagnol ou basque, dans une ambiance généralement jeune et conviviale… mais tellement unique qu'elle mérite à elle seule le détour.

Assiette jambon fromage CDT64 C.Idelovici

Les cidreries, une tradition 100 % basque

Les pèlerins de Compostelle témoignaient déjà, vers l'an mille, du cidre basque nommé sagardoa. Cette goûteuse tradition, tombée en désuétude jusque dans les années 1990, est aujourd'hui un must qu'il ne faut manquer sous aucun prétexte.

Le principe est invariable : dans une ambiance conviviale à souhait, voire rustique, tout le monde se retrouve autour d'immenses tablées où l'on déguste le même menu (omelette à la morue, merlu à l'espagnole, côte de boeuf grillée, fromage de brebis…) avec, bien sûr, un accès à volonté au tonneau de cidre. Ici, pas de tête à tête en amoureux, mais l'assurance d'une ambiance rabelaisienne dans un brouhaha de fous rires…

Cidrerie tonneaux CDT64 Medialab

Bayonne au chocolat

Internationalement connue pour son jambon et aussi étonnant que cela puisse paraître, la capitale labourdine peut se targuer d’être également la capitale du chocolat.

Du salé au sucré, rien ne manque ainsi à la palettegustative que Bayonne peut proposer aux gourmands (et gourmets !) qui viennent poser leurs valises à Bayonne.À croquer, à boire, le chocolat de Bayonne, réputé pour la qualité de ses matières premières et la précision des mélanges, s’affirme comme étant un chocolat noir, amer, à forte teneur en cacao.

chocolat-bayonne

Mais avant de partir à sa rencontre dans les rues de la vieille ville, un peu d’histoire... L’origine de la fabrication du chocolat, à Bayonne, remonte au tout début du XVIIe siècle, lorsque les juifs espagnols et portugais, pourchassés par l’inquisition, s’installent dans le quartier Saint-Esprit, sur la rive droite de l’Adour.C’est depuis ce port d’attache qu’ils introduisent en France la recette de la fabrication du chocolat. Ils sont ainsi les premiers artisans du royaume à travailler la fève de cacao.

Mais dans la pratique, le meilleur moyen de partir en quête de la « nourriture des dieux » est encore de se perdre dans le labyrinthe des rues du centre-ville et d’ainsi découvrir avec délectation les mille et une manières qu’ont les artisans-chocolatiers de le préparer : à boire bien chaud dans un salon de thé cosy les jours de frimas, ou à déguster en tablette, en bouchée, en ballotin et même... en pâte à tartiner.Chacun y va ainsi de sa touche, des mélanges classiques jusqu’aux plus originaux comme avec la spécialité de sa célèbre voisine Espelette : son piment.Portant haut l’étendard de ce mets de prestige, l’Académie du Chocolat, créée en 1993, est une association œuvrant pour la notoriété du Chocolat de Bayonne