Bordeaux : une politique alimentaire ambitieuse et offensive

La crise sanitaire a changé notre approche vis-à-vis de nombreux sujets de société. Véritable enjeu de santé publique, le « bien manger » est devenu une préoccupation quotidienne, amplifiée par la période de confinement.

Le retour aux circuits courts et l’essor des mouvements locavores sont encouragés par la Ville, au travers de son plan pour une meilleure alimentation et moins de gaspillage. Nicolas Florian maire de Bordeaux a donné un nouvel élan à la politique alimentaire bordelaise.

Innover dans les quartiers populaires

Une nouvelle expérimentation a été lancée grâce au soutien de la Fondation groupe EDF, de la Chambre d’agriculture et de Bordeaux Sciences Agro, au bénéfice des adhérents d’une dizaine d’épiceries sociales et apparentées dans chaque quartier (notamment : Maison Interculturelle de l'Alimentation et des Mangeurs du Centre social Bordeaux Nord, Centre social Gd Parc inten6té, Foyer fraternel, Maison de quartier du Tauzin, La Carotte et Le Lapin, Association Familiale Laïque de la Bastide, association Vrac, etc.). Les fruits et légumes sont vendus à prix coûtant aux adhérents de ces structures, la Ville prenant en charge le différentiel de prix.

Cette dynamique complète le soutien municipal à la Banque alimentaire et à diverses autres structures sociales, permettant aux plus démunis d’accéder gratuitement à une alimentation de qualité.

Des soutiens supplémentaires pour l’urgence alimentaire

Des financements exceptionnels ont été débloqués pour la distribution alimentaire par des associations (110 000 € de la Ville Bordeaux, 82 000 € de Bordeaux Métropole, 74 500 € de la Fondation Bordeaux Mécènes solidaires, 26 000 € via le site KissKissBankBank, soit près de 300 000 €).

Le SIVU a également été mobilisé pour prendre en charge les repas pour les publics hébergés à l’Auberge de jeunesse Barbey ainsi que ceux du site de Dupas par Emmaüs. Au 30 avril, près de 10 800 repas avaient été livrés pour un montant de 58 500 €.

Dès le début du confinement, la mairie de Bordeaux et son CCAS se sont aussi mobilisés pour permette aux étudiants en situation de précarité de bénéficier d’une continuité d’accès à l’alimentation. Ce dispositif est mis en œuvre en partenariat avec la Banque alimentaire et la Chambre d’agriculture de Gironde, à la fois sur le campus Bordeaux Talence et dans le centre-ville de Bordeaux.

Retour aux circuits courts

De nombreuses autres actions ont aussi été élaborées autour de l’accompagnement des dispositifs de « manger local » :

  • soutien au drive fermier de la Chambre d’agriculture place des Quinconces.
  • drive piéton sur les marchés alimentaires de Bordeaux et encadrement de leur réouverture.
  • développement de nouvelles parcelles de jardins partagés et ouvriers.
  • déploiement d'une tarification sociale pour les cantines scolaires des 105 écoles maternelles et élémentaires publiques.
  • distribution de repas et de courses à domicile pour les seniors.
  • portage de repas à domicile : adaptation du service à la crise.

 

Articles similaires

Catalent Biologics : création d'un centre d'excellence europ... Catalent, le premier fournisseur mondial de technologies avancées d'administration, de développement et de fabrication de médicaments, de produits biologiques, de thérapies cellulaires et génétiques e...
Une aide exceptionnelle pour les jeunes mobilisés durant la ... La Région Nouvelle-Aquitaine et l'Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine ont décidé d'accorder une prime régionale exceptionnelle au bénéfice des élèves aides-soignants et des étudiants en soins...
easyJet opèrera en août 60% de son programme de vols depuis ... Après avoir repris progressivement ses vols dès le 15 juin, easyJet prévoit d'opérer en août jusqu'à 60% de son programme de vol depuis Bordeaux incluant domestique et international. Pour s'ajuster à ...
La SATT Aquitaine Science Transfert devient partenaire de la... La SATT Aquitaine Science Transfert, pour son incubateur chrysa-link, et French Tech Bordeaux viennent de signer une convention de partenariat afin de favoriser l’émergence et le succès des jeune...
Aide alimentaire d'urgence à destination des étudiants La Région Nouvelle-Aquitaine s'associe à la Banque Alimentaire et aux Crous pour plus de solidarité. Compte tenu des circonstances liées à l'épidémie de la...