Le musée Despiau-Wlérick rouvre sa galerie d’expositions temporaires

Le déconfinement prévoit une réouverture possible, sous certaines conditions, des musées. Aussi, la Municipalité de Mont de Marsan et l’équipe du musée Despiau-Wlérick ont décidé de tout mettre en œuvre pour rouvrir.

Dès le mercredi 27 mai, une nouvelle organisation prévue pour répondre aux contraintes sanitaires permettra de venir découvrir une des expositions du moment alors que les deux viennent d’être prolongées jusqu’en septembre.

La nouvelle organisation 

L’exposition Nouvelles espèces de compagnie. Roman. présentée dans la galerie sera visible à partir du mercredi 27 mai dans les conditions suivantes :

  • seule l’exposition temporaire est visible (pas d’accès à la collection permanente)
  • un cheminement a été créé pour éviter les croisements des flux entrée/sortie
  • une jauge maximale de 10 visiteurs en simultané a été instaurée
  • les dispositions sanitaires ont été renforcées : protection plexiglass à l'accueil, désinfection deux fois par jour des lieux, mise à disposition de gel, port du masque obligatoire pour les agents et les visiteurs
  • les horaires ont été modifiés : mercredi-vendredi 10h-12h et 14h-18h / samedi-dimanche 14h-18h

musée Despiau Wlérick mai 2020

Les expositions temporaires prolongées

L’exposition Nouvelles espèces de compagnie. Roman. et l’exposition du cabinet d’arts graphiques Mystérieux mycètes, une biodiversité discrète de formes et de couleurs (photographies de Vincent Lagardère) qui devaient initialement se terminer le 24 mai sont prolongées jusqu’au 20 septembre pendant les journées européennes du patrimoine.

Pour l’instant seule Nouvelles espèces de compagnie. Roman. est visible.

Nouvelles espèces de compagnie. Roman. / Photographies de Suzanne Lafont

Suzanne Lafont, née en 1949 à Nîmes, développe depuis une trentaine d’années un travail photographique qui s’enrichit d’éléments empruntés aux domaines du théâtre, du cinéma, de la performance ou encore des sciences.

Cette exposition est consacrée à la présentation de la pièce réalisée par l’artiste en 2018 dans le cadre du volet Garonne du programme d’art public « L’art dans la ville » de Bordeaux Métropole.

Dans ce territoire où a notamment travaillé Odilon Redon, Suzanne Lafont, inspirée à son tour parla relation entre art et botanique, questionne l’évolution du végétal en milieu urbain. Pour créer son oeuvre, l’artiste a déambulé dans onze communes de la métropole, au gré de noms de rues attrayants, pendant quatre saisons.

Dans ce milieu urbain, elle a récolté de petites plantes non domestiquées, celles auxquelles on prête peu d’attention ou que l’on nomme les « mauvaises herbes ». Les spécimens collectés ont été sélectionnés et photographiés en chambre.

Ce projet est le fruit d’une coproduction avec Bordeaux Métropole dans le cadre d’un protocole decoopération.

Pas d’animations en ce moment

Comme préconisé par la DRAC (direction régionale des Affaires culturelles), il est conseillé une reprise d'activités sans animations ni accueil de groupes. Le musée Despiau-Wlérick continue donc la mise en suspend des ces animations : conférences, cours de yoga, anniversaire au musée, journées nationales de l’archéologie…

À noter que la Nuit européenne des musées prévue initialement le samedi 16 mai est reprogrammée au samedi 14 novembre.

Articles similaires

Confinement Utile, une websérie bordelaise pour rendre le co... #CONFINEMENT UTILE est un magazine de 3 min composée de la rencontre d’Erik Thiéblemont, l’animateur, et d’un intervenant pour présenter une idée de confinement utile à destination des entreprises, de...
Déconfinement : réouverture des commerces à Bordeaux En application des mesures gouvernementales de sortie de confinement, certains commerces bordelais pourront rouvrir lundi 11 mai 2020. Dans les zones à forte concentration comme la longue rue Sainte-C...
Sarlat : une communication décalée pour la reprise d’activit... La ville de Sarlat lance une campagne de communication pour accompagner la réouverture des commerces et des lieux de convivialité. Elle vient s’ajouter à une longue série de mesures prises dès le mois...
Bordeaux : premières attributions du Fonds de soutien aux as... Face à la crise sanitaire exceptionnelle que traverse la France, en complément des mesures prises par l’Etat, la Ville de Bordeaux se mobilise pour apporter aux associations culturelles le soutien don...
Côte océane : le concept de plage dynamique ou sans arrêt La Nouvelle-Aquitaine c'est 720 km de côte Atlantique. Les plages sont de nouveau accéssibles depuis le samedi 16 mai aux habitants des littoraux qui peuvent s'y baigner, s'y promener, ou y faire du s...